L’Allemagne confirme une fois de plus sa passion pour l’Enduro. Les spectateurs étaient très nombreux dans les spéciales du jour. La boucle est composée de deux Champion Lubricants Enduros Test, une Technomousse Xtreme Test et une Maxxis Cross-Test. Trois tours étaient donc au menu pour l’ensemble des concurrents. Les pilotes de la Coupe du Monde Champions Lubricants d’Enduro Open étaient prévus sur deux tours.

En EnduroGP, Steve HOLCOMBE (GBR-Beta) a repris ses bonnes habitudes. Le quadruple champion du monde se place rapidement aux avants postes malgré la difficulté de devoir ouvrir la piste. Il remporte 8 spéciales et augmente son avance à chaque chrono. HOLCOMBE s’impose avec un écart considérable de 1 minutes et 7 secondes.

Le Britannique devance son compatriote le néo pilote TM: Danny MCCANNEY (GBR-TM). Le pilote de l’Ile de Man s’est emparé de la deuxième position en milieu de matinée. Son rythme lui permet de remporter deux spéciales sans se montrer menaçant pour l’intouchable HOLCOMBE. Danny poursuit son effort toute l’après-midi pour creuser l’écart avec Brad FREEMAN (GBR-Beta). Très satisfait de son nouveau “package”, MCCANNEY veut encore augmenter le rythme demain.

FREEMAN fut pourtant le dauphin de HOLCOMBE une bonne partie de la matinée. Victime d’une petite baisse de régime, il chute d’une place au classement général. Il passe le reste de la journée à contrôler le retour d’un Christophe NAMBOTIN (FRA- Gas Gas) en grande forme. 4ème de cette première journée, le pilote officiel Gas Gas engrange de bons points dès le début de la saison.

Le malchanceux du jour, c’est Alex SALVINI (ITA-Honda). En difficulté avec une durite de radiateur, le pilote Honda perd gros dès le début de journée. Une pénalité de 4 minutes le fait plonger au classement. SALVINI tente de grignoter quelques places. Déconcentré, il commet beaucoup d’erreurs. Il rentre au paddock en 25ème position à plus de 7 minutes du vainqueur.

En lutte pour une place sur le podium, Eero REMES (FIN- Yamaha) est contraint d’abandonner sur casse mécanique (chaîne brisée). Cet abandon profite à Loïc LARRIEU (FRA- TM) qui rentre au parc fermé en 5ème position. Solide mais diesel ce matin. Le pilote TM est néanmoins satisfait de sa performance confiant en son potentiel et celui de sa machine.

Trois pilotes E3 se classent dans le Top 5, les grosses cylindrées ont eu la belle vie pour cette première journée du GP d’Allemagne.
En E1, malgré sa petite chute au classement FREEMAN s’impose devant le Champion Junior 2018 Matteo CAVALLO (ITA-Sherco) et Davide GUARNERI (ITA- Honda).
Dans la catégorie E2, les déconvenues de REMES et SALVINI profitent à Loïc LARRIEU qui l’emporte devant la belle surprise Albin ELOWSON (SWE-Husqvarna) et Christophe CHARLIER (FRA-Honda) retardé par une chute et une douleur à l’épaule.

Junior : VERONA confirme son statut de favori.
En Junior Andrea VERONA (ITA-TM) doit s’employer pour contenir les assauts du bouillant Australien Wil RUPRECHT (AUS- Yamaha). Le pilote TM a fait preuve de beaucoup de sang-froid. Il s’est concentré pour ne commettre aucune erreur. Au final, il écrase la concurrence en l’emportant avec plus de 1 minute 25 d’avance sur le second.

En début de journée, Wil RUPRECHT occupe les avant-postes. Mais il paye ses efforts à mi-course. Il s’essouffle et se fait passer pour la deuxième place par Theo ESPINASSE (FRA- Sherco). Le Français a fait une course très solide pendant les trois boucles. Jack EDMONDSON (GBR-Sherco) termine à une inespérée 4ème place, retardé en début de journée le fils de Paul a dû s’employer pour remonter au classement.
Matthew VAN OEVELEN (BEL- Gas Gas) termine à une belle 5ème place, ce résultat est encourageant pour le nouveau pilote Gas Gas.

En J1 VERONA s’impose devant ESPINASSE et RUPRECHT tandis qu’en J2, Jack EDMONDSON l’emporte devant Enric FRANCISCO (SPA-KTM) et Leo LE QUERE (FRA-Sherco)

La catégorie Youth est dominée par Hamish MAC DONALD (NZ-Sherco) bien décidé à ne laisser que des miettes à ses adversaires cette saison. Il l’emporte devant Claudio SPANU (SPA- Husqvarna) et Matteo PAVONI (ITA-Beta) qui se sont livrés une lutte superbe toute la journée.

La Coupe du Monde Champion Lubricants d’Enduro Open est la nouvelle création du Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro. C’est un véritable succès vu le nombre impressionnant de pilotes engagés pour cette 1ère manche. En 4 temps c’est Bernhard SCHOEPF (AUT-KTM) qui l’emporte devant Luis OLIVEIRA (POR- KTM) et Fraser FLOCKHART (GBR- Yamaha).

En 2 temps, le Portugais Gonçalo REIS (POR-KTM) l’emporte devant RICHARD TUCKER (GBR-Sherco) et Martin ORTNER (AUT- Husqvarna).

En Senior, la légende David KNIGHT (GBR-TM) signe sa première victoire depuis 2013. Il s’impose devant Werner MUELLER (AUT- Husqvarna) et le revenant Euan MCCONNELL (GBR-TM).

Ils ont dit:

Steve HOLCOMBE (GBR-Beta): “ Cette victoire est une grande satisfaction car elle est le résultat de mon dur travail de l’hiver et de ma préparation. Je n’étais pas super bien en début de journée. Ouvrir la piste n’était vraiment pas évident. J’ai pris mon temps pour trouver mes marques. Je suis surpris de mon résultat final, je ne pensais creuser un tel écart”.

Danny MCCANNEY (GBR-TM): “Je suis super content, je me sens super bien dans ma nouvelle équipe et ma moto me convient parfaitement. J’ai réussi une bonne journée, j’ai pu augmenter le rythme progressivement. J’étais en confiance et je n’ai pas commis d’erreur. J’ai pu rattraper Brad, Steve était vraiment hors d’atteinte aujourd’hui. Mais j’en ai un peu gardé et je serai capable d’attaquer encore plus demain ».

Brad FREEMAN (GBR-Beta): “ La journée a bien commencé, mais comme Steve j’ai souffert de l’ouverture de la piste. J’ai commis quelques erreurs et même si je me suis fait passer par Danny, je reste confiant sur mon potentiel.”

Eero REMES (FIN- Yamaha): “ J’étais en lutte pour le podium, je me sentais très bien toute la journée. Mais à un moment j’ai senti qu’un truc qui n’allait pas sur la moto. J’ai cassé ma chaîne, c’est décevant mais cela fait partie de la course. Je sens que je peux bien faire avec cette nouvelle machine, je suis confiant pour la saison.”

Alex SALVINI (ITA-Honda): “ Cette journée est un véritable gâchis, je me sentais bien et je pouvais me battre aux avant-postes. Avant la cross test je trouvais que la moto était hyper chaude. Mon mécano m’a signalé un problème sur une durite. J’ai du réparer avant de m’élancer. Cela m’a pas mal déprimé. J’ai perdu ma concentration et je me suis crashé dans chacune des 5 spéciales qui ont suivi. J’ai un peu mal partout mais je suis confiant. Il faut encore travailler sur la moto, mais je crois en mes possibilités cette saison ».

Andrea VERONA (ITA-TM): “Je suis super heureux de cette victoire, Wil m’a impressionné hier soir pendant la Super Test. Mais aujourd’hui c’était mon tour de montrer ce dont je suis capable. Je tiens à dédicacer cette victoire à mon Papa qui nous a quitté à cette époque l’an dernier”.

DIMANCHE

Après une première étape riche en événements, les pilotes de l’EnduroGP étaient de retour en piste pour une nouvelle journée de compétition dans la région de Dahlen. Les spéciales ont été considérablement modifiées par le passage des nombreux concurrents, cette deuxième journée a offert son lot de surprises.

Steve HOLCOMBE (GBR-Beta) était moins handicapé que la veille pour découvrir les spéciales. Le Champion EnduroGP 2018 se mettait tout de suite dans le rythme. Sa journée se résumait à un enchaînement de meilleurs temps (8 victoires de spéciale à la suite). Seuls Davide GUARNERI, Brad FREEMAN et Danny MCCANNEY sont parvenus à subtiliser des victoires de spéciales au pilote Beta Factory. Malgré la fatigue accumulée, HOLCOMBE montre une parfaite maîtrise. La saison débute à peine et HOLCOMBE semble déjà être au sommet de son art. Il est logiquement en tête de l’EnduroGP à l’issue de ce week-end Germanique.

Brad FREEMAN (GBR- Beta), une fois de plus sur le podium, confirmait la domination de la communauté Britannique. Le pilote Beta Boano lançait son offensive sur MCCANNEY juste après la mi-journée. FREEMAN pouvait se montrer satisfait de sa performance. Il a réussi à limiter les dégâts face à HOLCOMBE, il terminait 2ème à 43 secondes.

Danny MCCANNEY (GBR-TM) terminait donc 3ème de cette 2ème journée pour ses débuts avec TM Factory. Le Britannique n’avait pas su résister au retour de FREEMAN, mais il était resté concentré pour marquer les points de la 3ème place.

Eero REMES (FIN-Yamaha), parti le couteau entre les dents ce matin, avait à coeur d’effacer son abandon de la veille et remonter le moral d’un Joakim JOHANSSON sous le charme de son nouveau pilote. Le pilote Yamaha fut solide toute la journée se battant en permanence dans le top 5. Il termine 4ème.

Alex SALVINI (ITA-Honda) était à la lutte avec REMES et LARRIEU pour le Top 5 toute la journée. SALVINI terminait cette 2ème journée un peu rassuré. Il se disait confiant pour la prochaine manche de l’EnduroGP au Portugal.

Loïc LARRIEU (FRA-TM) mieux réveillé ce matin, le pilote TM était dans le rythme pour une place sur le podium. Il mettait une grosse pression au Finlandais pour le général. Progressivement Loïc rétrogradait derrière REMES et SALVINI. Encore en délicatesse avec le comportement de sa nouvelle TM, LARRIEU commettait quelques erreurs de pilotages. Il terminait cette journée 6ème au général.

La journée fut ponctuée de hauts et de bas pour l’ensemble des pilotes Honda. Davide GUARNERI (ITA-Honda) finit meilleur pilote des rouges en 7ème place. Il se permettait même le luxe de remporter une spéciale. Christophe CHARLIER (FRA-Honda) était dans d’excellentes dispositions. Une violente chute calmait ses ardeurs et releguait le pilote Honda Redmoto en 13ème position bien loin de son potentiel. Thomas OLDRATI (ITA-Honda) s’est montré régulier et concentré, il termine 8ème du jour.

Christophe NAMBOTIN (Fra- Gas Gas) fut la seule victime de cette journée. Après une belle performance la veille, le pilote Gas Gas a vu sa course écourtée par la casse de sa boite de vitesse. NAMBOT était néanmoins satisfait de son état de forme et se sentait prêt pour affronter la suite de la saison.

En catégorie E1, Brad FREEMAN confirme que son titre de l’an passé n’est pas usurpé, nouvelle victoire pour lui devant Davide GUARNERI et Thomas OLDRATI.

La lutte en E2 fut intense entre les trois favoris et c’est REMES qui l’emporte devant SALVINI pour un dixième et LARRIEU.

HOLCOMBE ne fait aucune concession en remportant l’E3 devant MCCANNEY et Anthony GESLIN (FRA-Beta).

JUNIOR : Andrea VERONA revient de l’enfer pour l’emporter.

En Junior la surprise venait des difficultés d’Andrea VERONA (ITA-TM) en début de journée. Sa moto calait dans la première Cross Test. Andrea y perdait environ 50 secondes et chutait à la 7eme position loin de la tête de course. Mais l’italien avait de la ressource, après 6 spéciales il était déjà revenu sur le podium à une trentaine de seconde du leader Wil RUPRECHT (AUS-Yamaha). Après s’être emparé de la deuxième position de Theo ESPINASSE (FRA-Sherco), l’officiel TM fondait sur RUPRECHT qui laissait échapper la victoire dans la dernière spéciale! L’Australien a craqué sous la pression du pilote TM.

VERONA l’emporte aussi en J1 devant RUPRECHT et ESPINASSE.

Enric FRANCISCO (SPA- KTM) qui a effectué une belle journée l’emporte en J2 devant Jack EDMONDSON (GBR-Sherco) et Emanuele FACCHETTI (ITA-Gas Gas).

En catégorie Youth, Hamish MAC DONALD (NZ-Sherco) confirmait son statut de favori avec une nouvelle victoire confortable. 2ème Matteo PAVONI (ITA-Beta) prenait sa revanche sur Claudio SPANU (ITA-Husqvarna) finalement 3ème du jour.

Coupe du Monde Champions Lubricants d’Enduro Open

David KNIGHT (GBR-TM) signe son retour à la compétition en remportant le doublé en catégorie Senior de La Coupe du Monde Champions Lubricants d’Enduro Open. Il s’impose devant Werner MUELLER (AUT-KTM) et Euan MCCONNELL (GBR-TM) encore sur le podium.

En quatre temps Bernhard SCHOEPF (AUT-KTM) signe une deuxième victoire devant Robert RIEDEL (GER-KTM) et Fraser FLOCKHART (GBR- Yamaha).

La catégorie 2 Temps connaissait son 2ème vainqueur différent en 2 jours de compétition. Richard TUCKER (GBR-Sherco) sortait vainqueur devant Rafal BRACIK(POL-Gas Gas) et Nico RANBOW (GER-KTM).

Le Grand Prix d’Allemagne fut un véritable succès populaire. 155 pilotes ont ravi les 18’000 spectateurs sur l’ensemble du weekend. Le prochain rendez-vous du Championnat du Monde FIM MAXXIS d’Enduro se déroulera au Portugal dans la ville de VALPAÇOS du 3 au 5 mai prochains.

Ils ont dit:

Steve HOLCOMBE (GBR-Beta): “Je suis super content de ce résultat, mais pour être honnête j’étais un peu fatigué de mes efforts de la veille. J’ai beaucoup attaqué pendant la journée de samedi. Je ne suis pas encore au sommet de ma forme, mais ce résultat est très encourageant.”

Brad FREEMAN (GBR- Beta): “Je suis content parce que aujourd’hui j’ai été en mesure d’augmenter mon rythme pour rattraper Danny. Je suis encore loin de Steve, mais je suis satisfait d’être encore sur ce podium encore 100% britannique”.

Danny MCCANNEY (GBR-TM): “Je termine 3ème aujourdhui, je suis un peu déçu mais dans l’ensemble je suis très heureux de mon weekend, j’ai hâte de poursuivre la saison pour aller chercher d’autres bons résultats”.

Eero REMES (FIN-Yamaha): “La première journée fut très décevante pour nous, mais j’ai dit à l’équipe que la saison était très longue et que nous allions nous rattraper. Je me sens bien et cette victoire en E2 est un première belle récompense”.

Andrea VERONA (ITA-TM): C’est peut être la plus belle victoire de ma jeune carrière. Quand je suis reparti ce matin après que la moto se soit arrêté dans la cross test je savais que j’avais le potentiel pour l’emporter. Je ne parviens plus à plier les jambes tellement j’ai attaqué toute la journée”.

Wil RUPRECHT (AUS-Yamaha): “Je ne sais pas quoi vous dire je suis hyper déçu, j’ai craqué sous la pression, je suis tombé 3 fois dans cette dernière spéciale. Andrea est vraiment meilleur que moi, je ne peux qu’apprendre et m’améliorer d’une telle défaite”.

Samedi

Dimanche