4ème 24MX AlesTrem 

Devancé par Graham Jarvis dans les derniers mètres de la course l’année dernière, Mario Roman n’a pas manqué l’occasion de prendre sa revanche cette année. Auteur d’une saison 2017 canon, le Madrilène de chez Sherco attaque 2018 gonflé à bloc. Vainqueur facile du prologue en ville le samedi, il holeshote le départ style Le Mans le dimanche. Tous les tops vont rester groupés au premier tour « facile » (pour eux, évidemment…), avant le gros coup de théâtre à l’entame de la second boucle. Jarvis, dans le groupe de tête avec Roman, Young, Teasdale et Gallas, rentre précipitamment au stand, entre le CP1 et le CP2, avant de reprendre la piste environ un quart d’heure plus tard. En fait, il s’est fait arracher sa durite d’embrayage par une branche. Le temps de la changer, et il est reparti très attardé, autour de la dixième place. A partir de là, la remontée est phénoménale, jusqu’à une totalement inespérée seconde place. L’ancien a encore de la réserve, car cette performance est vraiment de très haut niveau ! Sur la troisième marche, on retrouve l’autre pilote Sherco Wade Young. Sans doute un peu déçu de ne pas avoir pu donner une réplique plus importante aux deux qui l’ont précédé, à cause notamment à une pédale de frein arrière tordue. Et, de son propre aveu « Trop de petites fautes et de chutes pour espérer contrer des pilote aussi rapides ». 

L’autre sud-africain Travis Teasdale faisait ses débuts en temps que pilote officiel Beta. Bon tout le week-end, il a tenu sa quatrième place malgré un petit souci de panne d’essence. Des débuts solides avec une machine qu’il n’a touché qu’il y a quinze jours ! A la cinquième place, on retrouve LA bonne surprise du week-end, le suédois Eddie Karlsson, encore pilote de trial GP en 2017, soit le plus haut niveau des pilotes en collants. Bien en début de course avant de céder beaucoup de temps, Karlsson a repassé un maximum de pilotes pour arriver dans le top 5, le tout pour son premier enduro extrême. Ceux qui l’ont vu passer dans le pierrier de Mercoirol au troisième tour en gardent un souvenir ému… Quel passage ! Le grande classe. Le blondinet a l’intention de continuer à rouler en extrême, et c’est une nouvelle qui ne peut que nous réjouir. A ce rythme-là, il ne va pas tarder à trouver de l’aide. 

L’allemand Kevin Gallas, brillant au prologue et bon aussi en début de course avant de craquer un peu physiquement, l’italien Sonny Goggia, et notre français Yannick Marpinard sont les seuls autres finishers de la course. Notez bien qu’une nouvelle fois, c’est bien Marpi le meilleur tricolore, ce malgré une main douloureuse après une chute au prologue. Solide, notre pilote Beta ! 

Rayon satisfaction, on peut aussi parler des belles performances de Paul Bury (10e), des non-spécialistes Valérian Debaud et Jimmy Chevalard (14 et 15e respectivement) ou encore de la météo qui est restée clémente tout le week-end. Un week-end globalement très réussi, du point de vue des pilotes, des organisateurs comme des spectateurs. Et je ne vous parle même pas des accessoiristes, ravie ! 

Résultats des finishers catégorie Black 24MX AlesTrem : 

1. Mario Roman (Sherco) ; 2. Graham Jarvis (Husqvarna) ; 3. Wade Young (Sherco) ; 4. Travis Teasdale (Beta) ; 5. Eddie Karlsson (Sherco) ; 6. Kevin Galls (KTM) ; 7. Sonny Goggia (KTM) ; 8. Yannick Marpinard (Beta)… 

Tous les résultats complets 24MX AlesTrem en cliquant ici