AccueilA LA UNE1re manche du Championnat de France d'Enduro 2015 à Privas

1re manche du Championnat de France d’Enduro 2015 à Privas

A la fin de la semaine, le Championnat de France d’Enduro 24MX* débutera à Privas (07).

*A noter que le Championnat de France d’Enduro 2015 accueille la marque 24MX en tant que partenaire titre. Le nom officiel du Championnat devient donc «Championnat de France d’Enduro – 24MX».

C’est la commune de Privas (07) qui aura l’honneur de lancer cette saison 2015 avec un plateau archi-complet, qui compte les meilleurs pilotes du monde, et un terrain de jeu magnifique, préparé avec soin par le Moto-Club Privadois.

Ce club bientôt sexagénaire (fondé en 1957) n’avait plus organisé de Championnat de France depuis 1997, mais possède toutes les cartes pour nous faire vivre un très grand week-end, comme en témoigne son président, Christian Miaille : «Il y a 37 ans, le club organisait son premier enduro, à la demande de la production d’une série télévisée (NDLR « Kick, Raoul et la moto » est une série télé des années 70 qui mettait en scène des jeunes adeptes de la moto verte dans un petit village) qui avait besoin de plans de course pour l’un de ces épisodes. Depuis, nous organisons chaque année à Privas l’Enduro des châtaignes, qui a une certaine notoriété et nous permet surtout de rester au contact des collectivités afin de promouvoir la pratique de l’enduro en Ardèche. C’est une part considérable de notre travail, qui vient s’ajouter à la préparation du tracé, mais qui est absolument nécessaire. Cette proximité nous permet aujourd’hui d’organiser l’ouverture du Championnat de France d’Enduro 24MX au cœur de paysages magnifiques. Il ne faudra cependant pas se laisser distraire car le parcours sera usant, avec beaucoup de cailloux et du dénivelé.»

Un parcours qui s’articulera autour d’un CH unique et comprendra 2 boucles, de part et d’autre de l’Ouvèze, la rivière qui traverse Privas. Il faudra parcourir ces boucles à 3 reprises pour les pilotes Elite. Les nationaux auront, eux, 2 tours à couvrir.

Profil du parcours :
Départ – Paddock A- Champ de Mars – Privas (GPS – 4°35,970’ E / 44°44,190′ N)
Liaison : 30 min.
Spéciale 1 – Pranles (GPS – 4° 34,949′ E / 44° 46,843′ N) : Spéciale banderolée sur prairie avec devers – vallonnée avec une belle visibilité – Durée estimée : 7 minutes
Liaison : 10 min.
Spéciale 2 – Col du moulin à vent – (GPS – 4° 34,375’ E / 44° 45,408′ N) : Spéciale en ligne – Intégralement en sous-bois, avec une terre meuble, des racines et des pierres – Durée estimée : 7 minutes
Liaison : 15 min.
CH1 – Paddock A / Paddock B
Liaison : 40 min.
Spéciale 3 – Chabanet – (GPS – 4° 35,256′ E / 44° 42,211′ N) : .Spéciale banderolée sur prairie avec un passage en sous-bois – pierrier naturel – Durée estimée : 5 minutes
Liaison : 20 min.
Retour paddock

Un programme alléchant, boosté par une liste d’engagés où apparaît le gratin de l’enduro mondial. On connait la liste des pilotes favoris cette saison et on a pu constater, lors de l’ouverture du championnat du Monde au Chili le week-end dernier, que ceux-ci étaient en très grande forme. Christophe Nambotin (KTM) revient d’Amérique du Sud avec la position de leader de ce mondial, en E1. Il reste donc logiquement favori de cette catégorie, même si l’excellente prestation de Marc Bourgeois (Yamaha), second derrière Nambotin le samedi, promet un beau duel entre les banderoles ardéchoises.

S’il n’a pas pu s’imposer à Antoine Méo (KTM), autre pilote français, Pela Renet (Husqvarna) a tout de même brillé au Chili en scorant deux fois la seconde place de la catégorie E2. Il ouvrira le bal de cette catégorie samedi prochain avec la ferme intention de conserver son titre. En l’absence de Méo sur le championnat et de Johnny Aubert, il aura pour principaux adversaires Loïc Larrieu (Sherco Moto Pulsion), qui pointe à un point du top 5 mondial, et Romain Dumontier. Le pilote Yamaha, malgré un résultat qui ne reflète pas la qualité de sa course au Chili, a montré qu’il avait la vitesse pour un top 5. Il s’habitue à la grosse 450 et ses résultats ne devraient faire qu’en s’améliorant.

Il faudra surveiller de près la catégorie des E3 qui s’annonce explosive. Mathias Bellino (Husqvarna) a fait sensation à Talca en remportant la journée d’ouverture du mondial. Sous la pluie le second jour, il ne réitérera pas l’exploit mais occupe toute de même la seconde place du général. Bonne entame de saison pour le pilote Sherco Jérémy Tarroux. Malgré un retour de blessure, il signe une belle 5e place. Belle perf également pour Antoine Basset (Gas Gas) qui termine au pied du podium samedi. A Privas, il jouera sur ces terres. Il est licencié au Moto-Club privadois et le parcours passera même chez ses parents. Jérémy Joly (KTM) fera aussi un retour remarqué sur son championnat national, après sa lourde blessure qui l’avait écarté de la compétition durant plusieurs mois en 2014. S’il n’est pas présent sur le circuit mondial, Emmanuel Albepart (Beta) sera aussi un client de choix pour jouer la victoire. Le vice-champion 2014 semble se bonifier chaque année et nous réserve à coup sur quelques surprises. Kevin Rohmer (TM Racing) jouera également les places sur le podium.

Le championnat constructeur, remporté par la firme autrichienne KTM la saison passée, sera remis en jeu cette année. KTM alignera pour conserver ce titre Christophe Nambotin en E1 et Jérémy Joly en E3. Husqvarna leur opposera la paire Renet/Bellino et ils auront dans leur sillage 6 autres constructeurs ultra motivés pour bousculer la domination des années précédentes. Les constructeurs engagés : BETA / GASGAS / HONDA / HVA / KTM / SHERCO / TM / YAMAHA

Cette saison marquera également le 5e anniversaire de la catégorie Espoir, qui connaît un succès croissant depuis ses débuts. Il y aura encore une bonne quarantaine de pilotes sous l’arche de départ samedi prochain qui partageront une ambition commune, se montrer sur les plus hautes marches du podium.

A noter aussi que cette année, un Trophée «Enduro Test MORACO» sera mis en place. Il récompensera au terme de la saison le pilote Elite/Junior le plus rapide sur l’ensemble des Enduro tests (spéciales en ligne) de l’année. A la clé, une belle cagnotte de 1000 euros offerte par la société MORACO. Le trophée existera aussi pour les pilotes nationaux, sur le même principe, avec une dotation en pièces et accessoires distribués par MORACO, pour une valeur de 1000 euros.

Consulter la liste des engagés ici 

Rendez-vous dès samedi 2 mai à Privas, ou sur www.enduro-france.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


A Lire aussi