Commençons par un petit rappel bien utile, puisque la question : « C’est quoi une Evo-Set ? » continue de revenir fréquemment sur le tapis malgré le fait que la marque existe depuis 2014. Une Evo-Set XC 250 R comme celle que nous avons ici n’est autre qu’une TM rebadgée et distribuée par Euroboost, avec quelques équipements qui diffèrent. Comme par exemple le guidon, d’ailleurs plus agréable sur la version blanche que sur la bleue, ou encore des réglages moteur et suspensions. Un peu comme un Opel Vivaro et un Renault Trafic, pour prendre un exemple plus mainstream. Or, pour 2019, ça a pas mal bossé chez les Franco-Italiens, ou Italo-Français, au choix. Bref, on a droit à du nouveau, en attendant le très nouveau. Ils savent ménager le suspense, ces gens-là !

Nouveau moulin

Ainsi, pour patienter jusqu’à 2019 et l’apparition de la version injection des modèles 2T, dispos en version cross-country dans un premier temps faute d’homologation, nous avons tout de même droit à un modèle 100 % légal à carburateur, avec pas mal de changements à la clé. Surtout niveau moteur, avec l’adoption d’un bloc entièrement nouveau qui intègre (enfin !) un démarreur électrique. A l’heure où même les 125 s’y mettent, il était temps. Autre avancée significative, l’apparition d’un balancier d’équilibrage qui permet de réduire les vibrations. Vrai que c’était une réalité sur les TM/Evo-Set 250 et 300 cm3 ces dernières années, a fortiori comparé aux Autrichiennes à zéro vibration… Certains y verront peut-être une “perte d’âme” quand nous y voyons un vrai progrès. Enfin, dernier changement significatif niveau moteur, un nouveau système de commandes de valves qui se passe de câbles. En ce qui concerne le châssis, rien de révolutionnaire même si celui-ci a vu sa géométrie améliorée. On trouve aussi un nouveau maître cylindre de frein Brembo, ainsi qu’un nouvel offset des tés de fourches. Des nouveautés qui se payent, soit dit en passant, la 2019 coûtant 250 euros de plus que la précédente.

Atout balancier

Reste à voir comment ces changements influent sur le terrain. Déjà, il n’y a plus à kicker. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup. Ensuite, on remarque d’emblée que cette histoire de balancier d’équilibrage change radicalement le ressenti qu’on peut avoir sur la machine en éliminant la majeure partie des vibrations. Ce qui était, pour ma part, un reproche important qu’on pouvait avoir sur les anciennes Evo-Set et TM.

Essai complet de la EVO-SET XC 250 R dans Enduro Magazine N°101