EnduroGP : direction le Portugal

Portugal, prochain arrêt ! 

Après un Grand d’Espagne très pluvieux la caravane du Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro a pris la direction de Castelo Branco pour le traditionnel Grand Prix Polisport du Portugal. Cette 3ème manche devrait être très éprouvante pour les organismes et les montures ! Pour assurer la réussite de ce GP Polisport du Portugal et afin de réaliser une étape à la hauteur d’un Championnat du Monde, la mission a de nouveau été confiée à l’Escuderia Castelo Branco. Une équipe expérimentée qui a prouvé à maintes reprises qu’elle était capable d’organiser des événements sportifs majeurs.

Depuis les années 60, cette association sportive s’est spécialisée dans le développement des sports mécaniques jusqu’à devenir le club organisateur le plus célèbre du Portugal. Il s’est notamment fait connaître en organisant de grandes courses comme le Choice Rally, le Serra da Estrela Rally ou encore le Castelo Branco Ramp. Reconnu comme un organisme d’utilité publique par le Premier Ministre portugais en 1999, l’Escuderia Castelo Branco est aussi considérée comme le meilleur organisateur du Championnat National d’Endurance mais aussi du Championnat National de Rallye et du Championnat National de Rallycross en 2015. Cette écurie a donc toutes les cartes en main pour faire de son GP National une grande fête de l’Enduro.

La Super Test en clôture de chaque journée !
Le Président Antonio SEQUEIRA, le Directeur Helder ESTEVES ainsi que les 1500 membres de l’Escuderia Castelo Branco ont concocté aux protagonistes de l’EnduroGP un parcours aux petits oignons.
Concentrées au cœur de la ville comme en 2017, les spéciales vont sans nul doute réserver quelques surprises. Ce GP Polisport du Portugal débutera dès vendredi à 20.00 par une Super Test Akrapovic tracée au niveau du domaine militaire de Montalvao et qui avait connu un grand succès auprès du public l’an passé. Ensuite, les champions s’élanceront du Paddock le samedi et dimanche matin à 9.00 pour se diriger vers la Maxxis Cross Test, à côté du terrain de football Valongo. Ils rejoindront ensuite la Technomousse Xtreme Test à 2km de là et achèveront leur parcours par l’X-Rocks Enduro Test localisée juste en face du Paddock, à proximité du centre commercial Alegro. A noter que pour la toute première fois, le tracé de la Super Test sera aussi utilisé le Samedi et le Dimanche comme dernière spéciale et que celle du Dimanche soir devrait être retransmis en direct sur le Facebook de l’EnduroGP !

Castelo Branco, très vieille cité de plus de 50 000 habitants est située au cœur de la Région Centre du Portugal et est chargée d’Histoire. Sa proximité avec la frontière espagnole lui a valu au cours du XIXème siècle de nombreuses invasions comme en témoignent les ruines du château qui dominent la ville et le somptueux Parc vestige de l’Ancien Palais épiscopal. Aujourd’hui, la ville s’est considérablement développée dans sa partie sud et constitue l’une des plus grandes communes portugaises. Si l’on ne devrait pas rencontrer les chaleurs de l’an passé, la météo à Castelo Branco s’annonce, heureusement, bien plus clémente qu’à Santiago de Compostela le weekend dernier !

SALVINI peut-il confirmer ?
Si Eero REMES (SF – TM) a pris les commandes de la catégorie EnduroGP, dans sa catégorie Enduro 2, le lutin Finlandais n’a pu résister au retour d’Alex SALVINI (I – Husqvarna). Désormais à égalité de points, le duel entre SALVINI et REMES à Castelo Branco s’annonce très excitant ! Qui de ces deux stars repartira du Portugal en étant seul au commande de la catégorie des « moyennes cylindrées » ?
Mais l’E2 ne se résume pas seulement à ce duel… En effet, Loïc LARRIEU (F – Yamaha), Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco) ou encore Christophe CHARLIER (F – Beta) et Thomas OLDRATI (I – Honda RedMoto) ont eux aussi les armes pour prétendre à la plus haute marche du podium. De son côté, Deny PHILIPPAERTS (I – Beta Boano) cherchera à confirmer ses bonnes prestations des deux premiers GP tout comme l’anglais Josh GOTTS (TM).
Très à l’aise dans le circuit très gras d’Espagne, Luis OLIVEIRA (P – Yamaha) devrait être porté par son public, tout comme Diogo VENTURA (P – Honda). Enfin, ce GP Polisport du Portugal signera le retour très attendu sur le Mondial de Mathias BELLINO (F) au guidon de sa nouvelle Honda ! Le Champion du Monde E3 2015 devrait être lui aussi un client très solide pour la victoire…

Chez les E1, si Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) ne compte que 4 points d’avance sur son compatriote Brad FREEMAN (GB – Beta), il n’a jamais été véritablement inquiété en Espagne. Le pilote de l’île de Man cherchera à rééditer sa performance afin de débarquer à Tallinn (Estonie), dans un mois, avec une avance plus confortable. Mais FREEMAN a déjà montré qu’il avait tout ce qu’il fallait pour faire de l’ombre à l’officiel Yamaha et viser le titre dès sa première saison.
Il faudra aussi surveiller les performances d’Antoine BASSET (F – Gas Gas), Davide GUARNERI (I – Honda RedMoto) ou encore de Victor GUERRERO (E – Yamaha) qui restent très proche des deux Britanniques. Les Finlandais, Eemil POHJOLA (Gas Gas), Jiri LEINO (KTM) et Niko AITTA (Honda) voudront, quant à eux, redresser la barre après avoir connu quelques difficultés dans la boue de la Galice !

En Enduro 3, si Steve HOLCOMBE (GB – Beta) compte 12 points d’avance au provisoire sur Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas) et 14 unités sur Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas), il devra tout de même rester très concentré face aux deux officiels Gas Gas.
Derrière ce trio, attention aussi aux Français Anthony GESLIN (Beta), qui a signé son premier podium Mondial à Santiago, et à Romain DUMONTIER (F – Yamaha), en quête de rachat après avoir abandonné le Dimanche pour raisons mécaniques…

Après un Grand d’Espagne très pluvieux la caravane du Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro a pris la direction de Castelo Branco pour le traditionnel Grand Prix Polisport du Portugal. Cette 3ème manche devrait être très éprouvante pour les organismes et les montures ! Pour assurer la réussite de ce GP Polisport du Portugal et afin de réaliser une étape à la hauteur d’un Championnat du Monde, la mission a de nouveau été confiée à l’Escuderia Castelo Branco. Une équipe expérimentée qui a prouvé à maintes reprises qu’elle était capable d’organiser des événements sportifs majeurs.

Depuis les années 60, cette association sportive s’est spécialisée dans le développement des sports mécaniques jusqu’à devenir le club organisateur le plus célèbre du Portugal. Il s’est notamment fait connaître en organisant de grandes courses comme le Choice Rally, le Serra da Estrela Rally ou encore le Castelo Branco Ramp. Reconnu comme un organisme d’utilité publique par le Premier Ministre portugais en 1999, l’Escuderia Castelo Branco est aussi considérée comme le meilleur organisateur du Championnat National d’Endurance mais aussi du Championnat National de Rallye et du Championnat National de Rallycross en 2015. Cette écurie a donc toutes les cartes en main pour faire de son GP National une grande fête de l’Enduro.

La Super Test en clôture de chaque journée !
Le Président Antonio SEQUEIRA, le Directeur Helder ESTEVES ainsi que les 1500 membres de l’Escuderia Castelo Branco ont concocté aux protagonistes de l’EnduroGP un parcours aux petits oignons.
Concentrées au cœur de la ville comme en 2017, les spéciales vont sans nul doute réserver quelques surprises. Ce GP Polisport du Portugal débutera dès vendredi à 20.00 par une Super Test Akrapovic tracée au niveau du domaine militaire de Montalvao et qui avait connu un grand succès auprès du public l’an passé. Ensuite, les champions s’élanceront du Paddock le samedi et dimanche matin à 9.00 pour se diriger vers la Maxxis Cross Test, à côté du terrain de football Valongo. Ils rejoindront ensuite la Technomousse Xtreme Test à 2km de là et achèveront leur parcours par l’X-Rocks Enduro Test localisée juste en face du Paddock, à proximité du centre commercial Alegro. A noter que pour la toute première fois, le tracé de la Super Test sera aussi utilisé le Samedi et le Dimanche comme dernière spéciale et que celle du Dimanche soir devrait être retransmis en direct sur le Facebook de l’EnduroGP !

Castelo Branco, très vieille cité de plus de 50 000 habitants est située au cœur de la Région Centre du Portugal et est chargée d’Histoire. Sa proximité avec la frontière espagnole lui a valu au cours du XIXème siècle de nombreuses invasions comme en témoignent les ruines du château qui dominent la ville et le somptueux Parc vestige de l’Ancien Palais épiscopal. Aujourd’hui, la ville s’est considérablement développée dans sa partie sud et constitue l’une des plus grandes communes portugaises. Si l’on ne devrait pas rencontrer les chaleurs de l’an passé, la météo à Castelo Branco s’annonce, heureusement, bien plus clémente qu’à Santiago de Compostela le weekend dernier !

SALVINI peut-il confirmer ?
Si Eero REMES (SF – TM) a pris les commandes de la catégorie EnduroGP, dans sa catégorie Enduro 2, le lutin Finlandais n’a pu résister au retour d’Alex SALVINI (I – Husqvarna). Désormais à égalité de points, le duel entre SALVINI et REMES à Castelo Branco s’annonce très excitant ! Qui de ces deux stars repartira du Portugal en étant seul au commande de la catégorie des « moyennes cylindrées » ?
Mais l’E2 ne se résume pas seulement à ce duel… En effet, Loïc LARRIEU (F – Yamaha), Matthew PHILLIPS (AUS – Sherco) ou encore Christophe CHARLIER (F – Beta) et Thomas OLDRATI (I – Honda RedMoto) ont eux aussi les armes pour prétendre à la plus haute marche du podium. De son côté, Deny PHILIPPAERTS (I – Beta Boano) cherchera à confirmer ses bonnes prestations des deux premiers GP tout comme l’anglais Josh GOTTS (TM).
Très à l’aise dans le circuit très gras d’Espagne, Luis OLIVEIRA (P – Yamaha) devrait être porté par son public, tout comme Diogo VENTURA (P – Honda). Enfin, ce GP Polisport du Portugal signera le retour très attendu sur le Mondial de Mathias BELLINO (F) au guidon de sa nouvelle Honda ! Le Champion du Monde E3 2015 devrait être lui aussi un client très solide pour la victoire…

Chez les E1, si Jamie MCCANNEY (GB – Yamaha) ne compte que 4 points d’avance sur son compatriote Brad FREEMAN (GB – Beta), il n’a jamais été véritablement inquiété en Espagne. Le pilote de l’île de Man cherchera à rééditer sa performance afin de débarquer à Tallinn (Estonie), dans un mois, avec une avance plus confortable. Mais FREEMAN a déjà montré qu’il avait tout ce qu’il fallait pour faire de l’ombre à l’officiel Yamaha et viser le titre dès sa première saison.
Il faudra aussi surveiller les performances d’Antoine BASSET (F – Gas Gas), Davide GUARNERI (I – Honda RedMoto) ou encore de Victor GUERRERO (E – Yamaha) qui restent très proche des deux Britanniques. Les Finlandais, Eemil POHJOLA (Gas Gas), Jiri LEINO (KTM) et Niko AITTA (Honda) voudront, quant à eux, redresser la barre après avoir connu quelques difficultés dans la boue de la Galice !

En Enduro 3, si Steve HOLCOMBE (GB – Beta) compte 12 points d’avance au provisoire sur Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas) et 14 unités sur Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas), il devra tout de même rester très concentré face aux deux officiels Gas Gas.
Derrière ce trio, attention aussi aux Français Anthony GESLIN (Beta), qui a signé son premier podium Mondial à Santiago, et à Romain DUMONTIER (F – Yamaha), en quête de rachat après avoir abandonné le Dimanche pour raisons mécaniques…

Juniors : L’Italie en maitre ?
Dans les catégories Juniors, une nation domine pour le moment : l’Italie ! En effet, en Junior 1, Andrea VERONA (TM) a réalisé le doublé le weekend dernier et s’annonce d’ores et déjà comme le favori.
Mais personne n’est à l’abri de déconvenues et des pilotes tels qu’Antoine MAGAIN (B – KTM), actuel second, Kirian MIRABET (E – Honda), Thibault PASSET (F – Yamaha) ou encore Théo ESPINASSE (F – Sherco) et Jean-Baptiste NICOLOT (F – Yamaha) pourraient aller inquiéter le pilote TM et rendre cette catégorie encore plus attrayante ! Il faudra aussi suivre avec intérêt Antti HANNINEN (SF – Husqvarna), Léo LE QUERE (F – TM) ou encore Bruno CRIVILIN (B – KTM) qui ne sont pas très loin du groupe de tête…
A noter la participation des 2ème et 4ème au provisoire de la catégorie Youth 125cc, Ruy BARBOSA (CL – Husqvarna) et Hamish MACDONALD (NZ – Sherco), qui ont décidé de venir se tester face aux pilotes Juniors.

Enfin, en Junior 2, si Matteo CAVALLO (I – Beta Boano) mène la danse, ils sont nombreux à pouvoir prétendre à cette place de leader! A commencer par Jack EDMONDSON (GB – Sherco) et Davide SORECA (I – TM), tous les deux à égalité en seconde position. Ces deux outsiders ont chacun connu une journée sans en Espagne mais ont cependant prouvé qu’ils avaient le talent et la vitesse pour aller chercher le pilote Beta Boano. Idem pour Enric FRANCISCO (E – KTM), David ABGRALL (F – Sherco) ou encore Joseph WOOTTON (GB – Husqvarna).
On attend aussi un réveil d’un des grands espoirs de l’Enduro Hispanique : Tosha SCHAREINA (Husqvarna)…

Ce 3ème Grand Prix de la saison s’annonce donc très « show » avec des enjeux à tous les étages dans chaque catégorie et une météo bien plus clémente que le weekend dernier !

Infos Pratiques :
– Castelo Branco (District de Castelo Branco) ;
– Vendredi 4 Mai : Super Test Akrapovic à partir de 20.00
– Samedi 5 et Dimanche 6 Mai : Départs 9h00 – Arrivées vers 16h00 ;
– Organisation : Escuderia Castelo Branco
– Sites Internet : www.endurogp.org ;
– Circuit : 70kms – 3 tours ;
– Entrée gratuite ;
– Aéroport : Lisbonne (218 kms) et Porto (259 kms)
– GPS Points:
• X-Rocks Enduro Test: 39°48’59.5″N 7°31’16.9″W
• Maxxis Cross Test: 39°48’03.5″N 7°30’08.2″W
• Technomousse Xtreme Test: 39°48’53.6″N 7°29’54.2″W
• Akrapovic Super Test: 39°48’53.3″N 7°30’15.6″W

Communiqué ABC Communication. 

Discussion · Aucun commentaires

Il y a 0 commentaire à propos de "EnduroGP : direction le Portugal".

Personne n'a encore posté de commentaire. Commencez la discussion !

Les sites du groupe CPPRESSE : Trial Magazine | Génération Sans Permis | Boutique CPPRESSE | NextSpot | Casino Poker Mag | Auto-Entrepreneur | Foot en salle