EnduroGP en Estonie : Freeman cartonne, Salvini bétonne

SAMEDI 
Unanimité… rarement une épreuve d’Enduro n’avait suscitée autant de commentaires positifs et favorables de la part de la caravane de l’EnduroGP ces dernières saisons. En effet « RedMoto », l’organisateur, mérite d’être félicité pour la qualité de son organisation qui est à la fois très professionnelle et passionnée. Le parcours tracé autour de la capitale Tallinn a mis en exergue toutes les qualités de pilotage des 90 engagés de ce GP Maxxis d’Estonie qui ont ainsi mis en évidence tout leur potentiel.

Mais ce GP disputé dans des conditions météo estivales a aussi été celle des surprises dans cette première journée le GP des surprises ! Champion du Monde Junior 2017, Brad FREEMAN (GB – Beta Boano) est incontestablement la grande surprise de ce début de saison sur sa 250cc Beta. Le protégé de Jarno BOANO épate en effet tout son monde depuis le début de la saison tout autant par sa vitesse que par son attitude très positive. Que ce soit dans la neige et le froid glacial de la Paijanne (Finlande) ou la poussière du GP du Portugal, le Britannique arbore une bonne humeur communicative que souligne un franc sourire.

La journée des surprises…
Pourtant aujourd’hui du côté de Tallinn et Marduu (Cross test), l’enfant du Staffordshire n’a guère eu le temps de musarder en chemin. En effet, Steve HOLCOMBE (GB – Beta) lançait les hostilités avec sa détermination habituelle et menait la course à la fin d’un premier tour qui avait vu Christophe CHARLIER (F – Beta) et Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) chuter lourdement et perdre beaucoup trop de temps. Si HOLCOMBE menait la danse, FREEMAN mais aussi Alex SALVINI (I – Husqvarna) et Eero REMES (SF – TM) étaient en embuscade alors que le reste de la meute était déjà irrémédiablement distancée par ce quatuor infernal. La longue spéciale en ligne de plus de 10 minutes allait de nouveau se révéler comme le juge de paix de ce GP alors que Steve HOLCOMBE continuait à mener le bal à l’issue du deuxième tour pour 7 petites secondes devant FREEMAN. Et alors que la fatigue commençait à se faire sentir, Steve HOLCOMBE chutait à deux reprises dans l’ET3 cependant que Brad FREEMAN passait la surmultipliée et prenait les commandes de la course.
L’on ne reverra plus l’Anglais qui s’impose à la surprise générale pour son seulement 4e GP chez les Seniors !
Le coriace Eero REMES n’abdique absolument pas et l’air « voisin » de la Finlandais lui a permit de terminer l’épreuve sur les chapeaux de roues au point qu’il coiffe Steve HOLCOMBE sur le fil pour la deuxième place après avoir remporté les deux derniers chronos, preuve de sa combativité. Alex SALVINI a également fini très fort la journée mais il échoue pour une seconde derrière Steve HOLCOMBE pour la troisième marche du podium. Un Steve HOLCOMBE en partie dépité et qui n’a pas encore gagné une seule journée en EnduroGP. 

HOLCOMBE n’y arrive pas …
Derrière ces quatre « furieux », Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) s’est bien repris après sa lourde chute matinale et accroche un méritoire 5e rang devant son frère Danny (GB – Gas Gas) très bon et solide sixième. Toujours en délicatesse avec son poignet, Loïc LARRIEU (F – Yamaha) obtient une bonne 7eme place devant Thomas OLDRATI (I – Honda RedMoto) qui confirme sa bonne forme actuelle. Antoine BASSET (F – Gas Gas) signe un nouveau Top 10 devant son compatriote Anthony GESLIN (F – Beta) qui confirme avec brio sa belle progression. Au point qu’il termine devant le nouveau venu Alex SNOW (GB – Honda RedMoto) ou encore Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco) seulement 12eme et qui n’est plus que l’ombre de lui-même…

Brad FREEMAN s’impose bien évidemment en Enduro 1 devant Jamie MCCANNEY et Antoine BASSET qui sauve son podium E1 de peu devant le prometteur Alex SNOW.

Grâce à sa belle fin de course, Eero REMES remporte la journée E2 face à Alex SALVINI et Loïc LARRIEU alors que Thomas OLDRATI se rapproche toujours un peu plus de la « boite » à chaque épreuve.

Steve HOLCOMBE n’a pas été inquiété en E3 malgré la très belle course du Manxman Danny MCCANNEY de nouveau brillant second alors qu’Anthony GESLIN retrouve les joies du podium en éjectant son « ainé » Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas) de celui-ci…

Au tour d’ESPINASSE !
Cette première journée du GP Maxxis d’Estonie fut donc le Grand Prix des surprises y compris dans la catégorie Juniors où l’on pensait bien Andrea VERONA (I – TM) capable de s’acheminer vers un nouveau succès. Mais c’était sans compter sur l’armada Sherco emmenée par Théo ESPINASSE (F – Sherco), Jack EDMONDSON (GB – Sherco) et David ABGRALL (F – Sherco Academy). Et c’est dans la spéciale en ligne du deuxième tour que Théo ESPINASSE haussa le rythme pour une fin de course imparable qui le mènera sur la plus haute marche du podium à la plus grande joie de son Team manager Fabrizio AZZALIN. Seul Matteo CAVALLO (I – Beta Boano) résista quelque peu à la fougue du Sudiste pour terminer deuxième alors qu’Andrea VERONA complète le podium devant Jack EDMONDSON, Davide SORECA (I – TM) et David ABGRALL, très bon 6eme.
Dans la catégorie J1 (petites cylindrées), Théo ESPINASSE réalise donc le doublé malgré Andrea VERONA alors que le duo scandinave Antti HANNINEN (SF – Husqvarna), Erik APPELQVIST (S – Yamaha) s’est entredéchiré jusqu’à l’arrivée pour la dernière marche du podium à l’avantage final du premier nommé.
Matteo CAVALLO fait de nouveau triompher les couleurs Beta Boano ici à Tallinn avec une impeccable victoire en J2 obtenue face à Jack EDMONDSON et Davide SORECA.

Impressionnant hier soir lors de l’Akrapovic Super Test, Matthew VANOEVELEN (B – Sherco Academy) était le grand favori de la journée Youth 125cc. Mais le très prometteur jeune Belge ne tint pas la distance sur les 73 minutes de chrono et verra tour à tour Dan MUNDELL (GB – Sherco), Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) le distancer. Au point même de perdre la 3eme place que lui soufflera le tout jeune Roni KYTONEN (SF – Husqvarna) dans le dernier tour. Mais la performance du jour revient incontestablement au Chilien Ruy BARBOSA qui s’adjuge le bouquet du vainqueur après un départ « moyen ». Le jeune Sud Américain a fini en boulet de canon pour devancer d’une seconde 7 seulement l’excellent MUNDELL.

Cette première journée de ce Grand prix Maxxis d’Estonie n’a donc pas été avare en surprises et révélations avec les premiers succès de FREEMAN et ESPINASSE… preuve de l’important réservoir de pilotes de talent du Maxxis FIM Enduro World Championship. Et dès demain matin 9.00 d’autre surprises seront probablement à l’ordre du jour sur les bords de la baltique !

Ils ont dit :
Steve HOLCOMBE : « Je suis un peu juste physiquement et en plus j’ai chuté à deux reprises dans l’Enduro test 3. Mais il me manque quand même un peu de physique en raison d’une blessure aux côtes que je traine depuis la Finlande. Sinon très belle course et un tracé très plaisant à rouler. »

Brad FREEMAN : « Je suis vraiment trop heureux… il y’a quelques mois j’admirais tous ces pilotes aux bords des spéciales et maintenant je gagne et termine devant eux ! C’est vraiment quelque chose que je n’aurais jamais imaginé y compris en début de saison !»

Anthony GESLIN : « Faire podium ici en Estonie devant le « patron » NAMBOTIN… ce n’est que du bonheur ! »

Christophe CHARLIER : « La journée des chutes pour moi… dès le premier tour et encore une dans la dernière Cross test. A oublier au plus vite et vivement demain ! »

Théo ESPINASSE : « Gagner aussi tôt dans la saison me surprend un peu mais tant mieux ! Je savais que je pouvais faire la différence dans la longue Enduro test où ma petite 250cc 4 temps Sherco pouvait faire la différence face aux gros deux temps de CAVALLO et autres ! Et tout s’est bien déroulé. Le top ! »

Christophe NAMBOTIN : « Vraiment une superbe organisation avec un beau tracé et de belles spéciales bien conçues comme par exemple l’Extrême… Quand à ma performance mieux vaut oublier ! Je n’y étais pas tout simplement. Ma moto marchait très bien mais le pilote aujourd’hui était absent ! ”

DIMANCHE

L’été est précoce cette année sur les bords de la Baltique et la deuxième journée de ce Grand prix Maxxis d’Estonie s’est déroulée comme la veille dans de parfaites conditions grâce à l’organisation remarquable de toute l’équipe de RedMoto ! Et comme hier samedi c’est le quatuor Eero REMES (SF – TM), Alex SALVINI (I – Husqvarna), Steve HOLCOMBE (GB – Beta), Brad FREEMAN (GB – Beta Boano) qui a animé la catégorie EnduroGP avec une domination sans partage.

Remarquable en début de course, Eero REMES a malheureusement déchanté dans l’Enduro Test du deuxième tour où il cassa net son carter d’allumage sur un gros caillou. Contraint à l’abandon, l’officiel TM perd gros à Tallinn et doit désormais laisser les commandes du championnat à Alex SALVINI qui remporte brillamment cette deuxième journée.

La malchance de REMES….
Le Bolognais s’est imposé en patron en prenant les commandes de l’épreuve à la mi-course. Il a su gérer un mince avantage tout au long des 11 chronos du jour malgré les assauts de FREEMAN (qui n’en finit plus d’épater les observateurs présents) et la vitesse de Steve HOLCOMBE qui termine d’ailleurs deuxième à un peu moins de 10 secondes de SALVINI. Seulement 8eme après le premier chrono, Loïc LARRIEU (F – Yamaha) s’est bien repris par la suite pour aller arracher à Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas) la 4eme place finale. Les deux français devancent le très régulier Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas) et leur compatriote Christophe CHARLIER (7eme – Beta) qui signe ainsi son meilleur résultat depuis le début de la saison. Plutôt secoué par sa lourde chute de la veille, Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) ne peut faire mieux que 8eme. Il précède Thomas OLDRATI qui place sa Honda à une méritoire 9eme place alors qu’Antoine BASSET (F – Gas Gas) complète le Top 10 devant le « basque » Anthony GESLIN (F-Beta) qui progresse de GP en GP.
Mais Alex SALVINI est incontestablement le grand gagnant de ce Grand Prix d’Estonie puisqu’il confirme définitivement son retour au premier plan et vire en tête du championnat à la mi saison. Steve HOLCOMBE devra vraiment s‘employer lors des 4 Grands Prix restants s ‘il veut conserver sa couronne de numéro 1 !

SALVINI fait coup double avec une nette victoire en Enduro 2 où il devance Loïc LARRIEU et le Corse Christophe CHARLIER qui monte enfin sur son premier podium 2018.
Brad FREEMAN a été intouchable en E1 et prend ainsi la tête du championnat de cette catégorie devant Jamie MCCANNEY qui devra lui aussi réagir dès la prochaine épreuve tant FREEMAN est en pleine ascension. Antoine BASSET accroche un nouveau podium E1 même s’il a été inquiété un début de course par le Britannique Alex SNOW (GB – Honda).

Steve HOLCOMBE n’a pas eu d’adversaire à se mesure en E3 malgré le « réveil » dominical de Christophe NAMBOTIN et la belle prestation de Danny MCCANNEY.

Le retour en force de l’Italie !
Chez les Juniors c’est Matteo CAVALLO (I – Beta Boano) qui remet les « pendules à l’heure » et remporte nettement cette deuxième journée face à son compatriote Davide SORECA (I – TM) et au vainqueur d’hier, Theo ESPINASSE (F – Sherco) qui a confirmé avec une très belle troisième place. Matteo CAVALLO, à la manière d’Alex SALVINI, confirme ainsi après quatre Grand Prix qu’il est bien l’homme à battre chez les moins de 23 ans, pour une saison qui pourrait bien voir une belle hégémonie Italienne sur l’Enduro Mondial….
Matteo CAVALLO fait aussi coup double en s’adjugeant devant SORECA et Jack EDMONDSON (GB – Sherco) la catégorie J2 où l’on a apprécié les beaux chronos de David ABGRALL (F – Sherco Academy) et Tosha SHAREINA (E – KTM).
Résultat assez inattendu en J1 avec le succès de Theo ESPINASSE (Sherco), le retour au premier plan de Kirian MIRABET (E – Honda) et le premier podium en carrière du jeune Suédois Erik APPELQVIST (Yamaha) alors qu’Andrea VERONA (I – TM) pourtant bien parti, ne finit que 5eme…

Si le Finlandais Roni KYTONEN (SF – Husqvarna) et l’Espagnol Gerard GOMEZ (KTM) ont été les premiers animateurs de la catégorie Youth 125cc, ils ont vite cédé les commandes de l’épreuve au Chilien Ruy BARBOSA (Husqvarna). Le grand favori et actuel leader de cette catégorie a cependant dû batailler jusqu’à la dernière spéciale pour préserver 6 petites secondes d’avance sur l’inattendu Néo-Zélandais Hamish MAC DONALD (Sherco) qui trouve là une belle récompense à un prometteur talent. Le « All Black » fait partie de cette jeune génération de pilotes qui est entrain d’éclore sur l’EnduroGP et qui nous révèle de nouveaux talents à chaque Grand Prix comme MUNDELL (GB – Sherco) ou encore VAN OEVELEN (B – Sherco) respectivement 4emes et 5emes aujourd’hui.

Déjà la mi saison… et bientôt « The Wall » !
Le cap de la mi saison est donc franchi avec ce superbe Grand Prix Maxxis d’Estonie… Rendez vous maintenant les 29 et 30 Juin à Pietramurata (Italie) pour la fameuse épreuve « The Wall »,qui verra l’Enduro traditionnel flirter avec une épreuve réputée de type « Hard Enduro ». Un rendez vous majeur et novateur où chez eux, Alex SALVINI et Matteo CAVALLO, seront les grands favoris pour la plus grande joie des milliers de Tifosi attendus dans la région de Trento !

Ils ont dit…
Alex SALVINI : « Après ma grosse frustration d’hier où je n’ai pas roulé à mon niveau, je suis bien évidemment satisfait de cette victoire même si l’abandon d’Eero REMES est regrettable. Mais c’est la course et je vais continuer à travailler avec mon team pour confirmer cet excellent début de saison. »

Brad FREEMAN : « Réussir un week-end pareil est tellement inattendu pour moi. Ce n’est que du plaisir et de plus cet Enduro était vraiment très réussi. Maintenant j’attends avec impatience le prochain grand Prix, The Wall, qui pourrait bien être un des tournants de la saison… »

Loïc LARRIEU : « Je commence à m’habituer à la douleur et le poignet ne m’a pas plus gêné que cela…mais nous nous sommes un peu loupés avec mon team sur les réglages de ma moto et cela n’a pas été une épreuve facile pour moi. Terminer 4eme aujourd’hui n’est finalement pas si mal… »

Christophe NAMBOTIN : « Les quatre de devant sont vraiment intouchables en ce moment et un ton au-dessus. Derrière on fait ce que l’on peut ! Mais ce fut vraiment un très bel Enduro, comme on les aime et comme on en veut tous les dimanches ! »

Steve HOLCOMBE : « Je prends de gros points en EGP et je gagne en E3… donc c’est un bon week-end pour moi. Mais je souffre d’une blessure aux côtes depuis la Finlande et je ne suis qu’à 90% de ma meilleure forme même si cela s’améliore tout doucement. Nous ne sommes qu’à la mi saison et tout est encore possible ! »

COMMUNIQUE ABC COMMUNICATION 

    Discussion · Aucun commentaires

    Il y a 0 commentaire à propos de "EnduroGP en Estonie : Freeman cartonne, Salvini bétonne".

    Personne n'a encore posté de commentaire. Commencez la discussion !

    Les sites du groupe CPPRESSE : Trial Magazine | Génération Sans Permis | Boutique CPPRESSE | NextSpot | Casino Poker Mag | Auto-Entrepreneur | Foot en salle