ISDE 2014: un 3e jour éprouvant

Pour la troisième journée consécutive, l’Équipe de France engagée en Trophée a consolidé son avance au terme d’une journée qui aura marqué organismes et mécaniques. Avec six pilotes classés parmi les seize premiers de cette compétition par équipes, la France possède désormais plus de seize minutes d’avance sur les États-Unis alors qu’il reste encore trois journées de course.
Tenir, durer, économiser, telles sont les consignes divulguées chaque soir par le staff FFM aux pilotes des Équipes de France engagées en Trophée et Junior. Au fil des jours, la course se durcit et ce mercredi c’est par dizaines que se sont comptés les abandons. Casses mécaniques et blessures se multiplient, la montée des températures (la barre des 30°C a été franchie) s’ajoutant aux difficultés du terrain. Les quatre nouvelles spéciales proposées aujourd’hui et demain font en effet la part belle à un sable fin qui ressemble à de la poussière dans des paysages dignes du Dakar.
Avec pour incontestable capitaine Pierre-Alexandre Renet, vainqueur du classement individuel pour la troisième journée consécutive, l’Équipe de France Trophée continue à faire bloc puisque ses six pilotes sont parmi les seize premiers du classement individuel. La journée n’a pas pour autant été des plus simples puisque les chutes n’ont pas épargné les «Bleus» qui n’ont toutefois perdu que quelques secondes en route. Même Pierre-Alexandre Renet est parti à la faute dans l’ultime spéciale du jour. «Ce fut vraiment une belle journée. Dommage que je chute dans la dernière spéciale et que je perde une quinzaine de secondes car j’étais coincé sous la moto. Je signe néanmoins le scratch du jour et reste en tête du scratch cumulé. Le plus important reste que l’Équipe de France soit toujours au complet et en tête du Trophée. C’est primordial qu’on soit tous là car aujourd’hui les motos ont beaucoup souffert dans le sable des spéciales et la poussière des liaisons. C’était vraiment un plaisir de rouler ici surtout en ouvrant la piste.» confiait Pela qui aura cumulé les succès cette année.

Pierre-Alexandre Renet - Photo © FFM P. Haudiquert

Pierre-Alexandre Renet – Photo © FFM

Mercredi les pilotes 125cc et 250cc ont vraiment souffert dans le sable qui absorbait beaucoup de puissance moteur. Ainsi, au guidon de leurs 300cc Sherco, Fabien Planet et Anthony Boissière ont regagné du terrain au scratch. «La journée a été plutôt bonne. J’ai signé des chronos intéressants sur de belles spéciales. Les motos souffrent beaucoup. C’est plus galère dans les chemins de liaison que dans les spéciales. Il y a des lignes remplies de poussière et on sent que les moteurs forcent. Il faut arriver à aller vite tout en soulageant les moteurs ce qu’on a tous fait jusqu’à maintenant.» témoigne Fabien qui possède une grande expérience des ISDE.
Quatorzième au général, il devance de deux rangs Anthony Boissière, l’un des novices des ISDE. Après deux journées difficiles, Anthony avait enfin le sourire en regagnant le paddock. «Je roule sur une nouvelle moto aux ISDE et je suis enfin satisfait. On a continué à peaufiner les réglages de ma moto et je suis content de mon matériel. Désormais, je peux me concentrer sur mon pilotage. Ma journée s’est déroulée comme je le voulais. J’ai roulé à mon niveau et fait de belles spéciales même si en fin de journée c’était dur avec la chaleur. De plus, on a eu quelques difficultés pour changer les pneus en fin de journée car les mousses s’étaient dilatées avec la chaleur. Cependant, tout est en ordre pour la seconde moitié de semaine.» racontait le Sudiste. Beau tir groupé pour les Sherco Boys Fabien Planet, Jérémy Tarroux et Anthony Boissière qui pointent donc respectivement 14e, 15e et 16e au scratch.

Anthony Boissière - © Photo FFM P. Haudiquert

Anthony Boissière – © Photo FFM P. Haudiquert

En Junior, la course reste très ouverte puisque les quatre premières équipes se tiennent dans un mouchoir de poche. Troisième derrière les Américains et les Suédois, les Français continuent à appliquer les consignes de Fred Weil et restent en embuscade à trois jours de l’arrivée. Pénalisé par la cylindrée de sa moto face aux 450cc, Loïc Larrieu a encore une fois signé de grosses performances et pointe en cinquième position au scratch, toutes catégories confondues. Tout comme Jérémy Carpentier 34e, Theo Bazerque 40e et Anthony Geslin 41e sur sa petite 125cc, Loïc sait que la journée de jeudi sera décisive et les «Bleus» vont s’y préparer en conséquence.

Classements après 3 jours de course
Trophée
1. France, 12h19’12’’55
2. USA, 12h35’29’’21 (+16’16’’66)
3. Espagne, 12h36’42’’76 (+17’30’’21)
4. Allemagne, 13h04’04’’21 (+44’51’’66)
5. Argentine, 13h08’34’’82 (+49’22’’27)

Junior
1. USA, 7h37’03’’78
2. Suède, 7h37’29’’96 (+26’’18)
3. France, 7h38’46’’90 (+1’43’’12)
4. Australie, 7h40’10’’72 (+3’06’’94)
5. Chili, 7h55’04’’60 (+18’00’’82)

Les classements complets
Trophée WTJ3

Junior JTJ3

Féminines WoTJ3

Info et photos P. Haudiquert pour la FFM 

Du côté des féminines, seule trois équipes (Australie, tenante du titre, USA et Canada) sont en lice cette année… Les Australiennes font la course en tête depuis le 1er jour avec désormais 1 heure 22 sur les Canadiennes et près de 3 heures sur les Américaines.

    Discussion · Aucun commentaires

    Il y a 0 commentaire à propos de "ISDE 2014: un 3e jour éprouvant".

    Personne n'a encore posté de commentaire. Commencez la discussion !

    Les sites du groupe CPPRESSE : Trial Magazine | Génération Sans Permis | Boutique CPPRESSE | NextSpot | Casino Poker Mag | Auto-Entrepreneur | Foot en salle