Avec un palmarès qui compte la bagatelle de treize titres mondiaux en trial et quatre en enduro, Laia Sanz est la parfaite candidate pour devenir la première femme à vaincre la plus difficile des extrêmes, le Red Bull Erzberg Rodeo Hare Scramble. Si la déesse du désert a bien roulé prologue l’an dernier sur sa moto de rallye, elle vient cette fois se frotter pour de vrai au géant d’acier. Elle rejoint ainsi un plateau hallucinant, composé, entre autres, de Jonny Walker, Graham Jarvis, Alfredo Gomez, Taddy Blazusiak, Mario Roman, Paul Bolton, Lars Enoclk, Cody Webb ou encore Wade Young et Manni Lettenbichler, tous des habitués. A suivre, du 29 mai au 2 juin 2019.