ABC Communication s’est entretenu avec le pilote de l’Ile de Man Danny McCanney, qui n’est autre que la belle surprise de ce début de saison au guidon de sa nouvelle TM 300 2T officiel, lui qui officiait chez GasGas l’an dernier. Voici l’interview : 

Après un weekend solide à Dahlen en Allemagne qui s’est soldé par un 2/3 en EnduroGP et une seconde place, à égalité avec Brad FREEMAN (GB – Beta Boano), au classement provisoire, nous nous sommes entretenus avec le nouveau pilote officiel TM Racing Danny MCCANNEY (GB)…

Bonjour Danny, bravo pour votre début de saison ! Vous attendiez-vous à vous batter avec Brad FREEMAN pour la seconde place en EnduroGP ?
Danny MCCANNEY: « Bonjour! Effectivement, c’est un très bon début de saison pour moi, j’ai toujours su que j’étais capable de me battre pour le Top 3 en EnduroGP. Seulement, les années précédentes, je n’avais pas la moto qui correspondait à mon style de pilotage. Je le ressens vraiment depuis que je suis avec cette TM. Je me suis aussi entraîné et préparé beaucoup plus que les années précédentes. »

Il semble effectivement que votre TM 300EN vous aille comme un gant… Quelles sont les points forts et ceux à améliorer de cette moto ?
D.M: « Cette moto a beaucoup de puissance moteur là où il faut, ce qui est très important en Enduro et pour mon style. Je reprends plaisir à rouler… Avoir cela aide déjà beaucoup. Il va être difficile d’améliorer encore plus la moto qui est déjà très performante ; désormais c’est à moi de faire le boulot. »

Donnez-nous vos premières impressions sur le team TM Factory et son manager Luca CHERUBINI…
D.M: « C’est un “petit” team, ce qui est parfait ! Chaque pilote reçoit beaucoup d’attention du manager Luca qui est un ancien pilote et qui connait les besoins des pilotes. C’est une personne très chaleureuse qui est toujours prêt à aider et à progresser. Les mécaniciens sont eux aussi aux petits oignons, ils s’aident entre eux et ne se contentent pas juste de travailler sur la machine de leur pilote désigné. C’est, je pense, une bonne chose dans une équipe. »

« C’est le meilleur début de saison que j’ai fait depuis mon titre Junior en 2014 ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelles sont vos attentes cette saison en EnduroGP ainsi qu’en E3 ?
D.M: « Je veux remporter des journées ! Je sais que je peux le faire et je sens que cette année est peut-être ma meilleure chance d’y arriver. C’est clairement l’objectif de ma saison. »

Parlons de Steve HOLCOMBE, il a été impressionnant en Allemagne… Comment pouvez-vous l’arrêter ?
D.M: « Steve a été très fort en Allemagne, mais j’ai repéré mes points faibles là-bas et je vais désormais travailler afin de les améliorer… J’ai remporté quelques Enduro Tests ce qui prouve que je suis capable d’aller le chercher. J’ai juste besoin que tout s’imbrique parfaitement. C’est tout de même le meilleur début de saison que j’ai réalisé depuis que j’ai remporté le titre de Champion du Monde Junior en 2014 ! »

Nous savons que vous vous entraînez beaucoup avec un certain David KNIGHT sur l’île de Man. Avez-vous joué un rôle dans son retour sur le Championnat du Monde ?
D.M: « Je pense que la communication autour des nouvelles catégories a joué un grand rôle dans le retour de David… C’est un grand champion qui aime toujours autant la compétition. Voilà la raison pour laquelle il s’est engagé dans la toute nouvelle Enduro Open World Cup. C’est bien de voir quelqu’un comme lui revenir à ce sport qui lui a donné tant de succès, en espérant que d’autres pilotes de son calibre fassent la même chose. »

Racontez-nous une journée type dans la vie de Danny MCCANNEY en dehors des courses ?
D.M: « Vivre sur l’île de Man implique beaucoup de voyage en avion… Cette année, je participe au Championnat d’Enduro Britannique ainsi qu’au Championnat Italien. Lorsque j’ai un peu de temps à la maison, je le passe à m’entrainer ou sinon je passe du temps avec ma compagne Steph et notre chien Buddy. Je profite de la vie. »