EnduroGP au Portugal : Holcombe bétonne…

SAMEDI
La première journée de ce Grand Prix Polisport du Portugal a tenu toutes ses promesses… En effet, les stars de l’Enduro mondial ont une fois encore assuré le spectacle sur les 47 kms du tracé de la belle ville de Castelo Branco. Avancée pour le départ à 8.00 du matin en raison de la chaleur étouffante qui régna sur cette partie du centre du Portugal, la course a cependant été nettement dominée par une fusée orange nommée Nathan WATSON (GB-KTM).

Le britannique a été intouchable de bout en bout puisqu’il remporte la journée EnduroGP avec une avance de 1 minute et 23 secondes d’avance sur ses plus coriaces poursuivants. Vainqueur de 7 spéciales sur 10, l’officiel KTM a vite plié l’affaire avec des chronos de « l’au delà» dans les « longues » Cross et Enduro test où il infligeait au minimum 10 secondes d’écart à ses adversaires. Insatiable aujourd’hui, Nathan WATSON score une nouvelle victoire après son premier succès en Grèce il y a 3 semaines… « Ce ne fut pas une course facile. Elle était surtout très physique avec de longues spéciales où il fallait pouvoir tenir le rythme… Mais maintenant je suis au top de ma forme après mes ennuis de tendinite et enchainer les victoires est excellent pour le moral et pour mon team ! ».

PHILLIPS toujours là et bien là !

La belle surprise de cette catégorie reine qu’est l’EnduroGP nous est aussi venue du « futur retraité » Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco). Bien décidé à montrer à ses détracteurs qu’il était prêt à terminer la saison en « champion », l’officiel Sherco se montra sous son meilleur jour à Castelo Branco, puis qu’il alla même arracher la deuxième place à Steve HOLCOMBE (GB – Beta) dans le dernier chrono… « Très satisfait bien sûr après tous les déboires que j’ai connu en Italie, puis en Hongrie et en Grèce. Mais la course fut beaucoup plus difficile que prévu car les liaisons étaient très techniques et difficiles ! ».
Steve HOLCOMBE, 3eme ne se montrait pas trop déçu de s’être fait coiffé ainsi sur le fil par PHILLIPS…. « Tout va bien pour moi. Je marque de gros points et reprend encore du terrain à LARRIEU et NAMBOTIN. Mais je vais aussi devoir compter maintenant avec Nathan WATSON qui peut être un danger pour le titre au vu de sa vitesse actuelle… ».
Si le trio de tête affichait un large sourire sur le podium final, Loïc LARRIEU (F – Yamaha) était peut être le plus déçu du Top 5… Trop irrégulier, le protégé de Marc Bourgeois ne confirma pas son excellente impression de la Super test pour finir 4eme. Satisfaction par contre pour le Corse Christophe CHARLIER (F – Husqvarna) qui signe un très bon retour à Castelo Branco avec une belle 5eme place malgré un manque de « fond » évident. Sur sa lancée de la Grèce le pilote KTM Espagne, Jaume BETRIU grimpe de nouveau à une excellente 6eme place devant bon nombre de pilotes officiels. Quel talent chez l’enfant d’Oliana… qui se permet également de devancer Mathias BELLINO (F – Husqvarna) 7eme. Le local de l’étape Diogo Ventura (P – Honda) a brillé devant son public (présent pas milliers, principalement sur la splendide Extrême Test située au cœur de la ville) avec un superbe 8eme rang. Mauvaise pioche par contre pour Giacomo REDONDI (I – Honda Redmoto) 9eme et Christophe NAMBOTIN (F – KTM) seulement 10eme… « Je me suis refait mal à un pied en liaison..et puis sincèrement depuis la Grèce je n’y suis plus trop… »

MCCANNEY a dominé l’E2…

La montée en puissance de l’Enduro Britannique s’est confirmée ici au Portugal puisque la « perfide Albion » s’offre le doublé grâce à Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) brillant vainqueur en Enduro 2. Le britannique a bataillé férocement tout au long des 6 heures 15 de course avec le prodige Espagnol Josep GARCIA (KTM) pour un mano à mano qui a tenu en haleine tous les observateurs tant la vitesse et la détermination de ces deux jeunes pilotes fut impressionnante. Pourtant MCCANNEY se détacha peu à peu vers la mi course au point de s’adjuger 8 des 10 chronos du jour pour un avantage final de 23 secondes sur son bouillant rival catalan. Il lui reprend ainsi trois points au championnat pour revenir à 9 petites unités de celui-ci ! « C’était une journée Full Gaz où il fallait éviter les erreurs car les trajectoires changeaient à chaque passage en raison de la poussière qui de plus compliquait bien la visibilité. Mais je me sens en pleine forme actuellement et les prochaines épreuves d’ici la fin du Championnat vont être très disputées avec Josep ! ».
Un autre pilote qui confirme ses résultats de la tournée Hongrie/Grèce, c’est bien Davide GUARNERI (I – Honda RedMoto), qui finit à nouveau sur les talons des deux « Juniors » ! Il fut le seul à tenir le rythme de ces deux là et confirme ainsi son « avènement » parmi le Gotha de l’Enduro mondial… « J’adore rouler dans ces spéciales longues et rapides ! ». En bien meilleure condition physique, Eero REMES (SF – TM) termine 4eme mais ne fut jamais en mesure d’aller inquiéter MCCANNEY et GARCIA. Il aura bien du mal à revenir à se mêler à la course au titre E2 à cinq journées de la fin du championnat.

Doublé Suédois…

Grosse baston chez les Juniors également avec un doublé Suédois après un doublé britannique chez les Seniors… Le pilote Husqvarna Suède Albin ELOWSON, sévèrement blessé en Finlande, retrouve avec gourmandise les joies de la victoire à l’issue d’une belle passe d‘armes avec son compatriote Mikael PERSSON (S – Yamaha) qui pourtant pensait bien tenir sa deuxième victoire de l’année. Mais ELOWSON sortit le grand jeu dans la dernière Enduro test où il infligea un écart de 14 secondes à son compatriote qui avait pourtant abordé celle-ci avec une marge de 8 secondes. Leader du championnat Davide SORECA (I – Honda RedMoto) s’est quelque peu reprit avec les 20 points de la troisième place. Il devance le britannique Brad FREEMAN (Beta Boano) dont la marche victorieuse au championnat est enrayée avec une 4eme position. A noter le très encourageant 5eme rang d’Anthony GESLIN (F – Yamaha) qui se montra tout aussi rapide que régulier. Et puis notons la lourde chute du prometteur Matteo CAVALLO (I – Beta Boano) à qui nous souhaitons un très prompt rétablissement.

Andrea VERONA (I – TM) a poursuivi sa série victorieuse en FIM Youth 125cc devant son habituel dauphin Leo LE QUERE (F – TM), alors que Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) connaissait des déboires mécaniques ce qui permettait à Gerard GOMEZ (E – KTM) de compléter le podium devant le très prometteur jeune belge Matthew VANOEVELEN (B – Yamaha).

Top Organisation…

Mais le grand vainqueur de cette première journée est incontestablement l’EnduroGP qui a été parfaitement mis en scène par l’Escuderia de Castelo Branco qui réalise un travail tout aussi excellent que très professionnel pour ce qui est certainement une des meilleures organisations de ces dix dernières années. Ce Moto Club mérite la reconnaissance de toute la caravane du Championnat du Monde d’Enduro Maxxis FIM car après un Super Test qui portait la marque des meilleurs shows mécaniques, cette première journée de course fut en tout point parfaitement orchestrée. De quoi vous inciter à ne pas manquer la journée finale de ce remarquable Grand Prix Polisport du Portugal. Il y aura certes de la poussière et de la chaleur, mais aussi beaucoup de spectacle car les stars de l’EnduroGP vont tout donner alors que se profile la trêve estivale et surtout la dernière ligne droite qui mène aux prestigieux titres tant convoités !

DIMANCHE
Il fallait y être pour le vivre ! Ce deuxième jour de compétition du Grand Prix Polisport du Portugal a offert du suspens et un beau final à tous les fans d’Enduro venus en masse. La chaleur, la poussière et la difficulté technique de chaque spéciale tracée par l’Escuderia Castelo Branco ont causé beaucoup de problèmes aux stars de la discipline. Au bout des sept heures de course et après un combat de titans avec Christophe CHARLIER (F – Husqvarna) et Matthew PHILIPS (AUS – Sherco), Steve HOLCOMBE (GB – Beta) s’impose et ramène donc la « Gold Plate » à la maison pour le prochain Grand Prix du Royaume-Uni.

L’officiel Beta a pleinement profité de l’abandon du Français Christophe NAMBOTIN (KTM), blessure à l’orteil, ainsi que de la casse mécanique (sélecteur) de Nathan WATSON (GB – KTM) dans l’Xtreme Test Technomousse 2. « Dans la Cross Test du deuxième tour, ma moto a perdu beaucoup de puissance mais j’ai réussi à trouver de bons réglages pour repartir. J’ai poussé toute la journée et suis épuisé. J’ai conscience que je réalise aujourd’hui une très belle opération et j’ai hâte d’être à Hawkstone Park et rouler devant mon public !» Le leader actuel a du néanmoins batailler dur toute la journée contre ses nombreux adversaires tous redoutables aujourd’hui : Christophe CHARLIER, Matthew PHILLIPS, Loïc LARRIEU (F – Yamaha) et Mathias Bellino (F – Husqvarna).

Premier Podium pour CHARLIER !

De retour d’une blessure au métacarpe contractée en Hongrie, le « Rookie » Christophe CHARLIER est venu au Portugal sans grande ambition… Malgré une douleur toujours présente, il a surpris tous les observateurs. Auteur d’une belle 5ème place la veille, il décroche pour la première fois dans sa carrière un podium, échouant à seulement 4 secondes de Steve HOLCOMBE… « Je suis très fier de ce premier podium. Je ne savais pas trop si j’allais pouvoir être à mon meilleur niveau à cause de la douleur à la main mais finalement, je suis vraiment content d’avoir pu me battre toute la journée. C’est un résultat inattendu ! » Le pilote Corse devance même le champion en titre, l’Australien PHILLIPS. A la bataille avec LARRIEU, l’officiel Sherco termine cette deuxième journée avec des temps impressionnants et s’adjuge la 3ème place au dépend du Français. « Petit à petit, je reprends confiance en moi et tout le team pousse derrière !»
Loïc LARRIEU, 4ème est un des grands perdants de ce weekend. En effet, l’officiel Yamaha voit Steve HOLCOMBE prendre encore un peu plus d’avance à seulement deux Grand Prix de la fin. La déception était aussi palpable sous l’auvent Husqvarna. En effet, Mathias Bellino (F), qui avait à cœur de prouver qu’il pouvait se battre devant, n’a pas réussi à dompter l’exigeante Xtreme Test Technomousse. Bien partie, il pointait en deuxième position à la mi-course avant de chuter dans l’XT2 et perdre tout espoir de podium. Il échouait à une malheureuse 7ème place. De son côté, Jaume BETRIU (E – KTM) poursuit son ascension et n’arrête pas de surprendre. Il s’offre une nouvelle 5ème place tandis que la plus mauvaise opération de la journée revient à WATSON qui termine à la 10ème place après ses ennuis mécaniques…
Grosse désillusion aussi pour Alex SALVINI (I – Beta) qui jetait l’éponge dès le premier tour. « J’ai pris beaucoup de risques aujourd’hui. J’étais à la limite à de nombreuses reprises mais après quelques frayeurs, je me suis dis qu’il était préférable d’arrêter » nous confiait le pilote italien.

Doublé pour MCCANNEY

En Enduro 2, Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) continue d’engranger les victoires ! Il réalise son premier doublé en carrière après lutte acharnée contre son grand rival, Josep GARCIA (E – KTM). L’officiel Yamaha Outsider a commis quelques erreurs dans l’Xtreme, ce qui permettait à « Pepino » d’entrevoir la victoire. « Je suis déçu de ne pas avoir pu remporter cette journée. » pestait l’officiel KTM. « En tombant dans la première Cross Test, j’ai perdu beaucoup trop de temps.» S’il revenait à seulement 2 secondes de l’officiel Yamaha à la fin du premier tour il ne pouvait rien contre la détermination de MCCANNEY « Je savoure pleinement cette victoire qui me permet de me rapprocher un peu plus de GARCIA au général. Le Championnat se resserre et je ne suis plus qu’à 6 points derrière Josep juste avant MON GP en Grande Bretagne ». Tous les feux sont donc au vert pour le jeune pilote britannique juste avant Hawkstone Park en septembre prochain. Eero REMES quant à lui n’a jamais été en mesure d’inquiéter le duo de tête mais s’est battu pour décrocher une troisième place qui lui avait échappé samedi. En compétition durant le début de journée avec Davide GUARNERI (I – Honda), il prouve qu’il faudra toujours compter sur lui-même si le titre s’éloigne encore un peu plus. Le pilote Honda RedMoto a quant à lui passer une fin de course très compliquée rencontrant de nombreuses difficultés dans chaque Xtreme Test. Il termine seulement 12ème à plus de 3 minutes de MCCANNEY. Pascal RAUCHENECKER (AUT – Husqvarna) et Manuel MONNI (I – TM) complètent le Top 5.

VERONA Champion du Monde FIM Youth 125cc !

Dominateurs hier, les deux pilotes suédois Albin ELOWSON (Husqvarna) et Mikael PERSSON (Yamaha) ont dû faire face à un Brad FREEMAN (GB – Beta) revanchard. Il imposait un rythme infernal dès les premières spéciales avant de se faire peur dans la Maxxis Cross Test du dernier tour, laissant ELOWSON se rapprocher à seulement 13 centièmes de lui. Mais il reprenait sa marche en avant dans les deux dernières spéciales pour s’imposer avec 11 secondes d’avance. Le pilote Beta fait ainsi résonner pour la troisième fois de la journée l’hymne britannique ici à Castelo Branco. Victorieux hier, ELOWSON doit donc se contenter de la seconde place. A noter que FREEMAN n’est plus qu’à 14 points de l’actuel leader Davide SORECA (I – Honda) qui ne s’est pas montré dans un grand jour (il termine à près de 1’16“79 du britannique) mais limite la casse en accrochant la troisième position. Anthony GESLIN (F – Beta) confirme son beau GP du Portugal en signant un nouveau Top 5 juste derrière le pilote Sherco Academy Kirian MIRABET (E). Gros coup dur pour PERSSON, victime d’une sub-luxation de l’épaule gauche. Il perd quasiment toutes chances de titre…

Mais la grande nouvelle du jour nous vient tout droit d’Italie et du prodige Andrea VERONA (I – TM) ! A deux Grand Prix de la fin de la saison, le pilote est déjà champion de la catégorie FIM Youth 125cc. Malgré une seconde place aujourd’hui, aucun de ses adversaires ne peut plus rattraper l’étoile montante de l’Enduro Transalpin. La France est aussi mise à l’honneur avec la première victoire en Mondial de Léo LE QUERE (TM). Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) se ressaisit après ses déboires mécaniques de la veille et encaisse les 20 points du 3ème juste devant les Scandinaves Emil JONSSON (S – Yamaha) et Hugo SVARD (SF – Husqvarna).

Ce Grand Prix Polisport du Portugal a offert une nouvelle fois du suspens dans chaque catégorie et a déjà couronné un Champion du Monde : Andrea VERONA en FIM Youth 125cc. Tout comme à Grevena au début du mois, les pilotes ont beaucoup souffert de la chaleur et de la difficulté du tracé concocté par l’Escuderia Castelo Branco. Il est évident que les pilotes du Championnat du Monde FIM Maxxis d’EnduroGP devront faire face à des conditions climatiques bien différentes lors du Grand Prix FunnelWeb Filter du Royaume-Uni les 23 et 24 Septembre prochains. Au mythique circuit d’Hawkstone Park, la course promet d’être belle avec un format d’épreuve unique (Enduro Sprint le Samedi et GNCC le Dimanche) et de gros enjeux dans chaque catégorie. Les stars de la discipline ont donc deux mois de trêve pour se préparer au choc de l’avant dernier round de la saison…

Communiqué ABC Communication. 

    Discussion · Aucun commentaires

    Il y a 0 commentaire à propos de "EnduroGP au Portugal : Holcombe bétonne…".

    Personne n'a encore posté de commentaire. Commencez la discussion !

    Les sites du groupe CPPRESSE : Trial Magazine | Génération Sans Permis | Boutique CPPRESSE | NextSpot | Casino Poker Mag | Auto-Entrepreneur | Foot en salle