endurogp ambert

EnduroGP à Ambert : le résumé du samedi :

Pour ce dernier weekend de compétition en 2019, les spéciales de l’EnduroGP à Ambert sont prévues pour donner du fil à retordre aux très nombreux engagés. Passant outre ces difficultés, le quadruple champion du monde Steve HOLCOMBE (GBR-Beta) remporte la catégorie E3. Grâce à ce nouveau succès, il s’adjuge le 5ème titre mondial de sa jeune carrière. 

Brad FREEMAN (GBR-Beta) continue sur sa lancée. Le champion du Monde E1 2019 a offert à Ambert un récital en EnduroGP équivalent à sa prestation en République Tchèque. Très concentré et dominateur, le pilote Beta Boano termine encore une fois meilleur performeur du jour en remportant 5 spéciales. Le Britannique a une fois de plus dompté son plus sérieux adversaire pour le titre: Steve HOLCOMBE

Le quadruple Champion du Monde est parti d’un constat très simple, il est actuellement incapable de lutter au même niveau que son jeune adversaire. Sa condition physique ne lui permet pas de prendre les risques supplémentaires pour rattraper FREEMAN. Il termine deuxième du jour et voit ses chances de conserver sa couronne mondiale encore un peu plus s’éloigner. 

endurogp ambert

Danny MCCANNEY (GBR-TM) les accompagne une fois de plus sur le podium en EnduroGP à Ambert. Le pilote TM remporte 4 spéciales, bel exploit face à des ogres comme FREEMAN et HOLCOMBE

Le premier non Britannique est Francais. Loïc LARRIEU (TM), devant ses supporters, signe une très belle journée au cours de laquelle il s’impose à 2 reprises en spéciales. Loïc reconnaît qu’avec l’apport du public dans son dos, il est facile de se laisser submerger par l’euphorie et commettre une faute regrettable.

Alex SALVINI (ITA-Honda) finit dans le Top 5 EnduroGP  au prix de nombreux efforts. L’Italien a souffert dans les liaisons extrêmement exigeantes d’Ambert. Il reste un journée à « Rocky » pour battre LARRIEU en E2. 

Andrea VERONA ((ITA-TM) signe un des petits exploits du jour. Le Champion du Monde Junior 2019 participe à Ambert à son deuxième EnduroGP en Senior. Il est parvenu à jouer, en maintes occasions, avec les meilleurs de la discipline. Le plein de confiance est fait pour le pilote TM, 6ème ce samedi. 

En E1, pas de changement FREEMAN signe un nouveau succès dans la catégorie. Il devance un étonnant Andrea VERONA qui semble plus à l’aise sur la 4 Temps TM. Un autre italien les rejoint sur le podium Thomas OLDRATI (Honda)

La lutte en catégorie E2 fut superbe toute la journée. C’est Loïc LARRIEU qui décroche la victoire aux dépens d’Alex SALVINI. Les deux hommes se sont rendus coup pour coup. Mais le tricolore sans doute boosté par les très nombreux supporters français a trouvé les ressources pour gagner et repasser devant l’Italien au classement provisoire pour une petite unité. Dimanche sera décisif pour le titre. 

Steve HOLCOMBE l’a fait, il remporte une nouvelle couronne mondiale dans la catégorie E3, la 5ème en 4 années de compétitions en Senior. Le Britannique savait qu’il pouvait sauver sa saison avec ce succès. Très ému à l’arrivée, HOLCOMBE dédie ce titre à son équipe et tous ses proches. Il s’impose devant MCCANNEY et David ABGRALL (FRA-Beta)

endurogp ambert

Will RUPRECHT signe son 2e succès de l’année à Ambert. 

En Junior, Will RUPRECHT (AUS-Yamaha) l’emporte malgré le virus Epstein Barr  qui lui gache encore la santé.  L’Australien a su puiser dans ses ressources pour aller chercher cette seconde victoire en 2019. C’est une belle récompense pour lui et l’équipe de Joakim JohanssonTheo ESPINASSE (FRA-Sherco) échoue à un peu plus d’une seconde et demie de l’Australien en ayant fourni une course spectaculaire comme à son habitude. Le jeune Dan MUNDELL (GBR-Sherco) les accompagne sur le podium offrant une belle journée à Sherco Factory. 

Le podium du Junior 1 est identique à celui du général de la catégorie. RUPRECHTESPINASSE et MUNDELL

En J2Ruy BARBOSA (CHI-Husqvarna) l’emporte devant Till DE CLERCQ (FRA-Husqvarna) et Emanuele FACCHETTI (ITA-Gas Gas). ce qu’il faut surtout retenir de cette journée c’est qu’Enric FRANCISCO (ESP-KTM) remporte la Coupe du Monde J2 déclenchant l’hystérie de son incontournable capitaine Ivan CERVANTES

Hamish MCDONALD Champion Youth 125 2019

Hamish MCDONALD (NZ-SHerco) a rendu fier tout une nation en devenant le premier Néo-Zélandais Champion du Monde. Le pilote Sherco remporte le titre après avoir disputé une saison très compliquée. MCDONALD s’est fracturé la clavicule en Espagne.  Il a trouvé les facultés pour revenir aux avants-postes de la catégorie. Ce titre augure d’une très belle carrière pour le Kiwi qui ne réalise pas encore complètement l’ampleur de son succès. 

Pour cette première journée, Nathan BERERD (FRA-Husqvarna) s’impose devant Sergio NAVARRO (ESP-Husqvarna) pour moins d’une seconde!  MCDONALD monte sur un nouveau podium dans la catégorie Youth. 

La Woman Cup est de retour. Pour la deuxième année consécutive, les meilleures filles de la planète viennent en découdre pour remporter la Coupe du Monde Féminine de la discipline. La tenante du titre Sanna KARKKAINEN (FIN-KTM) a fort à faire si elle veut conserver sa couronne. 

Jane DANIELS (GBR-Husqvarna) a d’ailleurs sonné la charge en l’emportant lors de cette première journée. La Britannique devance KARKKAINEN et la pilote Espagnole Mireia BADIA (KTM)DANIELS est extrêmement revancharde suite à sa désillusion de 2018, elle avait dû abandonner après avoir chuté très tôt durant le weekend. Une fracture de la clavicule l’avait contrainte à abandonner ses espoirs de couronne mondiale. Aujourd’hui , Jane n’a pas fait de détails signant 5 scratchs sur 6 spéciales disputées.  Le top 5 est composé de la française Justine MARTEL sur sa Sherco et Joanna GONCALVES (PRT-Husqvarna)

endurogp ambert

Il y avait décidément beaucoup de monde en piste pour cette première journée de course. Les pilotes de la Champion Lubricants Enduro Open World Cup étaient aussi de la partie. En 2 Temps, après son absence en République Tchèque Goncalo REIS (PORT-GAS GAS) a repris sa moisson de succès. Il gagne devant Benet GOMEZ (ESP-GAS GAS) et Jack CADWALLADER (GBR-KTM). En Open 4 Temps, Le Belge Mathias VAN HOOF (Beta) l’avait annoncé il voulait ce succès en terre française. Il l’emporte devant Robert RIEDEL(GER-KTM) et Dylan LEVESQUE (FRA-Honda). En l’absence du géant de L’île de Man David KNIGHT c’est l’Italien Andrea BELOTTI (KTM) qui signe son premier succès de l’année en Open Senior. Le transpalpin devance Enrique GONZALEZ VEGA (ESP-KTM) et Patrik ANDERSSON (SWE-Yamaha)

Le Grand Prix Acerbis de France 2019 enregistre le chiffre record de 249 partants toutes catégories confondues. Le public nombreux et passionné aura donc droit à une nouvelle dose d’EnduroGP à Ambert ce dimanche pour la dernière journée de course de la saison 2019. 

Ils ont dit: 

Steve HOLCOMBE (GBR-Beta): “ Cette saison fut vraiment très compliquée pour moi. Ce virus m’a vraiment détruit, j’ai vraiment eu envahi de tout lâcher. Je me suis battu et ce titre est un belle récompense pour nous tous. J’aurai aimé me battre pour plus, mais il faut aussi reconnaître ses échecs.” 

Brad FREEMAN (GBR-Beta): “Je suis sur mon petit nuage tout se passe à la perfection. J’ai roulé vraiment sereinement sans commettre la moindre erreur. Demain il y a aura un peu plus de pression quand on sait qu’on est tout proche d’accomplir un rêve de gosse. Je donnerai le meilleur de moi quoiqu’il arrive.”

Loïc LARRIEU (FRA-TM): “Merci à tous les fans Français qui sont venus nous soutenir. Cela donne vraiment de la force et l’envie de réussir. Je suis très content de ma journée, car j’ai réussi à perturber Alex. maintenant je sais que tout reste encore à faire qu’il sera encore très dangereux demain. Il va falloir se battre jusqu’aux derniers mètres de la dernière spéciale.” 

Hamish MCDONALD (NZ-Sherco): “J’ai du mal à trouver les mots, ce titre est juste incroyable, je sais que la saison fut très compliquée, merci à mon équipe mais aussi à la famille Edmondson pour m’avoir accueilli chez elle toute l’année. Je ne réalise pas encore ce qu’il m’arrive, mais je peux vous promettre que nous allons fêter ça ce soir.”  

endurogp ambert

Enduro GP à Ambert : le résumé du dimanche 

 



Quelle journée incroyable pour finir la saison 2019 d’EnduroGP. Le titre suprême de champion du Monde était encore à attribuer. Brad FREEMAN (GB-Beta) n’a pas failli, il remporte à Ambert le premier titre EnduroGP de sa carrière. Les autres enjeux de cette belle journée du Grand Prix Acerbis de France étaient l’attribution de la couronne mondiale en E2, mais aussi la Coupe du Monde Féminine

Brad FREEMAN (GB-Beta) continue de faire régner l’Union Jack sur la planète Enduro. Il est aussi le premier pilote à mettre fin au règne de Steve HOLCOMBE (GB-Beta). Le jeune Britannique qui dispute sa deuxième saison en élite  a fait preuve, toute la saison, d’une maturité et d’un vitesse digne des vieux briscards. Il est bon de rappeler que cette saison ne fut pas aisée pour FREEMAN qui s’est cassé la clavicule au GP de Grèce. Il a su passer outre la douleur et les épreuves pour conquérir une couronne mondiale qui lui tendait les bras. En plus du titre mondial en E1 en 2018 et 2019, FREEMAN accroche une troisième étoile à son palmarès. Une carrière brillante et étoilée se présente à lui. 

endurogp ambert

Quelle performance que Loïc LARRIEU (FRA-TM) a offert au public français ! Complètement survolté, le Tricolore a livré une prestation sans égale ce dimanche. Loïc remporte pas moins de 6 spéciales. Le Pilote TM Racing a construit intelligemment sa victoire calquant son rythme sur celui de ses adversaires et passant la démultipliée quand cela s’est avéré nécessaire. LARRIEU triomphe sur ses terres devant les ténors de la discipline. 

LARRIEU doit sa performance à un exceptionnel Alex SALVINI  (ITA-Honda) qui l’a poussé dans ses derniers retranchements. SALVINI est parti le couteau entre le dents remportant la première spéciale du jour. Toute la journée, l’Italien s’est montrée offensif ne commentant que très peu d’erreurs. Il a dû affronter un environnement délicat avec des spectateurs entièrement acquis à la cause de LARRIEURocky termine 2ème d’un Grand- prix qui aurait très bien pu tourner en sa faveur. 

Il devance, un Steve HOLCOMBE hyper combatif. Fraîchement titré en E3, Steve avait promis de jeter  les dernières forces qui lui restaient pour tenter de contrer FREEMAN. Cela n’a pas suffit en 2019. Steve en tête de l’épreuve dans le deuxième tour n’a rien pu faire pour stopper la charge de Loïc LARRIEU et Alex SALVINI. Il termine 3ème de ce dernier GP d’une saison qu’il a hâte de clôturer. 

Derrière Brad FREEMAN 4ème on retrouve le Champion du Monde Junior 2018 Matteo CAVALLO (ITA-Sherco) qui conclut sa première saison en Senior par un nouveau top 5. 

La catégorie E2 était l’autre centre d’attraction ce dimanche. Loïc LARRIEU devient Champion du Monde pour la première fois de sa carrière. C’est la fin de la traversée du désert pour Loïc qui remporte ce titre avec panache. Totalement maître de son sujet, il reconnaît avoir roulé toute la journée à la limite. Un champion n’est beau que s’il a un adversaire à sa mesure. Dans ce rôle Alex SALVINI a un nouvelle fois été parfait. Il a donné tout ce qui était en son pouvoir pour parvenir à décrocher ce titre qui lui échappe encore une fois lors du dernier Grand Prix de la saison. 

En E1FREEMAN s’impose aux dépens de CAVALLO et Davide GUARNERI (ITA-Honda)Steve HOLCOMBE remporte la dernière manche E3 devant son compatriote Danny MCCANNEY (GB-TM) et la légende Christophe NAMBOTIN (FRA-Gas Gas) qui disputait son dernier GP.

larrieu champion

 Junior et Youth 125: ESPINASSE et NAVARRO concluent

Theo ESPINASSE (FRA-Sherco) conclut sa saison 2019 comme un boulet de canon. Le pilote Sherco empoche une nouvelle victoire cette saison après son succès acquis à Uhlirske Janovice il y a deux semaines. Il l’emporte devant Ruy BARBOSA (CHI-Husqvarna) et Dan MUNDELL (GB-Sherco)ESPINASSE gagne le J1 devant MUNDELL et Antoine MAGAIN (BEL-KTM). Le J2 tombe dans les filets de BARBOSA devant Jed ETCHELLS (GB-Sherco) et Léo LE QUÉRÉ (FRA-Sherco)

En Youth 125Sergio NAVARRO (ESP-KTM) l’emporte dans le dernier tour face à Nathan BERERD (Fra-Husqvarna) pour une seconde et demie.  Le Champion 2019 Hamish MCDONALD (NZ-Sherco) s’invite sur le dernier podium de la saison.  

EnduroGP à Ambert : Jane DANIELS sur le toit du Monde chez les filles

La discrète Britannique Jane DANIELS (GB-Husqvarna) tient sa revanche. Après un week-end sans faute, elle remporte la Coupe du Monde Féminine d’Enduro. Aussi modeste que talentueuse, DANIELS a pris sa revanche sur un titre qui lui a toujours échappé. En 2019, elle devient la femme la plus rapide du monde sur une machine d’enduro. Elle devance au classement général la championne de 2018 Sanna KARKKAINEN (FIN-KTM) qui n’a rien pu faire face à la Britannique. Troisième sur ce podium mondial l’Espagnole Mireia BADIA (ESP-Beta) déjà 3ème la veille. 

En Champion Lubricants Enduro Open World Cup, la saison 2019 est un franc succès. La catégorie a permis d’accueillir un grand nombre de pilotes qui rêvaient de pouvoir venir se frotter sur les mêmes pistes que l’élite de l’Enduro Mondial. C’est une mission parfaitement accomplie qui a ravi tous les acteurs de l’Enduro. 

Pour cette dernière manche de la saison la catégorie 4 Temps enregistre le même vainqueur que la veille: le belge Mathias VAN HOOF sur sa Beta. Il devance une nouvelle fois Robert RIEDEL (GER-KTM) et Dylan LEVESQUE (FRA-Honda). En Open 2 Temps Gonçalo REIS (PRT-Gas Gas) conclut une saison éclatante par un nouveau succès, il est accompagné sur l’ultime podium de l’année par Gomez BENET (ESP-Gas Gas) et Jorge PARADELO RODRIGUEZ (ESP-Gas Gas). En SeniorAndrea BELOTTI (ITA-KTM) double la mise et remporte son deuxième succès du week-end. Le même duo que la veille Enrique GONZALEZ VEGA (ESP-KTM) et Patrik ANDERSSON (SWE-Yamaha) l’accompagnent sur ce podium dominical. 

espinasse

Le Grand Prix Acerbis de France conclut avec brio à Ambert une saison d’EnduroGP qui fut en tout point remarquable. Vu les promesses affichées cette année et le niveau de compétition, les regards qui se tournent déjà vers 2020 peuvent briller de mille feux. 

Ils ont dit :

Brad FREEMAN (GB-Beta): “ Ca y est nous l’avons fait. Je n’ai pas beaucoup de mot pour décrire ce que je viens d’accomplir. La saison fut si compliquée, je peux vous dire qu’il a fallu beaucoup de volontés pour accomplir ce rêve. Je suis champion du monde EnduroGP, c’est formidable”. 

Loïc LARRIEU (FRA-TM): “Gagner ce titre devant le public Français à Ambert c’est quelque chose de vraiment particulier. Ce titre représente beaucoup pour moi. Je tiens à remercier toute l’équipe TM Racing, mon entourage et mes partenaires. C’est une formidable de récompense après une année qui fut bien difficile avec un nouveau constructeur et peu de préparation. C’est juste parfait, c’est mon année”. 

Alex SALVINI (ITA-Honda): “Je me fais battre encore une fois lors de la dernière course de l’année, mais cette fois cela n’a rien à voir avec 2018. Cette année la lutte fut vraiment belle et même si je suis déçu de ne pas être champion, je me rends compte de ce dont je suis capable. Cette année fut difficile mais je suis content d’avoir réussi à faire fonctionner ma propre équipe. Nous reviendrons encore plus forts”. 

Jane DANIELS (GB- Husqvarna): “Enfin je remporte ce titre que j’attends depuis si longtemps. Je suis vraiment heureuse et je suis très fière d’apporter une nouvelle victoire à la colonie Britannique de l’Enduro”. 

Communiqué ABC Communication depuis l’EnduroGP à Ambert