On se doutait que ce Dakar allait être ouvert, les deux gagnants des 10 dernières années étant partis vers d’autres destinées. On n’est pas déçu pour l’instant, avec une belle bataille en tête et quelques nouveaux venus qui s’empressent de titiller la hiérarchie. Et, comme tous les ans malheureusement, quelques tops qui ont déjà quitté la caravane, sur blessures ou sur casse. Parmi les favoris, ou du moins les noms qui comptent, Pela Renet n’a pas terminé la première semaine, après un tout droit en spéciale qui lui a valu une perte de connaissance. Le pilote Husqvarna va bien, lui qui doit être sur le chemin du retour maintenant. Son coéquipier Ruben Faria, qui s’annonçait comme un prétendant à la victoire finale après un début de rallye prudent, a lui aussi chuté fort, se cassant un bras et un poignet, en plus d’un soucis dentaire. Le champion du monde des rallye Matthias Walkner, très rapide, s’est fait un fémur. Quant à Barreda, un temps leader de la course, c’est son moteur qui l’a lâché.
Chez ceux qui restent, trois hommes sortent du lot. En premier lieu, le leader du général Paulo Gonçalvès. Car si l’officiel Honda ne fait pas de bruit, il est tout de même devant, malgré des journées difficiles à cause d’un mal de tête du à l’altitude. Régulier, sage, prudent mais néanmoins rapide, celui qui porte sur ses épaules voûtées les espoirs du HRC n’est pas loin du sans faute pour le moment. Ensuite, Toby Price. Plus flamboyant, le bouillant australien, pour son second Dakar seulement, fait carrément des étincelles, ne se perd pas trop et reste pour le moment sur ses roues. Reste à voir comment il va gérer la seconde semaine, qu’on annonce plus pointue en navigation. Enfin, Antoine Méo… Le rookie est parti tout doucement, avant de monter en puissance ces derniers jours, jusqu’à gagner l’étape 7. Genre de performances ! Sixième au provisoire et premier français, ça cause !
Notons aussi l’excellent début de rallye du slovaque Svitko, troisième provisoire à neuf minutes seulement du duo Gonçalvès/Price. Pour retrouver l’ensemble du classement provisoire, cliquez ici.

Enfin, un petit coucou à notre pote Sylvain Espinasse et sa Husqvarna 125 TE Rallye RS Concept, essayée dans le dernier numéro, qui est toujours dans la course. Go #111 !