La 29é édition de la Rand’Auvergne a été dominé les deux jours par l’officiel Sherco Jérémy Tarroux. On rappelle que Jérémy a remporté toutes les classiques 2017 avant de connaitre une saison 2018 blanche à cause d’une grave blessure aux cervicales. Incertain de vouloir revenir à la compétition en début de saison, l’Albigeois a bien fait de s’y remettre, avec une victoire à la Grappe de Cyrano, le leadership provisoire en championnat de France E1 et une nouvelle victoire de prestige à la Rand’Auvergne. Pas mal. 
Derrière, on retrouve son adversaire habituel en championnat de France Julien Gauthier. Dépassé en vitesse pure dès la première journée, GotGot, comme à son habitude, n’a rien lâché jusqu’à la fin mais doit s’incliner face à JTar. La lutte pour la troisième marche du podium a été serrée entre Jérémy Miroir et Manu Albepart. Si Manu a pris le meilleur d’une courte tête le samedi, il s’est fait reprendre le dimanche sur un terrain plus défoncé, les pilotes partant dans le sens inverse du classement. Miroir monte donc sur le podium, Albepart devant se contenter de la 4e position devant la surprise du classement, le jeune Nicolas Mazières. Vainqueur en Junior, le pilote Atomic Motos devance des pointures comme Antoine Basset ou Kilian Mirabet. Une sacrée performance ! A noter aussi la 8e place scratch (1er Vétéran) d’un certain Marc Germain, toujours aussi à l’aise dans l’herbe. Un autre ancien cador, Fabien Planet, s’impose en National quasi à domicile. Chez les Espoirs, c’est Tristan Borel, beau 20e scratch, qui remporte la timbale.