Le Pit Bike est à l’honneur sur Enduro Mag !

Sur ENDURO MAG, nous ne sommes pas sectaires, on s’intéresse également aux autres disciplines à crampons! C’est dans cette logique que cette semaine, nous avons décidé avec notre partenaire WKX Racing de vous présenter une discipline qui attire de plus en plus en ce moment, j’ai nommé : le Pit Bike!

Pour faire simple voir même caricatural, une Pit Bike est une motocross en modèle réduit. Son empattement en moyenne 20cm plus court qu’une motocross et sa hauteur de selle plus courte elle aussi de 15cm, en font une mini moto de cross. Visuellement, elle ressemble comme deux gouttes deux à une motocross traditionnelle. L’équipement et le kit plastique (KLX – CRF – TTR) emprunté aux grandes marques MX renforce ce sentiment.

Pour comprendre l’esprit Pit Bike, il est important de revenir à l’origine de cette petite moto de cross. Le point d’ancrage se situe dans les année 60 lorsque HONDA développe pour son parc à thème (près du circuit de SUZUKA), la Z100, une petite 50cc destinée à découvrir les joies de la moto. Face au succès énorme de cette attraction, HONDA saisi immédiatement l’intérêt économique de cette machine et décide de concevoir une version homologuée pour une vente à grande échelle. Cette dernière s’appellera la Z50 et sera un succès commerciale retentissant à travers le monde pendant plus de 20 ans! Avec les années, l’ancêtre du Pit Bike a pris de l’envergure et du poids notamment avec l’arrivée sur le marché des modèles HONDA CRF50 et KAWASAKI KLX 110. Ces dernières versions des deux géants japonais préfigurent les machines que nous connaissons aujourd’hui. Ce qui marque réellement l’avènement des Pit Bikes modernes et surtout leurs diffusion à grande échelle, c’est l’apparition dans les années 2000 de versions chinoises low cost. Ces machines peu chères mais aussi peu fiables ont inondé le marché européen pendant près de 10 ans. En réponse à cela, des constructeurs français sont apparus sur le marché et ont rapidement proposé leurs propres gammes de Pit Bikes.

Aujourd’hui, les plus grands constructeurs de ces mini motos de cross sont Français. Parmi ces fabricants, on citera par exemple la marque BASTOS BIKE originaire de Cahors, la marque de dirt bike YCF de normandie ou bien CRZ, APOLLO MOTORS et GUNSHOT. Toujours financièrement très accessible (5 fois moins chère qu’une motocross traditionnelle), la Pit Bike est devenu une machine fiable et aboutie techniquement. Avec des gammes extrêmement larges, il est maintenant facile de trouver une machine qui convienne à tous les âges comme à tous les niveaux de pratiques. De la petite 50cc pour le petit dernier à la dirt 190cc pour rouler en compétition en passant par des modèles intermédiaires avec moteur 70cc, 88cc, 110cc, 125cc, 140cc et 150cc, il y en a pour tout le monde!

Signe de la bonne santé de cette discipline et de l’intérêt qu’elle suscite à travers le pays, de nombreuses compétitions locales et nationales sont organisées chaque années. La plus connue d’entre elles est certainement le championnat de France Pit Bike qui placé sous l’égide de la fédération française de motocylisme, réuni régulièrement plus d’une centaine de pilotes sur chaque épreuve. On notera également l’organisation de courses régionales et locales extrêmement bien cadré comme par exemple le Challenge Grand Ouest (pour la région ouest). Avec un maillage de plus en plus dense de courses et de compétitions, la France s’affirme comme étant l’une des nations leaders dans le domaine.

 

 

 

    Discussion · Aucun commentaires

    Il y a 0 commentaire à propos de "Le Pit Bike est à l’honneur sur Enduro Mag !".

    Personne n'a encore posté de commentaire. Commencez la discussion !

    Les sites du groupe CPPRESSE : Trial Magazine | Génération Sans Permis | Boutique CPPRESSE | NextSpot | Casino Poker Mag | Auto-Entrepreneur | Foot en salle