Chez Sherco, la philosophie est de faire les choses avec sérieux et ambition, mais sans précipitation. Un précepte qui colle parfaitement avec le programme Dakar de la marque, qui, à force d’efforts depuis ses débuts “officiels” en rallye, présente aujourd’hui une équipe qui tient la route. Certes, la victoire paraît encore être un objectif quelque peu lointain, mais au train où vont les choses, ce pourrait devenir une réalité dans les années qui viennent.

Un pilote à définir

Trois pilotes sont prêts à s’aligner au départ. Adrien Metge, qui a déjà deux Dakar à son actif avec le team. Son frère Mickael, ancien porteur d’eau de Cyril Despres chez Yamaha, puis de Barreda chez Honda, autant dire une autre pointure. Et un petit nouveau en la personne de Lorenzo Santolino, ancien champion du monde Junior d’enduro, qui se met au rallye avec application.

Nous avons été invités, en compagnie d’une dizaine de journalistes indiens, à assister à la conférence de presse du team rallye au lendemain de l’arrivée du Rallye du Maroc, tout près des illustres dunes de Merzouga. Mais en plus du discours de chacun, la vraie bonne nouvelle était bel et bien pour le lendemain, où on allait avoir le droit de poser nos fesses sur l’une des machines officielles qui venait de finir la course.

Full factory

Profusion de carbone dans tous les sens, la fameuse fourche WP Cone Valve en 52 mm « très difficile à avoir, surtout maintenant que les Sherco de série sont équipées en KYB » selon une source anonyme, amortisseur WP Trax à l’arrière, amortisseur de couple dans le moyeu arrière… Et, évidemment, moteur, boîte de vitesses ou encore embrayage 100 % usine. Au moment de monter dessus, croyez bien que ça rigole pas ! A tel point que les Indiens, eux, peu habitués à piloter en tout-terrain et encore moins dans le sable, n’ont pas eu droit à la “Noah’s machine”.
Comme sur tous ces engins de rallye, la tour d’instrumentation est impressionnante. Road-book, trip, GPS, il y en a partout, plus tout un tas de boutons qui doivent bien servir à quelque chose.

Essai complet sur la Sherco 450 TVS Rally Factory dans Enduro Magazine N°101