Avec un départ en groupe, pas évident pour le groupe de tête de créer des écarts. Adrien Van Beveren a bien tenté un coup de bluff à la Peter des grandes années, il s’est fait gaulé par la garde KTM et n’a plus eu qu’à rentrer dans le rang. Jusqu’à 16 kilomètres de l’arrivée,  quand le moteur de sa Yamaha a décidé de rendre l’âme… Soit un deuxième prétendant sur une japonaise qui disparaît en deux jours, après l’abandon de Brabec. Dur. 
Le statu-quo des hommes de tête a profité à un pilote : Michaël Metge. Le Gardois sur sa Sherco a réalisé une superbe étape qui l’a conduit à la victoire, sa première sur l’épreuve, et la première de Sherco cette année. Top ! De quoi faire passer la pilule de l’abandon de son petit frère Adrien, que sa Sherco a lâché. 

Aujourd’hui, « ça va être la guerre » de l’aveu même de Pela Renet, le manager de Pablo Quintanilla, 1 mn 2′ seulement derrière Toby Price au général. Même Walkner, à 6 mn, a encore ses chances. Le sprint final est lancé, ça va faire mal…