La 24e édition du Trèfle lozérien qui se déroulait sur trois jours a été une fois de plus une occasion pour Nicolas DEPARROIS de s’inscrire parmi les tops guns du moment. Après trois jours de lutte acharnée contre les spécialistes incontestés des classiques, Nicolas réalise une performance exceptionnelle en terminant sur la 3e marche du podium. Nicolas PAGANON réalise aussi une bonne performance en terminant 13e de l’épreuve.Alexandre MERHAND qui portait le numéro 24 a terminé cette 24e édition à une excellente 24e place (5e en junior).

 

Dès le premier jour de course nous avons compris que Nicolas DEPARROIS pourrait s’inscrire parmi les leaders de l’épreuve. Parti sur des œufs dans une première spéciale assez dangereuse, Nicolas passe à l’offensive dans les chronos suivants, notamment dans le troisième secteur chronométré où il s’impose au scratch. Sans jamais sortir du top 3 de la course Nicolas poursuit sa journée et conclut logiquement troisième.Nicolas PAGANON moins avantagé par le caractère très sinueux des spéciales termine 15e. Alexandre, trouve un bon rythme d’emblée mais une erreur dans l’avant dernière spéciale de la journée lui fait perdre des places, il finit 29e.

Cette édition 2010 du Trèfle Lozérien a été une très belle opération pour le team. Pour Fred COLLIGNON la classique des classiques a été riche en enseignements : « Je suis très satisfait de mes trois pilotes. Les spéciales étaient avantageuses pour les petites cylindrées et malgré tout Nicolas PAGANON a su tenir bon. Il termine 13e juste derrière Ivan CERVANTES, tout est dit. Nicolas DEPARROIS est un garçon exceptionnel. Sa qualité de pilotage a bluffé tout le monde et dans le paddock les gens sont intarissables d’éloges quand à son style et à son efficacité. Il termine troisième alors qu’il n’est pas spécialiste des classiques, il a montré de belles choses et pourtant il est arrivé tard sur le site puisqu’il avait le Mondial en Italie la semaine précédente. En ce qui concerne Alexandre, je dirai presque qu’il est comparable à Nicolas DEPARROIS. Il conjugue sa passion et ses études et faire ce qu’il fait avec si peu d’entrainement relève du talent pur. Il est très intelligent et pour la gestion de ses trajectoires c’est un super avantage. Sa dernière journée de course nous a montré de belles choses, Alexandre possède les qualités qui font les grands pilotes. Au passage je félicite le Moto-club lozérien pour son travail d’organisation sans failles. Merci aussi au staff qui, une fois encore, a permis à nos pilotes de pouvoir courir dans des conditions optimales. »

 

Rendez-vous dès le week-end prochain en Bretagne, à Scaër pour la troisième manche du championnat de France d’enduro.

A très bientôt,