Endurocross US à Denver : Webb s’échappe

Le duel que se livre Cody Webb et Colton Haaker a de nouveau tourné ce week-end à Denver à l’avantage de Webb. En effet, le pilote KTM a profité des ennuis de santé d’Haaker (grosse infection du coude) pour s’imposer une seconde fois de suite après l’épreuve de Reno. Haaker limite toutefois bien les dégats en prenant la seconde place, lui qui n’était pas certain de pouvoir rouler la veille de la course tant l’infection est sévère. Le jeune Ty Tremaine, grand espoir de l’endurocross, complète le podium. Notez que Gas Gas place trois machines dans le top 10 ! Au provisoire, Webb compte maintenant cinq points d’avance sur son rival. 

Résultats Denver
1. Cody Webb, KTM ; 2. Colton Haaker, Husqvarna ; 3. Ty Tremaine, KTM ; 4. Trystan Hart, Husqvarna ; 5. Kyle Redmond, Husqvarna ; 6. Noah Kepple, GasGas ; 7. Joan Pau Segura, GasGas ; 8. Geoff Aaron, GasGas ; 9. Cooper Abbott, Yamaha ; 10. Cory Graffunder, Husqvarna… 

Revivez la soirée complète en cliquant ici : 

    Discussion · 1 Commentaire

    Il y a 1 commentaire à propos de "Endurocross US à Denver : Webb s’échappe".
    1. petitclaude :

      12/10/2017 · 20:43

      Bonjour,

      Abonné à Enduro Mag, je me permets d’utiliser le principe des commentaires de cette
      news letter pour réagir au grand article que je viens de lire dans le dernier N° de votre
      revue à propos des ISDE.

      Mon présent commentaire ne concernera donc pas le sujet ci-dessus : ENDUROCROS US.

      Modeste randonneur (à moto !), j’ai pu me rendre à ces ISDE et j’en garderai très longtemps
      le souvenir d’une très belle fête de l’enduro :
      Bien organisée ; bien aidée par une bonne météo (oui, au début il a fait trop chaud) et
      avec un public nombreux composé de spectateurs passionnés et connaisseurs.
      Aussi, j’approuve certains de vos commentaires à propos de cet évènement ; mais par
      contre, je vous trouve assez négatifs sur certains points :

      Flêchage des spéciales :
      Oui, aurait pu mieux faire, mais de là à dire qu’il n’était présent que sur les 200 derniers
      mètres, non.

      Buvette ; paiement par carte :
      Là, sincèrement, je l’ai vu mais je ne l’ai pas utilisé.
      Cependant, vendredi à la SP N° ?, mon jeune copain a tenu à me payer bierre et sandwich
      et c’est avec des euros que nous les avons payés directement.

      Manque de public autour des banderoles :
      Non, je ne me suis pas cru en championnat de ligue ; j’ai pour ma part, vu un public assez nombreux et bien réparti tout au long des spéciales n’hésitant pas à marcher jusqu’au fin
      fond des bois. Preuve de son affluence : les parkings bien pleins avec les encombrements
      Habituels à leurs abords.

      Personnellement, je dirais que deux choses m’ont déçu :

      Le sol du padock qui était goudronné pour certaines équipes, mais fait de gros cailloux pour les autres (y compris la France). Inadmissible pour les poussettes d’enfants et les fauteuils roulants.

      Vintage :
      Je m’attendais à un défilé de superbes restaurations. Certes il y en avait ; mais pour d’autres, c’était assez « léger ».

      Et là où j’ai été choqué, c’est de voir la présence de trails de type XLR Honda ou DTMX
      Yamaha !!
      Non, désolé, ce ne sont pas des enduros et ils n’ont rien à faire dans un événement international pareil. Par contre, OK dans un enduro family.

      Allez, sans rancunes, longue vie à Enduro Mag, mais je tenais à réagir

    Les sites du groupe CPPRESSE : Trial Magazine | Génération Sans Permis | Boutique CPPRESSE | NextSpot | Casino Poker Mag | Auto-Entrepreneur | Foot en salle