Derrière Joan Barreda (En photo : crédit SpeedBrain), vainqueur de l’étape en boucle de Pisco, les habituels porteurs d’eau des leaders du Dakar se sont distingués dans le classement du jour, ainsi que de talentueux nouveaux venus comme Matt Fish et Kurt Caselli.

Dimanche, c’est une petite faute collective de navigation dans le groupe des ouvreurs de piste qui a permis à quelques-uns de leurs suiveurs plus lointains de se distinguer. Derrière « Chaleco », vainqueur samedi à Pisco, Cyril Despres s’est également engagé sur une option tentante en contournant une très grande dune au km 75. Mais le retour sur l’itinéraire idéal a été plus laborieux que prévu pour le tenant du titre. Pendant ce temps, le très studieux Joan Barreda a gardé le cap juste. Son coup de guidon a déjà été remarqué depuis les deux dernières éditions du Dakar. Le Catalan confirme l’impression en signant sur sa Husqvarna la deuxième victoire de spéciale de sa carrière, soulignée par la 3e place de son porteur d’eau Matt Fish, qui débute en fanfare sur le Dakar. Joan Pedrero, un autre Catalan plus souvent habitué à rouler dans l’ombre de son leader Marc Coma, profite aussi de l’aubaine pour se classer en 2e position. La mauvaise opération de Cyril Despres lui vaut un retard de plus de huit minutes sur le nouveau leader du classement général. En revanche, son compagnon de route Ruben Faria s’intercale en deuxième position de la hiérarchie, à 5’36 » de Barreda. C’est bien la journée des lieutenants !

Joan Barreda, 1er : « Je me suis perdu en début d’étape. Mais on a été plusieurs dans ce cas à passer  un peu de temps à se situer. Mais très vite j’ai pris le bon cap et tout est allé très bien. C’est une très  bonne journée. »

David Casteu 4e:  « Ce fut une super spéciale ! J’ai été très régulier alors que ça attaquait très fort. La moto marche à merveille. Les réglages qu’on a fait, les suspensions de mon préparateur italien, l’échappement, tout est au top. Tout ce qu’on a validé au Maroc est parfait. La Yamaha est hyper compétitive. C’est un plaisir de rouler, j’y suis allé tranquille en ne prenant aucun risque et en roulant propre”…

Cyril Despres 5e : « Les organisateurs ont annoncé ceci comme une étape d’échauffement, mais elle s’est avérée être une vrai spéciale du Dakar, avec beaucoup de dunes et beaucoup de navigation. Même si ce n’était pas ce à quoi je m’attendais, c’était très amusant – un véritable défi – et c’est ce que nous sommes venus chercher ici. J’ai rattrapé les autres assez rapidement, puis aux environs du kilomètre 53, nous sommes allés trop loin vers la droite et nous nous sommes dirigés dans la mauvaise vallée. J’aurais dû faire plus confiance à mon instinct…Certains des pilotes aujourd’hui roulaient très vite, mais à ces vitesses inévitablement vous faites des erreurs et vous vous perdez. Ils me doublaient et puis un peu plus tard, ils me doublaient à nouveau! C’est la façon d’apprendre et c’est bien lorsque les pilotes essayent d’ouvrir la piste plutôt que de simplement suivre. Pour sûr ça va être une course intéressante et je suppose qu’il y aura beaucoup de changements à la tête de la course au cours des prochains jours. »

Le commentaire de Cyril en vidéo 

Le résumé Auto/Moto de l’étape 2 

Classement de l’étape 2

15HUSQVARNA02:42:31
212KTM02:45:4700:03:16
339HUQSVARNA02:48:2400:05:53
411KTM02:48:5700:06:26
529KTM02:49:4100:07:10
637KTM02:50:2000:07:49
710YAMAHA02:50:3900:08:08
84HUSQVARNA02:50:4600:08:15
992HONDA02:50:5000:08:19
108KTM02:52:1300:09:42

 

Classement général après l’étape 2 

 

 

Pos.

NomMarqueTempsécartPénalité
15HUSQVARNA03:24:11
211KTM03:29:4700:05:36
312KTM03:30:4700:06:36
410YAMAHA03:31:0900:06:58
51KTM03:33:0100:08:50
639HUQSVARNA03:33:2900:09:18
737KTM03:33:3000:09:19
88KTM03:33:3800:09:27
94HUSQVARNA03:33:4600:09:35
1092HONDA03:33:5000:09:39