roof of africa

Le Motul Roof of Africa 2019 s’est terminé comme les deux précédents : par une victoire sans appel de Wade Young, qui porte ainsi son total de victoire à cinq sur la « mère des courses extrêmes », comme ils disent là-bas. Souvenez-vous que c’est le Roof of Africa qui a d’ailleurs véritablement lancé la carrière de Wade Young, quand il l’a emporté en 2012 à seulement 16 ans, devant… Graham Jarvis ! Un Jarvis lui aussi présent cette année, mais qui a du se contenter de la quatrième place. Quatre, comme le nombre de victoires du vieux renard anglais sur cette épreuve. Grimbo s’est en effet fait déborder par la jeune garde des locaux, l’excellent Scott Bouverie, qu’on voit souvent en Europe, terminant second devant Kyle Flanagan, déjà sur le podium l’an dernier. Lui aussi n’est pas un inconnu chez nous. Vainqueur de plusieurs finales en SuperEnduro Junior, il a évolué l’an dernier en EnduroGP avec le team Yamaha Johansson. Le jeune espoir sud-africain Matthew Green, un pilote à suivre avec attention, termine quant à lui septième. 

Retrouvez l’ensemble des résultats ici. 

Chez les Silver, la victoire s’est jouée en peu entre Ryan Pelser et Dwain Barnard, le premier nommé l’emportant pour même pas cinq minutes à l’issue des deux jours de course. Bruce May complète le podium. A noter que dans cette catégorie, la France était représentée par notre pote Romain Duchène, solide enduriste bien connu dans le sud-ouest et même au-delà. Romain, sur une machine d’emprunt du team Alfie Cox, la légende locale aux neuf victoires (oui, c’est le record), termine à une belle 24e place et, plus important encore, s’est absolument régalé sur cette course.

roof of africa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même en Bronze, la France n’a pas coulé grâce à la belle 42e place du Picard Antoine Bouchez, lui aussi sur une KTM du team Alfie Cox. Antoine a même eu le droit à sa petite interview à l’arrivée :