Une  semaine seulement après un Grand Prix de Roumanie de très haute tenue, la caravane du Championnat du Monde Maxxis FIM d’Enduro est arrivée en Grèce pour le sixième et avant-dernier Grand Prix de la saison. La Grèce est un pays habitué de l’Enduro grâce à ses paysages et différents types de terrains propices à la discipline. Cette saison, le CEN, présidée par Jean-Guillaume MEILLER, a confié à l’Off Road Team Special Projects, emmené par Nick ZOURNATZIS, et à l’AMOTOE (Fédération Grecque) la lourde tâche d’organiser cette manche Grecque, deux ans après celle s’étant déroulés avec brio à Kalampaka. Mais l’Off Road Team Special Projects n’en est pas à son premier fait d’armes dans les sports mécaniques et en Enduro. En effet, ce Moto Club est l’organisateur traditionnel du Rallye auto de Grèce ainsi que de nombreux Rallye Raid….
Nick ZOURNATZIS et l’Off Road Team Special Projects de Dimitris ATHANASSOULOPOULOS, avec l’aide de Gio SALA (Inspecteur de Course), ont tracé un parcours de 50 kilomètres que les pilotes devront parcourir 4 fois pendant les deux journées de course et ce avec deux contrôles horaires. Le paddock sera situé en face de la préfecture de Kastoria, à l’entrée de la ville. L’Enduro Test ainsi que la Cross Test se situeront à Psalika mnt. L’Xtreme Test artificielle sera, quant à elle, localisée à Leoforos Kiknon, à seulement 600 mètres du paddock, et aura une longueur d’environ 2 kilomètres. De son côté, le KTM Super Test du vendredi 21 juin se déroulera sur le site de l’Xtreme Test. A noter que la nature du terrain sera très caillouteuse, avec de nombreuses portions de forêt. La difficulté du tracé dépendra aussi beaucoup de la météo…
Kastoria est située dans la Grèce du Nord-Ouest. C’est le chef-lieu du nome de Kastoria et elle se trouve sur la côte occidentale du magnifique lac Orestiada. Cette charmante ville, qui compte plus de 16 000 habitants, est un centre religieux important pour l’église orthodoxe grecque. Elle recèle près de cinquante-quatre églises byzantines et médiévales. Kastoria se trouve à 190 kilomètres à l’Ouest de Thessalonique et à plus de 484 kilomètres au Nord de la capitale : Athènes… et à 60 kilomètres à peine de l’Albanie.

NAMBOTIN et MEO  déjà Champions ?
Après la nouvelle contre-performance de Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg) en Roumanie, et un Aigar LEOK (EST – TM) diminué qui a encore perdu du terrain alors que le Champion du Monde Junior 2012 Mathias BELLINO (F – Husaberg) s’est encore intercalé sur le podium, il manque peu de points à Christophe NAMBOTIN (F – KTM) pour accrocher une deuxième couronne mondiale de rang. Avec 45 unités d’avance sur l’officiel TM, actuel second, le Français devrait, sauf problème, être titré dès dimanche soir. Bien sûr, LEOK et LJUNGGREN se battront avec l’énergie du désespoir mais il semble inimaginable que le Suédois et l’Estonien puissent au minimum retarder l’avènement de NAMBOT’. D’autant plus que BELLINO semble être désormais le plus sérieux rival de l’officiel KTM ce qui devrait faire le jeu de ce dernier. De plus, d’autres pilotes comme Luis CORREIA (P – Beta), Deny PHILLIPAERTS (I – Beta) ou encore Fabien PLANET (F – Sherco) ont le talent pour jouer le Top 5 et s’intercaler entre les trois protagonistes alors que Manuel MONNI (I-KTM) blessé en Roumanie est forfait.
Même son de cloche en Enduro 1 où, même si Juha SALMINEN (SF – HVA) pose de nombreux problèmes à Antoine MEO (F – KTM), le pilote KTM comptabilise 41 points d’avance sur l’Octuple Champion du Monde. Comme son coéquipier NAMBOTIN en E3, le provençal devrait être titré dès dimanche soir s’il ne connait aucun pépin mécanique ou physique ce qui constituerait pour lui un 4e titre consécutif. Le but pour son plus sérieux rival Juha SALMINEN sera donc de finir devant le français afin de l’obliger à jouer un titre lors du dernier Grand Prix de la saison avec toute la pression que cela comporte. Pour se faire, l’officiel HVA d evrait être épaulé par ses compatriotes Matti SEISTOLA (HVA) pourtant sérieusement blessé au pied en Roumanie et Eero REMES (SF – TM) tandis que MEO sera aidé par son coéquipier Cristobal GUERRERO (E) qui semble revenir au meilleur de sa forme. Nicolas DEPARROIS (F – Yam) leader du Team grec INA TV se sentira un peu comme « à la maison » et jouera les trouble-fêtes. A noter que Thomas OLDRATI (I – Husaberg) ne sera pas présent après sa blessure à l’épaule contractée en Roumanie.
Dans la dernière catégorie Sénior (Enduro 2), nous ne devrions pas assister à un couronnement durant ce week-end… sauf si Johnny AUBERT (F – KTM), Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) et Ivan CERVANTES (E – KTM) s’effondrent totalement et laissent la voie libre à Alex SALVINI (I – HM Honda). Mais la probabilité est très faible. En tout cas, l’officiel HM Honda aura pour but de faire fructifier son avance au classement provisoire (26 points d’avance sur CERVANTES) tandis que ses trois poursuivants chercheront à le pousser à la faute avant la finale en France. Mais les deux Français et l’Espagnol auront fort à faire tant l’Italien affiche une sérénité à toute épreuve. David KNIGHT (GB – H onda) de retour en Grande Bretagne pour faire soigner son poignet capricieux, le trio Espagnol Victor GUERRERO (E – KTM), Lorenzo SANTOLINO (HVA), Oriol MENA (Husaberg) animera ce Grand Prix pour la dernière place du Top 5 tandis qu’Antoine BASSET (F – Yam) devrait être  très revanchard après un Grand Prix de Roumanie en demi-teinte.
Chez les Juniors, Matthew PHILLIPS (AUS – HVA) comptabilise désormais 28 points d’avance sur son premier poursuivant Giacomo REDONDI (I – KTM). Cela signifie qu’il ne lui manque que 12 points pour pouvoir être titré le même jour que le duo E1 – E3.  Mais dans la très dense catégorie des moins de 23 ans, cela paraît  un objectif difficile à atteindre. Avec REDONDI mais aussi Mario ROMAN (E – Husaberg), Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas), Loïc LARRIEU (F – Husaberg) ou encore Rudy MORONI (I – KTM) autres prétendants à la victoire ou à un podium, PHILLIPS devra donc dé montrer un mental à toute épreuve. Chez les FIM Youth Cup 125cc Albin ELOWSON (S – Husaberg) tentera d’aller chercher sa première victoire face au néo-Champion Jamie MCCANNEY (GB – Husaberg). Mais ils devront aussi compter avec l’Italien Dawid CIUCCI (KTM) qui est l’homme des deuxièmes journées et avec le Chilien Benjamin HERRERA (TM) solide troisième au championnat.

Avec des couronnements possibles dès ce week-end, ce Grand Prix Maxxis de Grèce s’annonce déjà  très «show». Le paddock de Kastoria devrait être sous pression durant toute la semaine avant de peut-être connaître des moments de joies et de liesse qui entreront dans l’histoire de l’EWC. Sportivement, ce 6ème round s’annonce donc très excitant et nul doute que l’Off Road Team Special Projects aura tout mis en œuvre pour que la fête soit belle au bord du magnifique lac Orestiada, unique ilot de fraicheur dans la fournaise grecque….

Infos Pratiques :
–    Kastoria (nome de Kastoria) ;
–    190 km Ouest de Thessalonique ;
–    Vendredi 21 juin : KTM Super Test : 19h00 ;
–    Samedi 22 et Dimanche 23 juin : Départ : 9h00 et Arrivée vers 16h00 ;
–    Organisation : Off Road Team Special Projects;
–    Sites Internet : www.enduro-abc.com et www.ewc.gr
–    Circuit : 50 km – 4 tours ;
–    Entrée Gratuite ;
–    Aéroport : Kastoria – Thessalonique : 190 kilomètres.