La cinquième édition de la 24MX AlesTrem a tenu toutes ses promesses, avec un tracé diabolique pour le tour 3, qui a même réussi à effrayer les stars de l’enduro extrême lors des reconnaissances. Bon, une fois sur la moto, les tops se sont bien repris, terminant une nouvelle fois la course bien avant l’heure prévue ! De l’aveu même de Greg Florin, le traceur « on ne sait plus comment faire pour les challenger sans les mettre en danger ! », c’est dire le niveau technique et physique des quatre pilotes de point présents. A savoir Jarvis, Lettenbichler, Roman et Young. Dès le début de la course, ils s’échappent devant, creusant des écarts importants avec  le reste du pack. Les 4 fantastiques vont rester à peu près groupés jusqu’au tour 3, le plus dur, où Jarvis profite de sa supériorité technique dans le (très) trialisant pour s’échapper. Derrière, les deux officiels Sherco Young et Roman et le pilote KTM Lettenbichler ont bataillé, avant que Letti ne perde 10 minutes en se perdant. Roman, le tenant du titre, a réussi également à faire le break sur son coéquipier et prend finalement le deuxième place devant Young et Lettenbichler. Voici pour les quatre finishers ! 
Derrière, le suédois Eddie Karlsson a de nouveau montré de belles choses en prenant la 5e place, devant un excellent Paul Bury, premier français. Un Paul Bury qui devient avec cette excellent performance le premier vainqueur de l’Extrême Challenge, dont l’AlesTrem faisait office de finale. Il s’impose au général devant Tom Pastel (13e) et Luc Maliges (20e). Nous y reviendrons largement dans notre prochain Hors Série Extrême dont on vous parlera très bientôt !