« En tant qu’autrichien, il n’y a rien de mieux que de rouler pour une marque autrichienne et de faire ce qu’on aime le plus. » Second du Dakar 2017, le champion du monde des rallyes 2015 prolonge donc sa très longue association avec KTM, débutée en tant que test-rider en 2004. Entre temps, Walkner a rapporté un titre de champion du monde MX3 à la marque en 2012, avant de passer au rallye. Avec les deux derniers vainqueurs du Dakar Price et Sunderland déjà signés jusqu’en 2019, KTM n’entend visiblement pas laissé filer ses meilleurs éléments chez la concurrence. Reste à voir si les autrichiens vont garder une place au chaud pour Antoine Méo, qui a repris le guidon après ses difficultés médicales au niveau du poignet. A suivre.