Hier, les 174 motos ont rejoint San Rafael et parcouru 725 km dont 359 km de spéciale. Vainqueur de la 1re étape, Joan Barreda (Honda) a ouvert la piste et assumé son statut en tenant à distance tous ses poursuivants, pour rejoindre seul la ligne d’arrivée. Mais c’est un autre pilote Honda qui s’est imposé sur cette étape. Discret espoir de la discipline jusqu’à aujourd’hui (victoire au Merzouga Rallye, quelques victoires d’étape en coupe du monde, mais une expérience limitée sur le Dakar avec un abandon en 2012), le Britannique Sam Sunderland, 23 ans, a signé hier son entrée dans le club des pilotes qui comptent en gagnant sa première spéciale sur le Dakar. Reste que le podium provisoire, toujours dominé par Barreda, accueille deux motos Honda ! Parti nettement en retrait par rapport à son coéquipier Joan Barreda, l’Anglais (Dubaïote d’adoption) a doublé Michael Metge et Juan Pedrero (Sherco) dans la première partie de parcours. Mais c’est dans la portion de dunes de la fin de la spéciale qu’il a fait la différence.
Si Joan Barreda n’a pas assuré le doublé, il reste leader au général et sur le plan comptable, prend de l’avance. Marc Coma a concédé plusieurs minutes et la deuxième place du classement général, tandis que Cyril Despres rétrograde au 8e rang de la hiérarchie provisoire, à 8’23 ». En fait, la seule menace qui se précise pour le leader du général est celle de Francisco « Chaleco » Lopez, auteur du deuxième temps aujourd’hui, et premier poursuivant à 2’03 ».

Laia Sanz (Honda) est arrivée en 25e position de l’étape 2 et pointe en 27e position du provisoire (sa meilleure performance est une 12e place en 2013 sur la 8e étape).

Laia Sanz – Honda – 25e de l’étape 2

Du côté des pilotes français, Alain Duclos (Sherco) savoure le plaisir d’une 2e journée réussie avec une 5e place en spéciale et une 4e au général. Cyril Despres (Yamaha) est parti à la faute et doit se contenter d’une 10e place d’étape. David Casteu (KTM) reste dans le bon wagon. Mickaël Metge (Yamaha) , porteur d’eau de Cyril Despres, a pris un coup de chaud hier soir en apprenant qu’il faisait l’objet d’une pénalité de 41 mn, pour temps de liaison dépassé, mais le problème semble résolu. Olivier Pain (Yamaha) est en 13e position du général.

Xavier de Soultrait (Yamaha) a terminé 53e de l’étape 2 et est 51e du général.

Xavier de Soultrait – Yamaha – 53e de l’étape 2

Résumé vidéo de l’étape 2 (en français)

FR – étape 2 – Auto/Moto – Résumé de l’étape… par Dakar

Les 10 premiers de l’étape 2
1 Sam Sunderland 03:42’10 GB HONDA TEAM HRC
2 Chaleco López +00’39 CHI KTM KTM Red Bull Rally Factory
3 Joan Barreda +02’00 ESP HONDA TEAM HRC
4 Ruben Faria +04’07 POR KTM KTM Red Bull Rally Factory
5 Alain Duclos +05’51 FRA SHERCO Sherco Rally Factory
6 Ben Grabham +07’15 AUS KTM KTM AUS Rally Factory
7 David Casteu +07’27 FRA KTM Team Casteu
8 Paulo Goncalves +07’45 PRT HONDA TEAM HRC
9 Marc Coma +08’23 ESP KTM KTM Red Bull Rally Factory
10 Cyril Despres +08’43 FRA YAMAHA Yamaha Racing

Les 10 premiers du classement général après l’étape 2
1 Joan Barreda 06:09’41 ESP HONDA TEAM HRC
2 Chaleco López +02’03 CHI KTM KTM Red Bull Rally Factory
3 Sam Sunderland +02’33 ENG HONDA TEAM HRC
4 Alain Duclos +05’47 FRA SHERCO Sherco Rally Factory
5 Marc Coma +07’00 ESP KTM KTM Red Bull Rally Factory
6 Ruben Faria +07’18 POR KTM KTM Red Bull Rally Factory
7 Paulo Goncalves +08’10 PRT HONDA TEAM HRC
8 Cyril Despres +08’23 FRA YAMAHA Yamaha Racing
9 Ben Grabham +10’05 AUS KTM KTM AUS Rally Factory
10 David Casteu +10’59 FRA KTM Team Casteu

Ils ont dit :

Cyril Despres : «Je suis arrivé trop vite sur un point dans le road book vers le kilomètre 250 et je suis passé par-dessus le guidon. Heureusement, ce fut une chute en douceur et ma moto n’a pas subi de dégâts, mais il m’a fallu un moment pour me dépoussiérer et reprendre la route, forcément j’ai perdu du temps. Globalement, une journée à oublier.»

Michael Metge : «C’était une bonne journée jusqu’à l’arrivée au bivouac où j’ai pu constater que la direction de course m’avait infligé une pénalité de 41 minutes pour une soi-disant entrée tardive au bivouac hier après-midi – quelque chose que je ne comprends pas du tout car je suis arrivé avec Cyril. En ce moment l’organisation recherche l’info sur mon GPS pour vérifier à quelle heure je suis réellement arrivé et avec un peu de chance tout devrait être éclairci d’ici ce soir. Tout cela a quelque peu gâché le plaisir de la journée.» (ndlr : les classements de ce matin réintègrent Mickael Metge à la 18e place au général)

David Casteu : «Tout va bien. On a eu une très longue journée, nous sommes partis à 4 heures du matin et il fait une chaleur de malade ! J’ai pris mes marques sur la moto après deux ou trois réglages. Ca commence à venir. Le fait de ne pas trop connaître cette KTM, ce n’est pas si mal car j’y vais tranquille. Aujourd’hui, le parcours était très joli, avec des collines très vertes, je me serais cru dans un western.»

Alain Duclos dans un extrait du Journal du Dakar hier soir sur France 4