dakar étape 5

Ce Dakar étape 5 a vu l’abandon d’un des favoris, l’Anglais de chez KTM Sam Sunderland. Victime d’une grosse chute au kilomètres 187 de la spéciale, Samy s’est relevé avec des lésions aux lombaires et à l’épaule gauche. Fin de chantier, donc, pour le vainqueur de l’épreuve en 2017 et champion du monde des rallyes l’an dernier, lui qui rêvait de s’imposer tout près de chez lui, puisqu’il vit à Dubaï. Ce ne sera pas pour cette année. 

Après deux jours où il s’est fait discret, on retrouve aux avant-postes ce diable de Toby Price, le tenant du titre. Vainqueur de l’étape avec 1’12 d’avance sur le Chilien Pablo Quintanilla, le grand Toby se replace du même coup au général. Andrew Short, qui avait connu un début de rallye compliqué avec notamment une grosse chute dès le jour 2, place la deuxième Husqvarna officielle dans le top 3 du jour. C’est Pela Renet qui doit être content ! A la 4e position, on retrouve un autre américain, j’ai nommé Ricky Brabec. Le leader actuel du classement général sur sa Honda ne lâche que 3 minutes à Price et reste ainsi solidement accroché à son leadership , désormais 9 minutes devant Price, second. On peut dire que ces deux-là sont ceux qui font la plus forte impression depuis le début du rallye, eux qui luttaient déjà pour la gagne l’an dernier avant l’abandon de Brabec sur casse mécanique. Attention toutefois à ne pas sous-estimer Kevin Benavides, Pablo Quintanilla et Nacho Cornejo, tous encore en lice pour la victoire. 

Côté français, ce sont toujours nos duettistes de chez Sherco TVS Adrien Metge et Johnny Aubert qui sont les mieux placés. Auteurs tous les deux d’une course sage, ça va finir par payer sur le long terme, on en est persuadé. D’ailleurs, Johnny Aubert a déjà fait le coup il y a deux ans en terminant 6e final ! 

Retrouvez l’ensemble des résultats du Dakar étape 5 en cliquant ici.