Communiqué de presse Sherco :

Joan Pedrero Garcia
« Les difficultés, loin de m’anéantir, me rendent encore plus fort ! »

A un mois de cette nouvelle édition du Dakar, le compte à rebours est désormais lancé. Dans quel état d’esprit es-tu ?
Depuis plusieurs mois, je me suis vraiment entraîné dans toutes les conditions possibles, et à un mois du départ, je me sens en super forme ! Nous verrons bien comment la course va se passer, mais j’ai acquis de l’expérience et, pour réussir un Dakar, c’est très important !

Peut-on dire que la pression monte d’un cran chaque jour qui te rapproche du grand départ ?
La pression monte, non pas chaque jour, mais chaque minute !! Mais j’essaye de ne pas trop y penser pour ne pas polluer mon énergie et ma concentration. L’heure est encore à l’entraînement sans plus laisser de place à la moindre erreur…

« Le rallye du Maroc m’a confirmé que je pouvais compter à 100% sur ma machine. »

Comment t’es-tu préparé pour ce Dakar 2016, tant physiquement que mentalement ?
Je me suis astreint à un programme quotidien, avec des sessions d’entraînements difficiles, que ce soit en préparation physique ou en pilotage sur ma moto. Concernant le mental, je sais qu’il va se renforcer au fil des situations compliquées que nous rencontrerons sur la course. En fait, les difficultés, loin de m’anéantir, me rendent encore plus fort !!

Le Rallye du Maroc a été un peu la mise en jambe. Qu’en as-tu retenu ?
Le rallye du Maroc a été effectivement comme un test, et une expérience supplémentaire dans le désert. Mais cette course m’a surtout confirmé que je pouvais compter à 100% sur ma machine.

On dit souvent que, sur un Dakar, l’homme et la machine doivent faire corps. Comment te sens-tu sur ta moto ?

Ma moto et moi ne faisons qu’un. Nous sommes tous deux comme un « team » que les heures et les kilomètres affrontés ensemble ont rendu encore plus fort !!

« J’ai pas mal d’atouts dans mon jeu de stratégie… »

As-tu demandé des modifications ou des réglages particuliers pour te l’approprier au maximum ?
Oui, en effet, j’ai changé certaines choses… Mais ce sont mes petits secrets que je ne peux pas vous révéler…

Comment vois-tu cette édition 2016 du Dakar ? As-tu déjà préparé ta stratégie de course ?
Je pense que ça va être éprouvant et difficile, comme toujours, mais j’ai pas mal d’atouts et de cartes secrètes dans mon jeu de stratégie !

Que penses-tu globalement de cette édition par rapport au tracé, aux épreuves, aux spéciales ?
La course va nous demander beaucoup d’efforts et nous réserver beaucoup de surprises. Mais la course est la même pour tout le monde…

Quel est le type de spéciale que tu redoutes le plus ? Et à l’inverse, dans quelle configuration te sens-tu le plus à l’aise ?
Il n’y a pas de spéciale que je redoute particulièrement. Toutes les configurations sont bien, jusqu’au moment où ça commence à aller mal !

Ton objectif pour ce Dakar 2016 ?
Mon principal objectif est d’être au top niveau le plus longtemps et le plus loin possible. Quant au pronostic de classement, rendez-vous à l’arrivée!

Propos traduits par Stéphanie Teissier