banner-newsletter-info3

Arena « Echo’s »

Réussite à tous les niveaux !

Retour sur un second round du Championnat du Monde FIM Maxxis de SuperEnduro du week-end passé en Allemagne disputé devant une salle comble et avec des courses complètement folles !

Enfin !
Cela faisait plus d’un an et demi qu’Alfredo GOMEZ (E – KTM) n’avait pas remporté une victoire de manche. C’était le 18 Février 2014 à Belo Horizonte au terme d’une remontée fantastique sur David KNIGHT (GB). Depuis, l’Espagnol n’avait pu faire mieux que deuxième. Il a finalement conjuré le sort Samedi soir lors de la seconde manche à départ inversé. En effet, le néo-officiel KTM qui n’avait pu se qualifier pour la Super Pole Akrapovic partait en deuxième ligne. Lors de la deuxième manche, il réalisait aussi le Holeshot et prenait une confortable avance… En fin de course, il résistait vaillamment aux retours de Cody WEBB (USA – KTM) et Jonny WALKER (GB – KTM) pour s’imposer !

start_superenduro-rd1-germany-2016_7M_9130

Départ de la première manche et le Holeshot de Taddy BLAZUSIAK

ROBERT récidive
Encore une fois, la bataille pour ressortir en tête au premier virage de chaque manche fut intense et une fois de plus, HAAKER et BLAZUSIAK ont mordu la poussière, accompagnés de LINUSSON, dans la dernière manche. Alors que GOMEZ réalisait le Holeshot en deuxième manche, Taylor ROBERT (USA – KTM), avec un Holeshot en dernière manche et une meilleure position lors de la première, remporte pour la seconde fois consécutive le Holeshot 100% « Spirit of Racing » ! Du côté, des Juniors, la belle soirée de Blake GUTZEIT s’est aussi conclue avec les 200$ offert par la marque de lunettes 100%.

Heureux événement
Depuis le 28 Décembre, le pilote Maxxis Kornel NEMETH (H – TM) est devenu l’heureux papa d’une petite fille. Tout de même présent, le pilote TM Racing n’a pu faire mieux qu’une 15ème place après s’être qualifié d’extrême justesse lors des repêchages. Mais il avait sans aucun doute la tête ailleurs et tout le paddock du SuperEnduro souhaite la bienvenue à sa petite fille et beaucoup de bonheur aux parents !

MARTINSEN, le Rookie Norvégien !
IMG_6496La Suède est une nation plutôt bien représentée en SuperEnduro depuis sa création avec Joakim LJUNGGREN durant les premières saisons et désormais par Andreas LINUSSON (KTM), l’un des grands espoirs de la discipline, mais aussi par Martin LARSSON (KTM) et John NYSTROM (KTM). Mais nous n’avions encore jamais vu de Norvégien jusqu’à ce Grand Prix d’Allemagne. En effet, le très jeune Mathias MARTINSEN (KTM) s’est présenté dans la catégorie Junior et repart de Riesa avec une encourageante 11ème place avec 17 points ! Cette soirée prometteuse devrait lui avoir donné des envies d’encore plus et nous pourrions le revoir en République Tchèque en Mars… ou peut-être même en Amérique du Sud ? Et comme il a fêté ses 16 ans le 30 Décembre, tous les espoirs lui semblent permis.

HAAKER tue la concurrence
Comme les trois manches Prestige, la Super Pole powered by Akrapovic fut un délice ! Mis à part Jonny WALKER qui chutait, les sept autres pilotes ont démontré un niveau incroyable. Aucun d’entre eux ne voulait lâcher du terrain mais finalement, c’est Colton HAAKER (USA – Husqvarna) qui réalisait le meilleur temps en 38 »710 juste devant Taddy BLAZUSIAK (PL – KTM), 38 »825, et Cody WEBB (39 »997) ! Le Californien, déjà très en jambe au « practice », n’a réalisé aucune erreur et est ainsi allé chercher le chrono de BLAZUSIAK que tout le monde pensait impossible à détrôner ! Au provisoire de la Super Pole, WEBB et BLAZUSIAK sont donc à égalité avec 4 points juste devant HAAKER 3 points et WALKER 1 point.

Un Springbok en SuperEnduro
L’année dernière, l’arrivée de Wade YOUNG (RSA) dès le Grand Prix d’Allemagne avait fait beaucoup de bruit. Mais son arrivée était aussi accompagnée de celle du discret Blake GUTZEIT (RSA – Husqvarna). Le pilote Husqvarna avait terminé à une honorable 12ème place au général avec seulement le GP d’Allemagne et le GP de Finlande dans sa besace. Très emballé par la discipline, GUTZEIT et sa famille ont fait des pieds et des mains auprès de leur Fédération et du gouvernement Sud-Africain afin de pouvoir participer à la saison 2016 dans son intégralité. Et ils ont eu raison de le faire ! Actuellement domicilié en Allemagne, le pilote originaire de Durban réalise un très bon début de saison et signe même son premier podium en SuperEnduro à Riesa ! Il pointe désormais à la 3ème place du classement provisoire et cherche par tous les moyens à être du voyage pour la tournée Sud-Américaine…

JUSZCZAK la promesse !
Côté Polonais, nous attendions beaucoup d’Oskar KACZMARCZYK (KTM) qui avait réalisé une première saison encourageante en 2015. Mais le meilleur Junior Polonais se prénomme finalement Emil JUSZCZAK, tout juste âgé de 20 ans ! Tout nouveau dans la discipline, le pilote Sherco réalise des temps au tour au niveau des meilleurs de sa catégorie mais il avait eu plus de mal à confirmer en course en Pologne (9ème)… En Allemagne, il est monté en puissance, en témoigne son Top 5 final (5/6/4) et pourrait bien venir se battre pour un podium avant la fin de la saison. Au provisoire, JUSZCZAK remonte à la 7ème place avec seulement 9 points de retard sur le 5ème rang de Tim APOLLE (D – Husqvarna) lui aussi en nets progrès devant son public.

emil_juszczak_superenduro_rd2_germany_2016_7M_0257

Emil JUSZCZAK (PL – Sherco)

Réveillon Allemand
Avec la course à la date du 2 Janvier, chaque pilote a dû arriver à Riesa dès le 31 Décembre. Alors que WALKER ou BLAZUSIAK préféraient tranquillement fêter la nouvelle année en famille et se coucher assez tôt, la colonie Américaine formée de WEBB, ROBERT, TREMAINE, HAAKER et ROOKSTOOL choisissait une option plus festive ! Ils s’étaient tous donnés rendez-vous à Dresde pour assister à un réveillon réputé parmi les plus beaux d’Allemagne… Malgré cela et quelques heures de sommeils en moins par rapport aux Européens, WEBB remportait le GP, rejoint sur le podium par HAAKER tandis que ROBERT finissait 6ème, TREMAINE 9ème et ROOKSTOOL aux portes du Top 10 ! Comme quoi…

Show
Une nouvelle fois, les cheerleaders officielles du SuperEnduro, les Dragon Ladies, ont mis le feu au public Allemand ! En plus de ce groupe sept filles sur-vitaminées, l’organisateur Allemand avait mis le paquet avec une course à pied ouverte au public et l’entrée d’une voiture de rallye sur la piste. Pour couronner le tout, les Maxxis babes étaient aussi des cracheurs de feu… Les 6 000 spectateurs présents à la SachsenArena de Riesa en ont pris plein les yeux pendant plus de 3h30 !

footer-superendurook