Steve Holcombe retrouve enfin la pleine forme ! Car s’il avait démarré idéalement l’année en EnduroGP en signant un beau doublé en Allemagne, les choses se sont vite gâtés pour le pilote Beta. En cause, un virus type mononucléose ou Epstein-Barr, qui le mettait KO à l’issue de chaque effort physique. Seule solution dans ces cas-là, le repos, ce qui n’est évidemment pas des plus évidents quand on est pilote professionnel d’enduro. Croisé très souriant à la présentation presse Beta fin juillet, Steve Holcombe nous assurait que lui et son entourage étaient sur la bonne voie. Le problème identifié, des solutions ont été trouvées par le jeune Anglais pour se reposer et d’après ses derniers examens, il était sur le bonne voie. Ce que semble confirmer sa dernière apparition ce week-end en championnat anglais de Sprint Enduro, où il s’est imposé les deux jours. Certes, ses principaux concurrents et compatriotes Danny McCanney et Brad Freeman n’étaient pas présents, mais il y avait tout de même quelques beaux noms, comme Alex Snow, Jack Edmondson ou encore Dan Mundell. 
Avec encore deux GP à disputer, en République Tchèque et en France, Steve se retrouve donc en position de chasseur, mais à seulement 4 points du leader provisoire Brad Freeman, lui aussi pas épargné par les pépins physiques, notamment une clavicule fracturée en Grèce. Les deux dernières courses promettent ainsi d’être disputées entre les deux British de chez Beta. Mais ne comptez pas sur Holcombe pour succomber à la pression. Il nous l’a dit lors de la présentation : maintenant que ça va mieux, il va tout donner et il a hâte de reprendre le combat. Qui se terminera donc en apothéose du côté d’Ambert ! 

Image Beta.