Une 5e victoire à 44 ans, même Graham Jarvis doutait d’en être capable avant le départ de l’édition #25 de l’Erzberg Rodeo. Et pourtant, il l’a fait… « Graham style », comme il aime taguer sur Instagram. A savoir avec un départ moyen, une remontée petit à petit et le coup de grâce dans Carl’s Dinner, cet immense et infâme pierrier qui a cette année torpillé les ambitions du jeune Manu Lettenbichler, longtemps en tête de la course avant de s’en faire déloger par l’ancien top trialiste dans son élément. Manu termine tout de même second, son meilleur résultat sur la course et une superbe opération en vue du classement général du WESS, dont il prend la tête. 

Belle performance également du troisième, Mario Roman, bloqué dès les premières montées avec beaucoup d’autres pilotes par la chute de l’Américain Ryan Sipes. Auteur d’une remontée spectaculaire, l’Espagnol termine sur le podium, une première pour une Sherco. Alfredo Gomez suit, devant un Wade Young qui a animé la première partie de la course mais n’a pas pu garder le rythme dans Carl’s Dinner.

16 pilotes seulement sont parvenus à boucler la course, dont une nouvelle fois Josep Garcia, comme l’an dernier. Une performance incroyable, à saluer, pour un pilote qui ne vient pas de l’extrême et dont le gabarit ne le sert pas dans ces conditions. Vainqueur du rapide prologue et auteur du holeshot, le petit espagnol, avec cet exploit, garde toutes ses chances pour le championnat WESS. A suivre ! 

Toujours au rayon belle performance, on notera la 39e place, évidemment première féminine, de Laia Sanz. Princesse Laia est pourtant tombée dans un trou dans la neige (!!!) et a perdu beaucoup de temps et d’énergie pour s’en sortir. Elle devance de quelques places le premier français et vainqueur de l’Extrême Challenge Paul Bury, 46e. 

La course en entier ? C’est ici. 

La course de Jarvis en GoPro ? C’est ici. 

Les résultats :