GP de Catalogne Jour 2 : toutes les infos

La 2e journée de ce GP a planté le décor de la saison, notamment en E2, où la bagarre s’annonce passionnante entre les trois Français, Antoine Meo, Johnny Aubert et Pierre-Alexandre Renet qui s’est imposé hier… En E1, Nambotin a trouvé le mode d’emploi de la 250 et en E3, tout reste ouvert, même si Cervantes a dominé les débats ce week-end.

En E1, Cristobal GUERRERO (E – KTM), Eero REMES (SF – TM), Thomas OLDRATI (I – HVA) et Nicolas DEPARROIS (F – Honda) sont partis très fort dans la première spéciale, mais le vainqueur de la veille Christophe NAMBOTIN (F – KTM) leur a répondu du tac au tac et a imprimé un rythme d’enfer. Seul l’Espagnol et le Finlandais sont arrivés à suivre le rythme dans le premier tour tandis que les Sherco Boys Jérémy TARROUX (F) et Anthony BOISSIERE (F) se sont ressaisis après une Xtreme Test laborieuse. Tour à tour, dans la deuxième boucle, REMES et GUERRERO laissent s’envoler le double Champion du Monde E3 vers un doublé. Devant, GUERRERO pense pouvoir assurer à nouveau les 17 points de la deuxième position avant de commettre une grosse erreur dans l’Enduro Test qui lui fait perdre de précieuses secondes le faisant chuter au 4e rang. Une grosse erreur dont profite parfaitement Anthony BOISSIERE (2e). Après REMES troisième et GUERRERO quatrième, c’est TARROUX qui prend le dernier spot du Top 5 à l’issue d’une âpre lutte avec Thomas OLDRATI.

En Enduro 2, fort de sa victoire d’hier, Antoine MEO (F – KTM) a repris ses bonnes habitudes et laisse Johnny AUBERT (F – Beta) et Pierre-Alexandre RENET (F – HVA) se rendre coup pour coup pour le leadership en début de journée. Alors que l’officiel Beta vire en tête à la fin du premier tour, il est contraint de laisser la place de leader dans la ligne du deuxième tour à l’officiel HVA, décidément très en jambes. Dans le dernier tour, MEO se lance dans une remontée dont il a le secret. Très fort dans les deux premières spéciales, il ne pointe plus qu’à 1 secondes 61 de RENET avant le dernier chrono. L’Enduro Test est alors devenu le juge de paix parfait et malgré un temps canon du quintuple Champion du Monde (10’58’’98), le Normand remporte la victoire grâce à un chrono de 10’59’’52. Seulement 1 secondes 07 sépare les deux Français à la fin de la journée. «Cette victoire fait beaucoup de bien ! Cette saison, tout va se jouer à quelques secondes dans notre catégorie ! Le niveau est tellement relevé, qu’aucune erreur ne sera permise !» a commenté Pela. Derrière le trio Français, Jonathan BARRAGAN (E – HVA) a surpris tous les observateurs en réalisant une excellente journée qui lui permet d’accrocher la 4e position au détriment d ’un courageux Alex SALVINI (I – Honda) qui a dû composer avec une douleur insupportable durant tout le weekend !

«C’est quoi cette catégorie de fou ?!?! » Ces termes sont ceux de Jérémy JOLY (F – KTM) qui termine à la 7e position de la catégorie Enduro 3 à la fin de ce dernier jour de course. Dès le début de journée, c’est Mathias BELLINO (F – HVA) qui se charge d’imposer le rythme. Il prend alors près de 6 secondes d’avance sur Matthew PHILLIPS (AUS – KTM) le premier des poursuivants. Mais dans la Cross Test, Ivan CERVANTES (E – KTM), frappe très fort (photo). Puis El «Torito» prend les commandes de la catégorie à la fin du premier tour pour ne plus jamais les lâcher et signer ainsi un magnifique doublé sur ses terres de Catalogne : «C’est un début de saison parfait pour moi ! En plus de ça dans ma région. Cela fait beaucoup de bien !». Derrière lui, Matti SEISTOLA (SF – Sherco), assez discret jusque là, est venu se mêler à la bataille pour décrocher une place sur le podium (2e). BELLINO, PHILLIPS, Luis CORREIA (P – Beta) et Aigar LEOK (EST – TM) se sont disputés la dernière marche et c’est le jeune Australien qui empoche finalement son second podium du weekend tandis que CORREIA et LEOK complétent le Top 5. Mathias BELLINO est donc le grand perdant de cette journée folle en raison de trop grandes difficultés dans l’Enduro Test… A noter aussi la très médiocre 14e place d’un Joakim LJUNGGREN (S – HVA) très décevant qui a déjà presque perdu tout espoir de titre…

Dans la catégorie des moins de 23 ans, Danny MCCANNEY (GB – Beta) a remporté sa deuxième victoire du weekend sans laisser aucune chance à ses deux rivaux Giacomo REDONDI (I – Beta) et Loïc LARRIEU (F – HVA). Le Français a d’ailleurs bien failli arracher la seconde position à l’Italien qui fut néanmoins plus coriace que la veille. En FIM Youth Cup 125cc, Davide SORECA (I – Yam) réalise lui aussi le doublé devant un Albin ELOWSON (S – HVA) retrouvé et Michele MARCHELLI (I – KTM).

Enfin chez les Féminines, une nouvelle fois, Laïa SANZ (E – Honda) a imposé sa loi au détriment des valeureuses et talentueuses Jane DANIELS (GB – HVA), 2e, et Jessica GARDINER (AUS – Sherco), 3e, et ce malgré la casse des suspensions arrière de sa moto dès le premier tour. «Je suis très fière de ce doublé ! Hier j’ai gagné avec beaucoup d’avance mais aujourd’hui a été plus difficile pour moi étant donné que j’ai cassé mes suspensions arrière ! Mais je remporte deux belles victoires et me tourne désormais vers la Finlande en juin !». Derrière ce trio, Jemma WILSON (AUS – Yam) a eu raison de l’armada Française dont la meilleure représentante reste à nouveau Juliette BERREZ (F – Yam).

Rendez-vous le week-end prochain pour le GP du Portugal à Vale de Cambra.
D’après une info ABC Communication

GP1dimancheE1
GP1dimancheE2
GP1dimancheE3
GP1dimancheEJ
GP1dimancheEY
GP1dimancheEW

    Discussion · Aucun commentaires

    Il y a 0 commentaire à propos de "GP de Catalogne Jour 2 : toutes les infos".

    Personne n'a encore posté de commentaire. Commencez la discussion !

    Les sites du groupe CPPRESSE : Trial Magazine | Génération Sans Permis | Boutique CPPRESSE | NextSpot | Casino Poker Mag | Auto-Entrepreneur | Foot en salle