L’adventure selon Honda est déjà un succès, le plus important pour le constructeur depuis plus de dix ans. Il faut croire que l’Africa Twin correspondait à un besoin. Celui d’une machine simple, efficace dans tous les cas de figure et parfaitement polyvalente. Après son lancement, nous l’avons soumise à différents spécialistes du trail et confrontée à certaines de ses plus proches concurrentes. Elle fait l’unanimité.
Purée, il envoie l’animal ! nous avons quitté la concession Honda d’Aix-en-Provence à la nuit tombée pour filer en direction du castellet où nous devons rejoindre Philippe et Florence de Trail rando. Or, nous sommes à la bourre. Le camarade Boisvert roule comme s’il voulait remonter le temps et dans les
enchaînements de la D8n, je peine à suivre le rythme. Nous avons chacun la même bécane, ou presque : lui l’Africa Twin à boîte manuelle, moi l’automatique, la DcT. Pas de conclusions à en tirer sur les performances comparées des deux versions, c’est juste qu’on n’a pas la même notion de l’attaque.

A découvrir dans Trail Adventure #6