On a encore mangé de la poussière à Olbia mercredi, et les trois journées qui restent ne devraient pas être différentes. Le parcours des deux premiers jours a été emprunté dans le sens inverse mercredi, avec une spéciale inédite et quelques passages en liaison modifiés. Jeudi et vendredi, parcours et spéciales sont tout neufs. Le mot d’ordre des entraîneurs (Weill pour les Trophée, Lambert pour les Juniors et Castella pour les filles) à l’intention des Français est d’aborder cette deuxième partie des Six Jours comme une nouvelle course.
En Trophée, rien en semble pouvoir arrêter la joyeuse troupe emmenée par un Antoine Meo qui compte bien ne pas abandonner le scratch à Daniel Milner, l’Australien dont tout le monde parle ici en Sardaigne. L’officiel KTM est en tête du scratch cumulé des trois jours, mais a raté la victoire du jour de 0,80 seconde hier… Johnny Aubert et Pela Renet sont juste derrière, en 3e et 4e positions, assurant une marge confortable aux Français qui devancent maintenant les Américains de plus de 8 minutes ! Les Australiens ont perdu Matthew Phillips hier et sont repassés 3e. Et un peu plus loin derrière le trio Meo-Aubert-Renet, on retrouve Jérémy Joly qui assure à la fois le boulot d’équipe tout en regardant sa place en E1, où il est en 2e position.
Celui qui fait sensation ici, c’est bien sûr le Junior Loïc Larrieu, qui pointe carrément en 8e position au scratch ! Avec son coéquipier chez Husaberg (dont ces ISDE représentent la dernière apparition en compétition internationale) Mathias Bellino, ils assurent une marge généreuse au team, tandis que Kevin Rohmer (qui s’était gravement blessé en 2012) assure la 3e place et que Swan Servajean apprend le job de «Joker». Mais la victoire n’est pas acquise pour autant : les Italiens ne sont pas loin derrière et disposent d’une équipe plus homogène que les Français.
Les filles avaient une carte à jouer mercredi pour remonter au classement : la liaison étant plus technique, elles auraient pu faire partie des féminines qui pointent à l’heure, mais elles ont été bouchonnées dans une portion monotrace. Avec les pénalités, elles sont à plus de 20 minutes de retard sur les Australiennes, mais il reste 3 jours. Les tricolores espèrent un parcours plus exigeant jeudi et vendredi.

Suivez en live les ISDE 2013 sur la Page Facebook Enduro Magazine. Et retrouvez chaque soir les photos du jour. En photo Antoine Meo, © Bénédicte Simon.

Classement Trophée Mondial après 3 jours
1. France
2. Etats-Unis (+8’43″67)
3. Australie (+9’02″2)

Classement Trophée Junior après 3 jours
1. France
2. Italie (+1’53’’54)
3. Grande-Bretagne (+ 4’40’’70)

Classement Trophée Féminin après 3 jours
1. Australie
2. Suède (+8.58.70)
3. France (+22.31.73)

Les classements complets :
WorldTrophy
JuniorTrophy
WomanTrophy