EnduroGP en Allemagne : coup de théâtre final !

EnduroGP en Allemagne

SAMEDI 

Comme pressenti après le Grand Prix de France, cette première journée de la Finale 2018 aura vu Steve HOLCOMBE (GB – Beta) monter sur le toit de l’Enduro Mondial ainsi que Brad FREEMAN (GB – Beta Boano) remporter son premier titre de Champion du Monde E1. Retour sur une journée pleine d’émotion…

Il ne suffisait que de quelques points à Steve HOLCOMBE pour remporter son deuxième sacre consécutif en EnduroGP… Chose faite avec brio puisque l’officiel Beta remporte sa cinquième victoire de l’année au terme d’une belle bataille des chronos avec Brad FREEMAN. Concrétisation d’une montée en puissance tout au long d’une année commencée dans le dur avec une fracture des vertèbres en Espagne et terminée en boulet de canon avec trois derniers GP de très haut niveau. FREEMAN, soucieux de terminer le travail en E1, a tenu la dragée haute à son compatriote toute la journée et échoue à seulement 5 secondes de sa deuxième victoire en EGP en 2018 ! Derrière les deux stars de cette journée, c’est Eero REMES (SF – TM) qui score les 16 points du 3ème, 9 secondes devant Loïc LARRIEU (F – Yamaha). Alex SALVINI (I – Husqvarna) ferme la marche de ce Top 5 juste devant les frères MCCANNEY, Danny (GB – Gas Gas) et Jamie (GB – Yamaha). Mention spéciale pour le local Christian BROCKEL (D – KTM) qui termine 15ème de cette première journée du Grand Prix Maxxis d’Allemagne !

Freeman champion du monde E1 ! 

HOLCOMBE a aussi terminé le travail en Enduro 3 en signant sa 9ème victoire d’affilée, sa 10ème de la saison… Derrière le suspense reste entier pour le titre honorifique de Vice-Champion du Monde puisque Danny MCCANNEY avec sa deuxième place aujourd’hui reprend quatre points sur un Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas) en difficulté et qui doit se contenter de la 4ème position. Anthony GESLIN (F – Beta) a encore une fois joué son rôle de trouble-fête dans la catégorie des grosses cylindrées puisque c’est lui qui s’est intercalé entre les Gas Gas Boys. Il signe donc son 5ème podium mondial en 2018 ! Enfin, Feldt BJÖRN (D – KTM) signe une belle 5ème position au nez et à la barbe de Romain DUMONTIER (F – Yamaha).

Un troisième titre de Champion du Monde a été décerné ce Samedi dans le paddock de Rüdersdorf. C’est un autre Britannique qui lève la plaque rouge de Champion du Monde E1 en la personne de Brad FREEMAN. Avec 28 points d’avance, le pilote Beta Boano pouvait se permettre de terminer 5ème si son rival Jamie MCCANNEY remportait la journée… Mais le Champion du Monde Junior 2017 ne voulait pas jouer les petits bras et se jetait à l’assaut du titre dès le début de journée. Il a rapidement creusé un écart conséquent sur le pilote de l’île de Man et monte donc sur la première marche du podium pour la 9ème fois d’affilée. Une véritable domination commencée dès la deuxième journée du GP du Portugal ! MCCANNEY, de son côté, assure un peu plus sa place en tant que Vice-Champion du Monde E1, en terminant une nouvelle fois second tandis que Davide GUARNERI (I – Honda RedMoto) confirme sa folle fin de saison avec un nouveau podium devant Antoine BASSET (F – Gas Gas) et Eemil POHJOLA (SF – Gas Gas).

Chez les Enduro 2, l’écart se réduit entre Eero REMES et Alex SALVINI après la victoire éclatante du Finlandais aujourd’hui. Longtemps au contact, l’Italien a lâché prise à mi-course et a même vu Loïc LARRIEU (F – Yamaha) lui voler la 2ème place ! Mathématiquement, l’officiel Yamaha Outsider conserve encore quelques chances de titres puisqu’il a 19 points de retard derrière le pilote Jolly Zanardo alors que celui-ci compte donc plus que 10 points d’avance sur REMES avant la dernière journée de cette saison 2018 ! Derrière le trio habituel, c’est Thomas OLDRATI (I – Honda RedMoto), 4ème, et Deny PHILIPPAERTS (I – Beta Boano), 5ème, qui se sont le mieux illustrés derrière le trio Allemand BROCKEL, HÜBNER (D – KTM) et VON ZITZEWITZ (KTM). Les yeux de tous les observateurs et des milliers de spectateurs présents devraient donc être tous tournés vers cette catégorie E2.

RUPRECHT, la belle surprise Australienne !
Chez les Juniors, la série de victoire (6) du tout frais Champion du Monde 2018, Matteo CAVALLO (I – Beta Boano) s’est arrêtée ce Samedi en Allemagne. La faute à un nouveau venu dans le paddock de l’EnduroGP, Wil RUPRECHT (AUS – Yamaha), qui a relégué CAVALLO a plus de 22 secondes ! Invité par le team Johansson MPE à participer à cette finale, l’Australien rejoint Jérémy JOLY (F) au panthéon des Wild-Cards victorieuses pour leur première participation. De bon augure pour 2019 alors qu’il semble que Joakim JOHANSSON voudrait le faire venir pour la saison complète. RUPRECHT vainqueur, CAVALLO second, c’est Joe WOOTTON (GB – Husqvarna) qui va chercher la dernière marche du podium au détriment d’Andrea VERONA (I – TM). Vainqueur de la Super Test hier en catégorie des moins de 23 ans, Tosha SCHAREINA (E – Husqvarna) signe son meilleur résultat de l’année (5ème).

Vainqueur overall, RUPRECHT remporte donc la catégorie J1 devant VERONA et Kirian MIRABET (E – Honda) tandis que Matteo CAVALLO reste l’homme fort en Junior 2 devant Joe WOOTTON et Tosha SCHAREINA.

En Youth 125cc, Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) assoit un peu plus sa domination dans la catégorie juste devant Hamish MAC DONALD (NZ – Sherco) qui prend une belle option pour la place de Vice-Champion face à Roni KYTONEN (SF – Husqvarna), 3ème, Dan MUNDELL (GB – Sherco), 4ème et Matthew VAN OEVELEN (B – Sherco), 5ème.

Enfin, en Women Cup, Sanna KARKKAINEN (SF – KTM) prend une belle option pour le titre puisqu’elle remporte cette première journée. Couplée aux difficultés de la double Championne du Monde WMX, Livia LANCELOT (F – Honda RedMoto) et la blessure de la grande favorite et triple Vice-Championne du Monde Jane DANIELS (GB – Husqvarna), fracture de la clavicule dès la première spéciale, la Finlandaise s’impose désormais comme la potentielle vainqueur de la Women Cup… Malgré ses difficultés, LANCELOT termine seconde devant Mireia BADIA (E – Husqvarna) et Nieve HOLMES (GB – Sherco).

Cette première journée du Grand Prix Maxxis d’Allemagne nous aura donc offert trois titres de Champion du Monde par l’intermédiaire de Brad FREEMAN en E1 et Steve HOLCOMBE en E3 et en EGP. HOLCOMBE grimpe donc sur le toit du Monde pour la deuxième année consécutive ! Rendez-vous donc demain pour l’ultime journée de cette saison 2018 et pour voir qui de REMES ou SALVINI remportera le titre Enduro 2 !

Ils ont dit :
Steve HOLCOMBE : « Tellement soulagé de remporter ce deuxième titre ! L’année avait tellement mal commencé avec cette fracture aux côtes mais après le GP de Trentino, je me suis reconcentré et j’ai passé un été à me préparer pour les trois dernières GP… Cela a fonctionné à merveille et je suis très fier d’être couronné Champion du Monde EGP pour la deuxième année consécutive ! »

Brad FREEMAN : « Tant d’émotions… Tant d’émotions ! C’est juste incroyable… je n’arrive pas à réaliser ! On l’a fait… Champion du Monde E1. On l’a fait ! Que c’est bon ! Autant de sacrifices durant une année entière mais ça en vaut tellement la peine ! »

Eero REMES : « Je suis resté concentré toute la journée et cela a payé. 10 points de retard ce n’est rien et tout peut encore se passer demain. Donc on va garder ce plan d’action et on comptera les points en fin de journée… »

Alex SALVINI : « Je n’ai jamais vraiment trouvé le bon feeling sur un terrain très cassant. J’aurai pu perdre moins de points mais LARRIEU mérite amplement sa seconde place. Il va falloir être tactique demain et je peux encore voir venir avec 10 points. Vivement demain ! »

DIMANCHE

Cette dernière journée de course de 2018 aura offert, aux spectateurs et fans de l’EnduroGP, beaucoup de « drama » et un final à rebondissement en Enduro 2 où finalement, Eero REMES (SF – TM) a été sacré Champion du Monde 2018 au détriment d’Alex SALVINI (I – Husqvarna) pendant que Sanna KARKKAINEN (SF – KTM) remportait la Women Cup…

Pourtant, SALVINI semblait bien parti pour s’attribuer la couronne mondiale… Malgré le départ canon d’Eero REMES et Loïc LARRIEU (F – Yamaha), le pilote Jolly Racing assurait sa course et restait au contact. Il passait même devant son rival dans le deuxième tour et pouvait donc filer directement vers son deuxième titre en carrière. Mais une nouvelle fois, la malchance s’en est mêlé en liaison, une branche sectionnant les câbles de l’injection… Après avoir reçu l’aide de nombreux pilotes dont HOLCOMBE et FREEMAN, SALVINI repartait mais pointait au CH suivant 31 minutes en retard par rapport à son temps initial. Il était donc disqualifié et voyait ses rêves de titre s’envoler ! REMES n’avait donc plus qu’à assurer et espérait qu’aucuns problèmes mécaniques n’arrivent. Intelligemment, le Finlandais laissait s’envoler Loïc LARRIEU vers sa première victoire de la saison et pouvait fêter avec son team TM Racing, le 3ème titre de sa carrière. Avec cette victoire, couplé au DNF de SALVINI, LARRIEU s’adjuge la place de Vice-Champion pour un tout petit point. Thomas OLDRATI (I – Honda RedMoto) a aussi profité des déboires de son compatriote pour monter sur le podium devant Deny PHILIPPAERTS (I – Beta Boano) et l’Allemand Christian BROCKEL (D – KTM).

FREEMAN, Vice-Champion EnduroGP !
Du côté de l’EnduroGP, Steve HOLCOMBE (GB – Beta), libéré de toutes sortes de pressions, a conclu la saison en beauté avec une nouvelle victoire avec plus de 28 secondes d’avance sur Loïc LARRIEU. Brad FREEMAN (GB – Beta Boano) s’est accroché à la dernière marche du podium et confirme donc sa place sur le podium final de la catégorie puisqu’il prend la place de Vice-Champion au malheureux Alex SALVINI… Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas) et Eero REMES complètent le Top 5 de cette dernière journée de course en catégorie reine.

HOLCOMBE a terminé la saison en beauté aussi en Enduro 3 avec une 11ème victoire d’affilée devant Danny MCCANNEY et Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas). Avec cette 3ème place, le Français s’assure tout de même la place de Vice-Champion du Monde E3 pour seulement 2 points sur son coéquipier. Anthony GESLIN (F – Beta) n’a pas pu enchaîner sur un deuxième podium mais assure tout de même une belle 4ème place, qui conclue une très belle saison, devant Bjorn FELDT (D – KTM).

Même son de cloche en Enduro 1 où Brad FREEMAN, auréolé du titre E1 hier, a roulé sans pression et termine l’année sur une nouvelle victoire. Mais cette fois-ci, il n’est pas suivi de l’officiel Yamaha Outsider puisque c’est Davide GUARNERI (I – Honda RedMoto) qui est sorti de sa boîte pour aller chercher la deuxième place au détriment de Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha). Antoine BASSET (F – Gas Gas), de son côté, termine 4ème devant son coéquipier Eemil POHJOLA (SF – Gas Gas) et Manuel MONNI (I – Suzuki).

KARKKAINEN, nouvelle reine de l’Enduro Mondial !
Chez les moins de 23 ans, on a assisté à un chassé-croisé passionnant entre Matteo CAVALLO (I – Beta Boano), Théo ESPINASSE (F – Sherco), Joe WOOTTON (GB – Husqvarna), Davide SORECA (I – TM) et la sensation d’hier Wil RUPRECHT (AUS – Yamaha). Longtemps, CAVALLO, 4ème, et l’Australien, 7ème, se sont battus pour la victoire mais les deux sont partis à la faute dans le dernier tour et ont laissé la voie libre à un Théo ESPINASSE (F – Sherco) des grands jours qui termine donc l’année sur une deuxième victoire. Joe WOOTTON accroche la seconde place et Davide SORECA le dernier spot sur la boite. Andrea VERONA (I – TM) complète le Top 5.

ESPINASSE remporte dans le même coup la catégorie J1 devant Andrea VERONA et Wil RUPRECHT alors que WOOTTON s’offre sa première victoire en J2 devant SORECA et CAVALLO.

En Youth 125cc, Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) réalise un nouveau doublé après une courte victoire sur Hamish MAC DONALD (NZ – Sherco). Le Néo-Zélandais arrache par la même occasion la place de Vice-Champion 2018. Son coéquipier chez Sherco Factory, Dan MUNDELL (GB) monte lui aussi sur le podium devant Roni KYTÖNEN (SF – Husqvarna) et le jeune Britannique Alex WALTON (Yamaha).

Enfin, en Women Cup, Sanna KARKKAINEN (SF – KTM) succède à Maria FRANKE (D – KTM) au palmarès des vainqueurs de la coupe. La Finlandaise signe un doublé solide devant la star Française Livia LANCELOT (Honda RedMoto) et l’Espagnole Mireia BADIA (Husqvarna).

Le rideau vient donc de tomber sur une saison 2018 riche en rebondissements, en larmes et en joies ! Cette année aura délivré de très beaux Champions et pour la deuxième année consécutive HOLCOMBE est sur le toit du Monde mais la route vers le triplé a déjà commencé… Félicitations aussi à FREEMAN, REMES, CAVALLO et BARBOSA qui font honneurs à la discipline et sont de très beaux Champions ! Enfin, un grand bravo au MC Woltersdorf qui aura organisé cette finale d’une main de maître.

Ils ont dit :
Eero REMES : « Je suis tellement surpris ! Je n’arrive pas encore à réaliser… Je suis arrivé ici avec 14 points de retard et je repas avec le titre E2. J’ai tout de même une pensée pour SALVINI qui a enchaîné les malheurs depuis Edolo. Mais je ne vais tout de même pas me plaindre de remporter mon troisième titre ! »

Alex SALVINI : « Je suis complétement dévasté… Tout allait bien jusqu’à ce que cette branche détruise tout. Même si je ne suis pas champion, j’avais à cœur cette année de monter que je n’étais pas mort, que j’avais toujours ce qu’il fallait pour se battre devant et j’y suis parvenu. Comme on dit, ce qui ne tue pas rend plus fort ! »

Sanna KARKKAINEN : « C’est magique ! Succéder à des filles comme PUY, SANZ et FRANKE… c’est un grand honneur. J’ai encore beaucoup de mal à réaliser. Je suis resté concentré tout le weekend et cela à payer. Vraiment très heureuse de remporter cette coupe ! »

Steve HOLCOMBE : « On va dire que je ne me suis pas couché très tôt donc le début de journée a été assez difficile. Mais j’ai réussi à me reconcentrer pour terminer la saison en beauté. J’ai tout de même une pensée pour Alex qui a encore cassé. On a tous essayé de l’aider mais malheureusement ça n’a pas marché. Je sais qu’il s’en relèvera et reviendra encore plus fort. »

Loïc LARRIEU : « Enfin ! Après une saison avec des blessures, des problèmes de concentrations, j’ai enfin réussi à tout mettre en place pour aller chercher ma première victoire de la saison. Elle a mis du temps à venir tout de même… Ca fait du bien et j’espère que je vais pouvoir travailler là-dessus pour 2019 ! »

Communiqué ABC Communication 

Samedi :

Dimanche :

Discussion · Aucun commentaires

Il y a 0 commentaire à propos de "EnduroGP en Allemagne : coup de théâtre final !".

Personne n'a encore posté de commentaire. Commencez la discussion !

Groupe Cppresse | Boutique Cppresse | Trial Mag | Trail Adventure Mag | Génération Sans Permis | Génération 4x4 Mag | Original Vintage Mag | Maison à vivre Mag