Yamaha 250 et 450 WRF : des évolutions mais sans carton…

Yamaha WRF 2019 : des évolutions, mais sans le carton…
Les nouvelles Yamaha 250 et 450 WRF reprennent les caractéristiques des cross. La 250 évolue, tant en châssis qu’en moteur. Si ce dernier garde sa singulière architecture inversée, avec admission par l’avant, il accueille un nouveau piston forgé à tête plate. Le cylindre est plus léger et plus « droit » qu’en 2018. Pipes d’admission, bielle, profils de came, la bielle, vilebrequin, injection… Tout a été revu pour améliorer la puissance des mi et haut-régimes. La boite a été allégée, l’embrayage, lui, ayant été renforcé. Cerise sur la gâteau, on peut paramétrer ses courbes moteur grâce à l’application Power Tuner sur un smartphone. Le châssis et le bras oscillant ont été intégralement repensés, pour offrir plus de compacité et ainsi plus de maniabilité, tout en offrant rigidité et stabilité sur les gros chocs. Évidemment, les plastiques ont été changés pour accompagner ces nouveautés. Même les roues, signées Excel, ont été allégées, alors qu’on retrouve avec plaisir la fourche KYB à ressorts dotée de pistons plus gros. L’amortisseur, KYB aussi, est équipé d’un ressort plus léger et d’un réservoir plus gros, pour une meilleure constance dans la performance.

Sur la 450, le nouveau moteur profite de systèmes d’admission et d’échappement spécifiques à l’enduro et de cartographies avancées d’injection de carburant et d’allumage censé être plus puissant et exploitable à la fois. Comme la 250, on peut paramétrer le caractère moteur avec son smartphone. Contrairement à la cross, la WRF dispose d’une boite spécifique 5 vitesses adaptée à l’enduro. Le réservoir de 7,9 l est plus fin et « centralisé », selon Yam. L’accessibilité au filtre a aussi été améliorée, le kit plastique, lui, étant également différent du MY 2018.

Pour finir par ce qui fâche, les deux WRF sont dorénavant venues sans homologation. On espère donc une baisse de prix, charge ensuite aux concessionnaires ou aux particuliers de les faire homologuer chez Moto Spa, par exemple, pour un coût d’environ 1300 €. En gros, Yamaha suit la tendance impulsée par KTM sur ses 125 : on vend les motos prêtes à l’homologation, OK, mais charge à vous de vous débrouiller avec ça…

Discussion · 2 Commentaires

Il y a 2 commentaires à propos de "Yamaha 250 et 450 WRF : des évolutions mais sans carton…".
  1. Laurent :

    09/10/2018 · 10:34

    Super
    Bientôt elle seront livrer dans une boîte comme un mecano
    Et au même prix aller 100 € de réduc pour vous motiver 😣

  2. FANTOMAS :

    11/10/2018 · 20:43

    Ancien enduriste qui a roulé en ligue en rallye aussi , avec Sainct , cela fait bien longtemps que j’ai arrêté la pratique et cela a été très difficile car passionné . Pourquoi simplement parce que j’ai pris conscience que cette discipline en loisir hors compétition est quasiment impraticable en France de manière légale , ensuite les enduros ont perdus l’essence même de l’ endurance au profit du spectacle avec des zones trialisantes complétement débiles parfois en ville rien que pour le spectacle les médias donc le fric en retombées et encore doit pas y’en a avoir beaucoup … En somme le reflet de ce pays complétement à la ramasse de partout dans tous les domaines . Et cerise sur le gâteau vla les importateurs de Jap qui se disent pour des questions de marges, ce seront les clients qui paieront à notre place les démarches nécessaires pour pouvoir rouler sur la voie publique avec nos motos dites soit disants faites pour rouler sur la voie publique ! Et les journaleux qui vont me lire n’émettent pas des critiques acerbes qui seraient pourtant constructives , sorte de pression au bénéfice du pratiquant pour le soutenir , non cette presse se contente de dire à demi mot et encore je suis généreux , ben voilà acheter ces nouvellles WRF 2019 avec toute l’artillerie pour se la peter je suis champion d’ma rue mais t’auras pas d’carton
    En conclusion encore une fois le pognon dirige tout pollue tout jusqu’à la connerie intellectuelle dans toute sa splendeur
    Donc entre plus pouvoir rouler en solitaire sans se faire traiter d’assassin par les écolos vendeurs de la nouvelle Mme arnaque pour neuneus sans cervelle du réchauffement climatique à deux balles paie ta taxe carbone ta vignette machin ceci cela et j’en passe , les zenduros Achille Zavatta …. et maintenant les enduros homologuées non homologuées
    On se croirait dans une partie de Boneto, c’est à celui qui se fera le plus blouser facilement
    Pays de crétins

Les sites du groupe CPPRESSE : Trial Magazine | Génération Sans Permis | Boutique CPPRESSE | NextSpot | Casino Poker Mag | Auto-Entrepreneur | Foot en salle