Husqvarna 2022 - Jarvis

#BeLikeJarvis

Pas grand-chose à se mettre sous la dent côté nouveauté sur les Husqvarna 2022 ? Certes, mais cela ne va pas pour autant freiner le groupe autrichien dont on connaît les talents en termes de communication. Direction le sud de l’Espagne sur le spot des Jarvis Signature Tours pour une session extrême en compagnie du propriétaire des lieux…

Sans surprises, c’est bien ainsi que l’on peut décrire les nouveautés Husqvarna enduro 2022. Qu’il s’agisse de la gamme 2T ou 4T, pas de jalouses, aucune d’entre elles n’évolue significativement. Un peu de changement visuel avec un nouveau kit déco, des suspensions ajustées en interne, de nouvelles commandes hydrauliques Braktec et basta. Vous l’aurez compris, on n’a pas grand-chose à vous raconter dans le domaine technique… Il va donc de soi que le côté ressenti des Husqvarna ne va pas changer du tout au tout. Mais la marque austro-suédoise n’entendant pas non plus passer ce nouveau millésime sous silence. Elle a eu la bonne idée de programmer une présentation en grandes pompes. Dans la résidence secondaire de Graham Jarvis, rien que ça.

Pas le temps de réfléchir, on jette l’équipement dans la valise. Et quelques coton-tiges dans le nez plus tard, nous voici au cœur du Jarvis Land à quelques pas de Malaga. La légende britannique nous accueille en personne, accompagnée du non moins talentueux pilote Husqvarna Factory Billy Bolt. Comme si le petit coup de pression d’être encadré par des types évoluant sur une toute autre planète enduro que la nôtre ne suffisait pas. La découverte des 300 TE et 350 FE mises à notre disposition annonce la couleur.

Les Husky sont recouvertes de protections en tout genre. Pieds de fourche, disque, bras oscillant, échappement ou encore une petite sangle innocente devant la plaque phare. Cela fait un poil vitrine du catalogue accessoires Husqvarna, mais il paraît que pour une fois, c’est justifié à 100%… Lorsque le staff Husky nous impose le camelbag au départ de la session, plus de doute possible (perso, je n’en ai jamais douté), on va en chier !

Première étape, les bases

Les premiers tours de roues se traduiront par une longue séance de technique de base avec le Professeur Jarvis, assisté par son compatriote, Mister Bolt. Gestion de l’embrayage à très basse vitesse, position d’équilibre sur la moto, synchronisation des mouvements… Rien d’extravagant, mais comme nous l’explique Graham Jarvis, ces gestes simples appliqués au moment propice avec la bonne technique sont les clés de la réussite pour franchir efficacement. Là, on s’est dit que finalement, on allait être bons… Et puis le dernier exercice nous a remis les pieds sur terre. Tenir l’équilibre à l’arrêt puis faire décoller la roue avant en comprimant la fourche. Evidemment, quand on regarde Bolt et Jarvis faire un tour complet, c’est beaucoup plus simple.

Après ce bon coup de chaud, place au roulage itinérant. Sans doute ne va-t-on pas vous révéler de scoop si l’on vous dit que ce n’est pas chez Jarvis que vous allez user les pignons de boîte au-delà du second rapport ! Des singles étriqués, des cailloux, des fonds de ruisseaux asséchés… Des marches en veux-tu en voilà et encore un peu de caillou, tel est le menu. L’occasion de se pencher sur le comportement des motos, car oui, on est quand même là pour ça au départ…

On salue le comportement des suspensions de la 300 et de la 350 qui s’en sortent à merveille dans ce milieu hostile. La fourche absorbe les chocs avec souplesse et progressivité, tout en faisant preuve de précision. Quant à l’amortisseur, il va cher- cher la traction avec efficacité en toutes circonstances. Un rythme plus élevé révélera peut-être pour certain un comportement général trop souple. Mais pour se faire brasser dans les cailloux à 5 km/h de moyenne, c’est top.

Plus d’informations sur les Husqvarna 2022 dans Enduro Magazine n°114

Husqvarna 2022 - Jarvis