AccueilA LA UNE17 minutes avec Ced Tempier au SuperEnduro de Cahors

17 minutes avec Ced Tempier au SuperEnduro de Cahors

Cédric Tempier, ex trialiste de bon niveau (expert, membre de l’équipe de France), et pilote Sherco, a fait sensation lors de la finale du SuperEnduro de Cahors.

Il est monté sur le podium des trois manches Junior, pour sa première participation à une compétition de SuperEnduro. Allan Amouriq le suit depuis longtemps et a publié de nombreuses vidéos du néo enduriste sur la chaîne YouTube A2 Motorsport. Cette fois, il a réalisé un reportage sur la participation de Ced au SuperEnduro de Cahors.

« Petite vidéo de la finale du Superenduro International 2015 à Cahors (46). Dans cette vidéo amateur que nous avons faite avec nos petits moyens, nous vous faisons partager les dernières préparations du pilote francais Cédric Tempier, de la Sherco Academy, ainsi que le week-end et les coulisses de cette épreuve qu’il disputait pour la première fois. Une première qui aura marqué les esprits suite à une superbe 3e place bien méritée. En espérant que vous apprécierez ces quelques images qui illustrent les manches des pilotes juniors, pas assez médiatisées. Troisième lors des trois manches, le trialiste Cédric TEMPIER (F – Sherco) a surpris et séduit tout son monde. Ce qui lui a donné de grandes idées pour la saison prochaine. » explique Allan sur Youtube.

Cédric Tempier participera en 2015 au Championnat de France d’enduro en catégorie Junior et souhaite participer à l’intégralité du Mondial SuperEnduro 2016 également en Junior.

Voici cette vidéo de 17 minutes, qui offre un autre point de vue que les vidéos officielles.

2 Commentaires

  1. Bonjour à tous .
    Je vais être direct .
    Merci de ne pas considérer ce commentaire comme provenant d’un vieux débris qui refuse de vivre son époque et qui vivriat dans le passé .
    N’etant pas vieux au sens sportif 45 ans , sic Demesteer , Moussé , Meoni , etc etc
    D’un point de vue audace , technicité , difficultés , les vidéos que vous publiez des divers championnats d’enduro , outdoor , ou indoor , y a rien à dire les pros assurent et sont très très doués .
    Cependant vous aurez beau rétorquez ce que vous voudrez , l’enduro à perdu son âme , voir même son but ultime : le dépassement de soit sur la longueur de l’épreuve .
    Aujourd’hui le but , c’est le spectacle avant tout.
    Ce spectacle est concentré sur de petites zones trialisantes très cassantes ou des spéciales typés cross.
    C’est la raison pour laquelle beaucoup de crossmans et de trialistes brillent depuis pas mal de temps dans ces nouvelles épreuves qui veulent se présenter comme de l’enduro même s’ils restent c’est vrai des spéciales en ligne et des endroits techniques en liaisons pour les courses en exterieurs.
    Mais nuance , je n’adhère pas au discours qui justifie la nécessité de procéder ainsi.
    Je pense que cela sert juste à attirer les spectateurs donc les médias donc les sponsors afin soit disant de permettre que l’enduro survive en général .
    Ce justificatif répèté sans cesse je n’y crois pas un instant il n’a que pour objectif de vendre , des images , des revues , des produits dérivés , des motos etc etc…
    En regardant objectivement les choses , le dernier vrai enduro GIlles Lalay Classic , n’avait aucune ressemblance à ce qui se fait aujourd’hui et pourtant il y avait un nombre considérables de passionnés qui se déplacaient sur le parcours allant même jusqu’à marcher en forêt pour rejoindre des zones difficles et aidez les pilotes je parle même pas du corbeau mort la nuit sous la neige .
    Le pire c’est ce genre de course était très médiatisé , télé etc .
    Difficile aujourdhui de poser un stand avec le auvent dans ces endroits la et exposer la gamme complete des nouveaux modèles factory , réplica, et que sais je ..
    Bien entendu certains clubs essaient encore d’organiser quelques courses avec l’esprit originel mais ils sont peu nombreux et ne font plus la une.
    Franchement à voir ces vidéos on se croirait au salon de la moto voir au marché au puces .
    Je vous invite à publier un sondage auprès de vos lecteurs pour leur demander s’ils sont pour ou contre les zones trialisantes et cassantes , les spéciales cross en enduro , et si oui ou non ils préféreraient un retour à ce qu’était l’enduro jusqu’au milieu des années 90 ?
    Même si les enduros compétent des zones de contournements , c’est l’esprit qui s’envole et c’est pas bon mais mieux vaut tard que jamais .
    Souvenez vous l’Enduraid de Brioude il y a un peu plus de 10 ans , pas hyper technique mais ce genre de course devrait revenir en plus grande quantité .
    En dehors des pros voir des 40 premiers combien passent ces zones tres techniques sans encombres sans galérer sans se fracasser ?
    Un retour à ce qui se faisait avant n’est pas forcément rétrograde au sens péjoratif .
    N’oubliez pas que sans les amateurs quel que soient leurs niveaux, ligues ou championnat de France ce sont eux qui font rentrer les sous dans les caisses des clubs et des fédérations.
    Faites le test , sur une course ouverte à tous , pas un casse bonhomme .
    Organisez une épreuve faisant appel a l’esprit initial de l’enduro , l’endurance et la force mental .

  2. C’est bien pour cela que pour ceux qui veulent connaitre l’expérience Indoor une fois dans leur vis, il faut venir à l’Indoor Fireball de Lyon, beaucoup plus accessible et orienté « plaisir pilote », et non pas show à fric.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


A Lire aussi