endurogp

EnduroGP en République Tchèque : Freeman marque des points précieux dans la quète du titre EnduroGP. 

Des conditions idéales ont accueilli l’ensemble des concurrents engagés dans la 6ème manche du Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP. Une douceur de fin d’été, des spéciales spectaculaires et bien tracées. Tout était réuni pour offrir un spectacle de haut niveau aux très nombreux spectateurs qui s’étaient amassés dans les différentes spéciales du jour. 

endurogp

Brad FREEMAN en patron de l’EnduroGP. 

Brad FREEMAN (GBR-Beta) a offert une prestation digne d’un leader d’EnduroGP, il signe le meilleur temps de 7 spéciales! Le Britannique n’a commis aucune erreur et a toujours figuré au sommet de la feuille de temps. En plus de la victoire du jour, sa plus grande satisfaction étant d’avoir tenu en respect son plus dangereux adversaire pour le titre mondial, son compatriote Steve HOLCOMBE (GBR-Beta)

Le pilote Officiel Beta a néanmoins pu se rassurer un petit peu. Très diminué avant la trêve estivale, HOLCOMBE est revenu en meilleure forme et déterminé. Un début de journée catastrophique lui ruine ses espoirs d’accrocher le rythme de FREEMAN. Une rupture de câble de frein, un guidon tordu on fait perdre du temps à HOLCOMBE qui ne relâche pas ses efforts malgré tout. Il termine 2eme du jour à  32 secondes de FREEMAN. N’ayant pas touché sa moto depuis la manche Italienne, le pilote Beta paye  un manque de préparation durant l’été. Il est tout de même satisfait de sa prestation. 

C’est un autre Britannique qui complète le podium. Danny MCCANNEY (GBR-TM) s’adjuge la dernière marche du podium. Le pilote TM s’est montré constant et régulier toute la journée. Il signe une victoire dans la 2ème Extreme Test du jour, il pointe à 53 secondes de FREEMAN. 

Comme ce triplé  Anglais ne suffisait pas, Joe WOOTTON (GBR-Husqvarna) a eu l’excellente idée de s’inviter à la fête.  Quatrième ce samedi, le pilote Jolly Racing signe son meilleur résultat dans la catégorie Senior et confirme l’excellente santé de l’Enduro Outre Manche

Il ne restait que des miettes aux autres favoris habituels du championnat. Matteo CAVALLO (ITA-Sherco) 5ème, Loïc LARRIEU (FRA-TM) 6ème, Alex SALVINI (ITA-Honda) ont tous les 3 subit la domination des pilotes Anglais. 

 On notera la belle prestation de Benjamin HERRERA (CHI-Beta) 9ème au guidon de la toute nouvelle Beta 4 Temps. 

Andrea VERONA (ITA-TM), le champion du monde Junior 2019 profitait de cette manche Tchèque pour faire ses grands débuts en EnduroGP/E1. Malheureusement pour l’Italien,  l’aventure s’arrêtait trop tôt avant le début du deuxième tour suite à un souci technique sur sa machine. Partie remise pour VERONA qui tentera de nouveau sa chance ce dimanche. 

En E1, s’il termine 2ème demain Brad FREEMAN devrait coiffer sa 2ème couronne mondiale dans la catégorie. Il s’impose aujourd’hui devant Matteo CAVALLO et Davide GUARNERI (ITA-Honda)

L’E2 compte un nouveau vainqueur en la personne de Joe WOOTTON qui signe son premier succès de catégorie. Loïc LARRIEU, 2ème du jour en repassant SALVINI dans les dernières spéciales,  parvient à prendre la tête du classement provisoire pour un petit point.  

Steve HOLCOMBE s’impose en E3 devant MCCANNEY et David ABGRALL (FRA-Beta).

endurogp 2

 

Junior : Will RUPRECHT signe son retour 

C’était le grand retour à la compétition du pilote Yamaha Johansson Wil RUPRECHT (AUS). Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a dominé son sujet. En tête de la catégorie toute la journée, il n’a laissé à personne la possibilité de venir contester sa domination. 

L’ Australien s’impose devant un impressionnant Antoine MAGAIN (BEL-KTM) qui chipe la deuxième place du podium à Theo ESPINASSE (FRA-Sherco) dans la dernière spéciale du jour pour un peu plus d’une seconde et demie. 

Le malheureux du jour est Jack EDMONDSON (GBR-Sherco) qui doit abandonner à la fin de la première spéciale après s’être fracturé le poignet. 

En J1 RUPRECHT s’impose devant MAGAIN et ESPINASSE. La catégorie J2 tombe dans l’escarcelle de Enric FRANCISCO (SPA-KTM), il devance Ruy BARBOSA (CHI-Husqvarna) et Léo LE QUÉRÉ (FRA-Sherco). 

Youth 125 : Hamish MCDONALD se rapproche du titre. 

Le Néo Zélandais a mis un point d’honneur a remporté cette manche de reprise. Il s’impose devant Matteo PAVONI (ITA-Beta) et Nathan BERERD (FRA-Husqvarna). L’enjeux du weekend pour Hammy Mac est de potentiellement pouvoir conclure le championnat Youth 125. Le savant calcul des décomptes de points va débuter pour le pilote Sherco. Verdict demain soir. 

En Champion Lubricants Enduro Open World CupTom ELWOOD (GBR-Kawasaki) signe une nouvelle victoire dans la catégorie Open 4 temps. Le Britannique est en train de se mettre en position très confortable pour remporter sa catégorie. Il gagne devant Fraser FLOCKHART (GBR-Yamaha) et son adversaire direct pour le titre Robert RIEDEL (GER-KTM)

En Open 2 TempsGonçalo REIS (POR-Beta)absent, ses adversaires s’en sont donnés à coeur joie. C’est Patrick HALGAS (SVK-Beta) qui triomphe devant Benet GOMEZ (ESP-Gas Gas) et Rafal Bracik (POL-Gas Gas). 

David KNIGHT (GBR-TM) complète cette journée parfaite pour la communauté Britannique, il signe un nouveau succès dans la catégorie Open Senior. Il est suivi de Vita KUKLIK (CZE-KTM) et Andrea BELOTTI (ITA-KTM)

endurogp 3

Cette première journée du grand prix de République Tchèque d’EnduroGP fut en tout point spectaculaire. 

Ce qu’il faut en retenir ? 

L’équipe Britannique (FREEMAN-HOLCOMBE-MCCANNEY-WOOTTON) des prochains 6 jours sera très dure à battre. Rendez vous demain pour une autre grande journée de course en République Tchèque. 

Ils ont dit: 

Brad FREEMAN (GBR-Beta): “ Je suis juste ravi de comment ma journée s’est déroulée. On a super bien dominé. Après ma blessure en Grèce et ma clavicule cassée je n’avais qu’une idée en tête me faire opérer et me remettre au plus vite. Il semblerait que tout se passe bien. C’est un rêve depuis que je suis tout petit de devenir champion du monde. Je vais continuer sur ce rythme dès demain matin.”

Steve HOLCOMBE (GBR-Beta): “Je suis tellement content de finir cette journée sans être dans l’état dans lequel j’étais en Grèce et en Italie. J’aime gagner à chaque course, mais il faut être réaliste aujourd’hui je ne suis pas en mesure de suivre le rythme de Brad. je suis satisfait de ma 2ème place car c’est le meilleur que je puisse atteindre en ce moment.”

Joe WOOTTON (GBR-Husqvarna): “Je ne sais pas quoi vous dire je suis le premier surpris de me retrouver ici. Tout ce que je peux vous dire c’est que je bosse super fort depuis de le début de la saison et que nous sommes enfin récompensé. Pour demain je ne vais pas changer mon état d’esprit et rester avec ce même esprit de conquête.”

endurogp 4

La vidéo du samedi :

DIMANCHE

Pour cette deuxième journée du Grand Prix de République Tchèque Enduro GP, disputée dans la région d’Uhlirske Janovice, les conditions de roulage avaient bien évoluées pour les engagés. Dans certaines portions des spéciales, le parcours avait souffert du passage des 120 concurrents. De nouveaux pièges étaient apparus. Il fallait se montrer prudent pour venir à bout d’un Grand Prix considéré par beaucoup comme des plus éprouvants cette saison. Les spectateurs l’avaient bien compris puisqu’ils étaient encore nombreux à s’être déplacés pour soutenir l’ensemble des pilotes. 

freeman champE1

Brad FREEMAN (GBR-Beta) a encore livré une copie parfaite. L’anglais n’a jamais été inquiété de toute la journée. Il s’est échangé les victoires de spéciales avec Steve HOLCOMBE (GBR-Beta). Le pilote Beta Boano semble parfaitement remis de sa clavicule fracturée lors du Grand Prix de Grèce. Il se rend sur la dernière manche de la saison à Ambert avec une avance de 10 points sur HOLCOMBE. Pas suffisant pour se mettre à l’abri, mais FREEMAN n’est pas du genre à se relâcher. 

Steve HOLCOMBE est une nouvelle fois le dauphin de FREEMAN. Le quadruple champion du Monde a fait preuve d’une belle combativité mais il doit une fois de plus s’incliner face à la supériorité de son compatriote. Steve admet que sa condition physique est meilleure, mais il manque encore de force et de puissance pour imprimer le rythme qu’il souhaiterait avoir en spéciale. S’il n’abandonne pas l’idée de conserver son titre en EnduroGP, le pilote Beta  sait désormais que la tâche sera très ardue. 

Danny MCCANNEY (GBR-TM) s’est encore offert un podium mondial. Le pilote TM a confirmé sa solidité même s’il regrette ne pas avoir pu suivre le rythme de ses futurs coéquipiers des ISDE. Sa régularité le place comme solide troisième du classement général. 

Quelle journée folle vécue par Alex SALVINI (ITA-Honda)! De dixième ce matin à  l’issue du 1er tour, l’italien est parvenu à remonter à la quatrième place. Au prix d’une très grosse attaque en prenant tous les risques, Rocky a passé des pilotes du calibre de Matteo CAVALLO (ITA-Sherco) et surtout Loic LARRIEU (FRA-TM). Le français avait pourtant bien débuté sa journée mais une énorme chute dans la 2ème Cross test le séchait pendant de très longues secondes. Bien que sonné le pilote officiel TM parvenait à se ressaisir et terminer 5ème. 

Deux autres pilotes ont connu une journée bien  différente de la veille. Matteo CAVALLO est 6ème du jour après avoir lourdement chuté ce matin. Joe WOOTTON (GBR-Husqvarna) a gouté la poussière ce dimanche. Alors qu’il se battait pour un autre solide top 5, le jeune Britannique a commis une erreur qui lui fit perdre plus de 30 secondes à 2 spéciales du but. Il termine la journée 11ème. 

As signaler le tir groupé des pilotes qui complètent le top 10. Thomas OLDRATI (ITA-Honda) 7ème et Christophe CHARLIER (FRA-Honda) sont séparés par une quinzaine de secondes. On retrouve entre eux Giacomo REDONDI (ITA-Husqvarna) 8ème et Benjamin HERRERA (CHI-Beta) 9ème. 

Holcombe E3

Brad FREEMAN Champion du Monde E1, en attendant l’EnduroGP. 

Le Weekend fut complet en émotion pour Brad FREEMAN en plus de ses 2 victoires au général, il remporte 2 fois sa catégorie E1 et s’adjuge le titre mondial pour la 2ème fois de sa carrière. Il l’emporte devant CAVALLO et OLDRATI qui devront se départager en France pour la place de dauphin. 

En E2, SALVINI peut se considérer miraculé. l’Italien a dû forcer son talent et puiser dans ses ressources pour s’imposer ce dimanche. Il termine devant LARRIEU et REDONDI. Deux points minuscules séparent SALVINI de LARRIEU avant la grande finale au GP de France fin septembre. 

Steve HOLCOMBE est très clair: le titre en E3 est son objectif principal en cette fin de saison. Il devra se méfier car Danny MCCANNEY encore deuxième est dans le match pour lui faire des misères en France. C’est David ABGRALL (FRA-Beta) qui signe un nouveau podium ce dimanche. 

En Junior, le pilote Sherco Factory Theo ESPINASSE (FRA) remporte son 1er succès en 2019. Le Français a dû se faire violence pour aller chercher ce succès. Il n’était pourtant pas le premier leader de la journée. Le combat fut âpre face à des adversaires très coriaces. Antoine MAGAIN (BEL-KTM) et Enric FRANCISCO (ESP-KTM) ont à tour de rôle occupé la première place du classement Junior. 

Avec ce succès, ESPINASSE emmagasine beaucoup de confiance avant de disputer son GP national dans 2 semaines. 

MAGAIN (KTM) confirme son bon résultat de la veille en signant une nouvelle belle deuxième place. Il  devance un combatif FRANCISCO. Il se battra jusqu’au bout face au Français, pour la place de dauphin de la catégorie Junior. 

En J1, ESPINASSE l’emporte devant MAGAIN et le sympathique Dan MUNDELL (GBR-Sherco) venu s’essayer en Junior. 

Enric FRANCISCO signe le doublé en J2. Il s’impose de nouveau devant Ruy BARBOSA (CHI-Husqvarna) et Léo LE QUERE (FRA-Sherco).

ESPINASSE junior

Hamish MCDONALD devra patienter. 

Tout était prêt pour éventuellement célébrer le titre du Néo-Zélandais, mais le savant calcul des décomptes de points ne joue toujours pas en faveur du pilote Sherco. Ce n’est que partie remise. Quelques erreurs l’ont mis sous la pression du pilote espagnol Sergio NAVARRO (Husqvarna) qui termine deuxième. Le protégé d’Ivan CERVANTES devance l’italien Claudio SPANU (Husqvarna)SPANU, qui roule avec un doigt fracturé la veille, empoche la 3ème position pour une demie-seconde face à Matteo PAVONI (ITA-Beta).  

Il l’a fait ! Tom ELWOOD (GBR-Kawasaki) continue la moisson de titres pour la communauté Britannique. En remportant un nouvelle journée il devient le premier vainqueur Open 4 Temps de la Champion Lubricants Enduro Open World Cup.  Le pilote Kawasaki  grimpe sur le podium du jour en compagnie de Fraser FLOCKHART (GBR-Yamaha) et Robert RIEDEL (GER-KTM)

En Senior David KNIGHT remporte sa 12ème victoire en autant de manche disputée. Le géant de l’Île de Man pourrait faire le coup parfait en signant le grand chelem en France. Il devance Vita KUKLIK (CZE-KTM) et Werner MÜLLER (AUT-KTM)Patrick HALGAS (SVK-Beta) signe sa 2ème victoire du week-end en Open 2 temps.  Il devance  Benet GOMEZ (ESP-Gas Gas) et Rafal Bracik (POL-Gas Gas)

C’est la fin de ce très disputé Grand-Prix de République Tchèque. Rendez vous dans 2 semaines pour la grande finale de l’EnduroGP à Ambert (France). 

Ils ont dit: 

Brad Freeman (GBR-Beta): “ cette saison n’a pas été facile et remporter ce deuxième titre représente beaucoup pour moi. C’est une récompense pour un travail acharné avec ma formidable équipe. Maintenant il ne nous reste plus qu’à finir le boulot dans 2 semaines en France.” 

Steve HOLCOMBE (GBR-Beta): “Je ne peux que féliciter Brad pour sa victoire en EnduroGP, il est vraiment le plus fort en ce moment. Je suis obligé de le reconnaître je ne suis pas en mesure de me battre contre lui en ce moment. Comme il ne faut jamais baisser les bras, je donnerai mon maximum pour le battre en France. Mais mon intérêt principal est maintenant tourné vers ma classe en E3.” 

Alex SALVINI (ITA- Honda): “ Quelle course je suis vraiment content d’avoir pu l’emporter en E2 aujourd’hui. Je suis désormais le confortable leader de la categorie plur 2 points. Vous l’avez vu l’an passé le titre peut se gagner ou se perdre jusqu’à la dernière seconde, j’irai donc à la finale parfaitement relax avec la volonté de faire mon maximum. »

Hamish MCDONALD (NZ-Sherco): “Ce fut un très bon week-end, ce n’est pas grave si il faut encore se battre pour la prochaine manche. Ce que je constate c’est que j’ai fait une belle saison avec pas mal de victoires. Malgré ma blessure j’ai toujours pu rester aux avants postes.” 

podium Youth

La vidéo du dimanche

Communiqué EnduroGP