Les médias espagnols ont relaté ces derniers jours les difficultés de l’usine Gas Gas. Voici le communiqué officiel qui vient de tomber. Nous reviendrons plus en détails sur la situation critique du constructeur.
(Traduction du Communiqué officiel Gas Gas)

«Ce n’est pas un secret que Gas Gas a été confrontée à de nombreux défis ces dernières années. La société a des dettes financières importantes accumulées [ces dernières années], qui ont affecté notre activité quotidienne, à tous les niveaux, à commencer par notre capacité à produire et livrer des motos et pièces détachées à nos clients fidèles, jusqu’au Marketing et R & D. L’ensemble de l’environnement économique de Gas Gas (fournisseurs, importateurs et concessionnaires) a dû faire face à de nombreuses difficultés en raison de cette situation, et ont montré beaucoup de patience et de soutien. Rien de tout cela aurait fonctionné sans le soutien énorme, le dévouement et l’engagement de nos employés.

La société, en collaboration avec ses actionnaires et certains conseillers, recommandées par la banque, a travaillé sur un plan de restructuration de la dette au cours des derniers mois, qui comprend de nouveaux investissements par les actionnaires de soutenir la croissance de l’entreprise.

À ce jour, les banques ont retardé leur réponse et nous a forcés à entreprendre certaines actions juridiques afin de protéger la société et de faire avancer le processus.

Vendredi dernier, le 17 janvier 2015, une action en justice a été ouverte afin d’accélérer le processus.

Dans le cadre de ce processus, nous avons dû arrêter la production, donc il y aura probablement des retards dans les livraisons des nouvelles motos et pièces de rechange dans les prochains jours.

Je suis convaincu que, sans solution de longue durée, nous allons continuer à échouer dans la réalisation de notre plan d’affaires, cet en conséquence de ne plus pouvoir vous offre la qualité de service que nous visons.

Cette semaine, le processus commence à avancer plus rapidement. La société, avec ses actionnaires, fait de son mieux pour boucler cette entente de restructuration dès que possible afin de reprendre immédiatement les activités de production.

Gas Gas va rapidement communiquer sur l’évolution de la situation, dès que de nouveaux développements interviendront.»

Yariv Gilat, président