EnduroGP au Portugal : Salvini le nouveau boss ?

Lancé avec succès dès Vendredi soir par l’Akrapovic Super Test, ce Grand Prix Polisport du Portugal s’est terminé en apothéose cette après midi à Castelo Branco par cette même Super test qui nous a délivré un final dramatique et plein d’émotions. En effet c’était la première fois que le Super test (disputé sur un circuit court et en parallèle deux par deux) était organisé comme spéciale ultime d’un Grand Prix… Et la nouveauté a fonctionné à plein à tous les niveaux avec un public nombreux venu apprécier en plein centre ville l’épilogue d’une journée disputée dans la chaleur.

Mais avant d’en arriver à cette ultime spéciale décisive, les pilotes ont dû puiser dans leurs réserves pour venir à bout de cette dernière journée de la tournée ibérique. Et comme souvent en pareil cas les abandons furent nombreux ; à commencer par Mathias BELLINO (F – Honda ORC) pourtant excellemment parti mais qui renonçait à mi course en raison d’une main douloureuse. Victor GUERRERO (E – Yamaha) cassait sa roue arrière et grossissait la liste des abandons aux côtés des pilotes locaux Luis OLIVEIRA (Yamaha), Diogo VENTURA, genou touché (Honda) et ou encore des Finlandais AITTA (Honda) et LEINO (KTM) et du pilote Suzuki Lunigiana Manuel MONNI.

Belle réussite pour la Super test finale !
Car devant, les ténors de l’EnduroGP avaient lancé la course sur des bases très élevées, emmenés par un Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas) des grands jours et un Steve HOLCOMBE revanchard après sa journée « moyenne » de la veille. Seuls Eero REMES (SF – TM) restait à distance mais dans le coup pour le podium, tout comme Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) alors qu’Alex SALVINI (I – Husqvarna) effectuait une belle cabriole dans l’Extreme test 1 et ne pointait que 8eme à la fin du 1er tour. Et pendant que NAMBOTIN mettait le turbo à la mi course, SALVINI entamait une incroyable remontée. Et si Steve HOLCOMBE menait toujours la danse, il n’avait plus que 2 dixièmes d’avance sur NAMBOTIN (auteur d’une Enduro test 3 canon !) et 1 seconde 77 sur « Rocky » SALVINI à la fin du troisième tour et avant les deux derniers chronos… NAMBOTIN perdait gros, et une victoire possible dans l’extrême et voyait même l’effronté Brad FREEMAN (GB – Beta Boano) le menacer pour le podium final qu’il sauvera pour 7 petits dixièmes de secondes face à l’excellent britannique. Il restait donc Alex SALVINI qui se présentait au Super test avec moins de 3 secondes de retard sur HOLCOMBE qui avait repris un peu de marge dans l’Extreme et qui réalisait un « correct » 1’38.38 dans la Super test. Alex SALVINI était ainsi fixé au moment de s’élancer : il devait rouler en moins de 1 minute 35 secondes pour l’emporter. Redoutable challenge que de reprendre 3 secondes au numéro 1 Mondial sur un circuit aussi court. Opposé à Jamie MCCANNEY, le pilote Just 1 « explosait » le chrono avec un incroyable 1’32’’57 qui lui permettait d’arracher la victoire à HOLCOMBE. Alex SALVINI exultait sur la ligne d ‘arrivée au milieu de ses proches et scorait ainsi ici à Castelo Branco un impeccable doublé qui le propulse en tête de la catégorie EnduroGP ex aequo avec Eero REMES (5eme aujourd’hui).

Epatant FREEMAN…
Les deux officiels Yamaha Jamie MCCANNEY (GB) et Loïc LARRIEU (F) finissent roue dans roue 6eme et 7eme juste devant Christophe CHARLIER (F – Beta) et Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas). Et c’est Thomas OLDRATI (I – Honda Red Moto) qui complète avec brio le top 10. A noter les bons points pris en EGP par Anthony GESLIN (F – Beta) et Romain DUMONTIER (F – Yamaha) qui finissent même devant Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco) auteur d’une cabriole spectaculaire dans la dernière Super test.

Alex SALVINI, Eero REMES et Loïc LARRIEU montent dans cet ordre sur le podium de l’E2 devant Christophe CHARLIER qui signe son meilleur résultat de la saison et Thomas OLDRATI 5eme E2.
Brad FREEMAN apporte un splendide succès à Beta Boano en E1 en devançant son compatriote Jamie MCCANNEY où les pilotes Gas Gas Antoine BASSET (F) et Eemil POHJOLA terminent 3eme et 4eme.
Steve HOLCOMBE réplique aujourd’hui à Christophe NAMBOTIN en E3 et Danny MCCANNEY grimpe à nouveau sur la 3eme marche de cette catégorie devant les solides Anthony GESLIN et Romain DUMONTIER.

Ce superbe final en EnduroGP a quelque peu éclipsé les belles joutes que nous ont aussi livré les Juniors. Et ce même si Matteo CAVALLO (I – Beta Boano) a été à nouveau intouchable à Castelo Branco. Le protégé de Jarno BOANO a écœuré tous ses adversaires aujourd’hui chez les plaques vertes !
Il s’impose aussi en J2 devant Davide SORECA (I – TM) et Enric FRANCISCO (E – KTM) avec comme la veille Joe WOOTTON (GB – Husqvarna) et Tosha SHAREINA (E – KTM) dans le Top 5 juste devant le breton David ABGRALL (F – Sherco Academy).

Andrea VERONA (I – TM) à la faute, après avoir mené la première partie de la course (il finira néanmoins 3eme), c’est le néo protégé d’Ivan CERVANTES au sein du team RFME, Kirian MIRABET qui s’est montré le plus rapide dans la catégorie J1 pour moins de 10 secondes face au très prometteur Belge Antoine MAGAIN (KTM) qui après une année d’apprentissage et d’investissement recueille les fruits de son travail avec ce très beau podium. Mais la victoire et la joie de MIRABET, blessé l’an passé, faisait plaisir à voir… Leo LE QUERE (F – TM XCentric) semble en avoir terminé avec son apprentissage de la catégorie et signe un très bon 4eme rang qui le place juste devant le très prometteur Brésilien Bruno CRIVILLIN (KTM) qui a lui aussi longtemps cru au podium.

Direction l’Estonie !
La caravane de l’EnduroGP va maintenant pouvoir souffler quelque peu et soigner hommes et machines après cette éprouvante tournée Ibérique qui nous a offert tous les scénarios possibles dans des conditions de course très différentes d’un jour à l’autre. Côté sportif, Steve HOLCOMBE n’est pas aussi dominateur qu’attendu et Alex SALVINI ressort en totale confiance de cette tournée qui a aussi vu l’avènement des MCCANNEY, de FREEMAN et aussi confirmé l’expérience d’Eero REMES, qui est toujours aux avant postes.
De très bon augure avant le très attendu GP d’Estonie à Tallinn les 1er et 2 Juin… En attendant retrouvez les meilleurs moments de ce Grand Prix Polisport du Portugal sur endurogp.org dès jeudi mid !

Ils ont dit :
Christophe NAMBOTIN : « Cela a été une superbe bagarre à trois tout au long de la journée ! Mais je savais que j’aurais des difficultés dans l’Extrême et la Super Test face à Steve et Alex et je suis néanmoins très satisfait de sauver une belle 3eme place face au finish de FREEMAN »

Brad FREEMAN : « J’ai cru tout perdre dans l’Enduro test 2 lorsque j’ai cassé mon frein arrière..mais la rapide intervention de mon mécanicien Tino m’a permis de repartir in extremis dans les temps. Je ne pensais pas gagner si tôt et évidemment je suis comblé. Ce fut une dure mais belle journée et ce Grand Prix était parfaitement organisé ! »

Alex SALVINI : « Après ma chute dans la première extrême, je ne donnais pas cher de mes chances…réaliser un double, être en tête du championnat, et avoir tout gagné ici depuis Vendredi ce n’est que du bonheur. Qui plus est avec ce final incroyable de la Super test finale »

Loic LARRIEU : « Depuis fin Mars je roule avec un ligament du poignet arraché et ce n’est pas évident. En début de course ça va mais ensuite ça se complique avec la douleur au fil de la journée. Et en plus je ne m’entraine quasiment pas à cause de cette blessure. Pas facile… »

Communiqué ABC Communication.

    Discussion · Aucun commentaires

    Il y a 0 commentaire à propos de "EnduroGP au Portugal : Salvini le nouveau boss ?".

    Personne n'a encore posté de commentaire. Commencez la discussion !

    Les sites du groupe CPPRESSE : Trial Magazine | Génération Sans Permis | Boutique CPPRESSE | NextSpot | Casino Poker Mag | Auto-Entrepreneur | Foot en salle