Victime d’un gros crash alors qu’il était à la fois en tête du WESS et de la Red Bull Megawatt 111, Jonny Walker a connu une intersaison difficile à soigner ses multiples fractures : deux os cassés dans le poignet gauche, un dans la main droite et une épaule déboîtée. Trois opérations et de la rééducation ont été nécessaires pour remettre le pilote KTM sur pied, mais Jonny voit enfin le bout du tunnel. S’il a encore quelques douleurs dans le poignet, ça ne l’a pas empêché de reprendre la compétition lors de l’ouverture du championnat d’Angleterre extrême. Objectif avoué, revenir au meilleur niveau pour gagner le WESS.